27 juin 2010

L’arbitre sort les Anglais du mondial

Au moment où les allemands mènent 2 à 0, le sort semblait être réglé pour les Anglais. Ils étaient visiblement inférieurs par rapport aux Allemands et n’avaient pas réussi à créer la moindre situation dangereuse pour le camp adverse.

 

Mais, surprise, les Anglais, au lieu de se laisser abattre, ont fait un sursaut et ont complètement renversé le match. En très peu de temps, ils ont fait deux jolis buts, redonnant de l’espoir à tous les amateurs de matchs intéressants.

 

A la stupéfaction générale, l’arbitre n’a cependant pas validé ce deuxième but anglais. Pourtant, le ballon, après avoir heurté la barre latérale, a rebondi sur le sol, 30 cm à l’intérieur du but environ. Tout le monde a vu le but, sauf peut-être le gardien de but allemand, qui regardait de l’autre côté, l’arbitre et ses deux auxiliaires, apparemment frappés de cécité.

 

Dès ce moment, le rythme des Anglais a été brisé et ils ont fini par s’incliner 4 à 1. Jusqu’à quand les dirigeants de la FIFA veulent-ils continuer à couvrir des fautes d’arbitrage graves et répétées ? Ne serait-il pas nécessaire et utile d’introduire un contrôle par vidéo de situations critiques ou discutées, comme cela se fait dans la majorité des autres sports ?

 

Que se serait-il passé si le but avait été validé ? Personne ne le saurait jamais, mais nul ne saurait contester que le moral des Anglais a pris un coup sérieux qui les a fait définitivement sombrer.

 

Pierre Scherb

www.pierrescherb.ch

18:22 | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook | | | |

Commentaires

Monsieur Scherb, vous qui appartenez à un parti populaire, vous devriez savoir que le football est un sport populaire. 1 milliard de personnes y jouent sur la planète, avec 250 millions de licenciés.

Cela signifie que les moyens d'arbitrage doivent être les mêmes dans toutes les catégories de jeu. C'est à ce prix que l efootball restera un sport populaire, que le junior victime d'une erreur d'arbitrage sache qu'elle peut aussi se produire en phase finale de la coupe du monde. C'est pour cela que la FIFA refuse et continuera à refuser le recours à la vidéo pour l'instant.

La vidéo, oui, mais lorsqu'elle sera utilisable sur tous les stades pour totues les catégories...

Écrit par : Philippe Marton | 27 juin 2010

Monsieur Marton, vous avez raison, le football est et doit rester un sport populaire. Chaque garçon suisse l'a pratiqué durant sa scolarité et aussi pas mal de filles. Je ne me rappelle cependant pas d'avoir regretté l'absence de l'utilisation de la vidéo à ce stade. Or, au niveau du mondial, avec ses enjeux financiers considérables, elle me semble tout de même indispensable, sans que les juniors s'en offusqueraient pour autant.

Écrit par : Pierre Scherb | 27 juin 2010

Je trouve sain, surtout en voyant le match contre l'Argentine, que les juniors et les ligues inférieures puissent voir la concrétisation au plus haut niveau du principe "la décision de l'arbitre est irrévocable", valable que l'arbitre ait raison ou tort.

Écrit par : Philippe Marton | 27 juin 2010

@ Philippe Marton:


Le principe d'universalité que Blatter estime primordial est certes louable, mais dans les faits déjà obsolète.

Les conditions de jeux sont sans communes mesures entre un match du Mondial ou de la Ligue des Champions et un match au niveau amateur... Le terrain, la pelouse, les infrastructures, etc... ET les arbitres appartiennent également à deux classes différentes...

De plus, et que je sache, le "Hawk-Eye" au tennis lors des tournois ATP/WTA, ou la vidéo lors des matches professionnels de rugby et de hockey n'empêchent aucunement la tenue de matches dans de parfaites conditions au niveau amateur ou junior...



=:oB

Écrit par : L'avis de Brian | 27 juin 2010

@Brian
Certes, au rugby, au hockey et au tennis, la vidéo est utilisée.

Mais il s'agit de sports où la décision de l'arbitre n'est pas irrévocable.

COmment voulez-vous apprendre à des juniors ce principe d'irrévocabilité au football, s'ils le voient niés dans des matchs arbitrés à l'aide de la vidéo.

Et il y aura toujours, au bord d'un terrain de foot, quelqu'un qui aura filmé une scène litigieuse avec son natel qui voudra la montrer à l'arbitre pour le faire changer d'avis...

Écrit par : Philippe Marton | 28 juin 2010

La FIFA n'hésite pas à utiliser tous les moyens modernes disponibles pour faire rentrer l'argent et augmenter son pouvoir. Elle se moque simplement du public de la télévision, en lui permettant de suivre les grandes compétitions en direct via de juteux contrats, tout en lui refusant de satisfaire son sens de la justice, qui rapporte moins.
Le sport amateur et les match de football qui sont en fait l'essentiel de ce sport populaire, ne sont de toute façon pas retransmis par la télévision et les arguments de M. Marton ne font donc que reprendre celles de la FIFA, qui se moque du monde, même si lui-même est certainement de bonne foi.

Écrit par : Mère-Grand | 28 juin 2010

Aussi longtemps que le contrôle par la vidéo ne sera pas autorisé par la FIFA il reste une seule solution pour mater ces arbitres aveugles qui éternuent au bon moment : une campane dans les médias de derrière les fagots doublée d'une mise au pilori exemplaire de ces incapables.

Les équipes participant à des championnats doivent pouvoir récuser des arbitres litigieux sans devoir succomber sous les foudres des organisateurs.
Si la FIFA avait des poils au …, à la fin de ce championnat elle publierait le nom des arbitres radiés à vie lors de compétitions internationales.

A noter que de très nombreuses équipes européennes refusent le projet d’une surveillance du déroulement d’un match par vidéo. Elles auraient tout à y perdre du fait que nous verrons les astuces et comédies effectuées par leurs propres joueurs sur le terrain.

Écrit par : Hypolithe | 28 juin 2010

Totalement d'accord avec M. Scherb et Mère-Grand.

A mon avis la FIFA doit avoir peur de ne plus pouvoir du tout influencer le cours des matches. Peur aussi qu'en cédant sur ce point, ils doivent ensuite céder sur d'autres, pour aller vers plus de transparence.

C'est un scandale à la hauteur de la popularité de la Coupe du Monde !

Écrit par : Fufus | 28 juin 2010

Les commentaires sont fermés.