16 juin 2010

La Constituante encore une fois bloquée

Deux semaines après le départ organisé de la gauche, fut-elle socialiste, verte ou associative, privant ainsi la Constituante du quorum, cette assemblée a encore une fois dû renoncer à sa séance de 20h30. La raison de cette interruption des débats ? L’absence d’une seule personne.

Le rapporteur Florian Irminger ne s’est pas présenté pour un motif qui n’a pas été communiqué par la co-présidence. Il fallait se rendre sur la Gazette de la Constituante pour apprendre qu’il se trouve à Tbilissi, capitale de la république de Géorgie, d’où il envoie des salutations.

Les absents ont toujours tort ! Il est ainsi pour moi incompréhensible que la Constituante n’ait pas continué à siéger comme prévu à l’ordre du jour. La coprésidence et le bureau ont, une fois de plus, pris une décision allant à mon avis contre le bon sens. Ils ont de cette manière provoqué le courroux de plusieurs constituants et groupes. La présidente Marguerite Contat-Hickel a même refusé de voter une motion d’ordre demandant que l’ordre du jour soit respecté et qu’un autre membre de la commission 2 remplace le rapporteur absent.

Au début de la même séance, le constituant Philippe Roch a annoncé sa démission. Il a expliqué que la Constituante avait pris beaucoup plus de son temps que prévu. Combien de constituants doivent encore s’épuiser avant la date butoir du 18 octobre 2012 ?

 

Pierre Scherb

www.pierrescherb.ch

06:05 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : constituante |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.