28 juin 2010

La FIFA protège les tricheurs

La FIFA refuse l’utilisation de la vidéo lors des matchs importants tout autant que pour les matchs de moindre importance. Pour justifier ce refus, elle met en avant deux « sacrosaints » principes, l’un s’intitulant principe de l’universalité et l’autre disant que la décision de l’arbitre est irrévocable.

 

Le premier principe n’est en réalité rien d’autre qu’une douce illusion. Comment en effet sérieusement comparer un match du Mondial avec un match d’amateurs ou encore de juniors ?

 

Le deuxième principe, en revanche, sert surtout les tricheurs de toute sorte à dénaturer le jeu et à empêcher que le foot devienne un vrai sport populaire. Qui ne se souviendrait pas ou n’aurait jamais entendu parler du ballon projeté dans le but anglais par la main pas du tout divine d’un certain Maradona, le même d’ailleurs qui a encore une fois profité en tant qu’entraîneur d’un but accordé malgré un hors jeu flagrant ? Un peu plus près de nous la qualification de la France pour ce mondial grâce à un jeu de main non sanctionné de Thierry Henry.

 

Le public n’aime pas seulement les bons joueurs et les beaux jeux, mais souhaite surtout voir triompher une certaine justice sur le terrain. Il est donc grand temps que la FIFA arrête de favoriser la malhonnêteté.

 

Pierre Scherb

www.pierrescherb.ch

16:01 | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook | | | |

Commentaires

Ce qui compte, c'est ce que veulent les fédérations nationales, dont sont membres 250 millions de licenciés.

Les joueurs sur le terrain n'ont rien à faire de la vidéo. Ils veulent les mêmes méthodes d'arbitrage à tous les niveaux.

La vidéo n'intéresse que les spectateurs de foot sur canapé, frustrés de voir des erreurs d'arbitrage.

Les joueurs en voient toutes les semaines chez les juniors, dans les petites ligues. Ils trouvent normal que les mêmes erreurs soient commises en coupe du monde que le dimanche à Choulex. N'oubliez pas que la FIFA représente els joueurs et pas les spectateurs sur canapé, qui refont les règles du football entre deux bières.

Écrit par : Philippe Marton | 28 juin 2010

Merci à M. Marton pour ces précisions. Il me semble néanmoins que ce n'est pas l'avis de tous les joueurs non plus.

Écrit par : Pierre Scherb | 28 juin 2010

La FIFA a besoin de sang neuf, Blatter comme en son temps Samaranch règnent en maître sur ces organisations sans aucune transparence, arbitrairement et leur gouvernance a ses limites. Il faut rénover les principes d'arbitrage du football avec la vidéo sinon boycott du Mundial par les télévisions mondiales.

Écrit par : sirène | 28 juin 2010

La FIFA gagne des millions grâce aux téléspectateurs que vous semblez mépriser, tout en oubliant qu'il y a parmi eux un grand pourcentage de joueurs véritablement amateurs, comme ceux de Choulex. Encore une fois, le déroulement d'un championnat du monde télévisé sur la planète entière, dont l'organisation demande des années de préparation par des professionnels du spectacle et dont les participant principaux touchent des salaires immenses, n'ont pas à être soumis aux mêmes modalités d'arbitrage que les les matches de votre cher Choulex.
Je prétends de plus que les joueurs de Choulex (vous aurez compris j'espère que je reprends votre exemple sans vouloir dénigrer de quelque manière que ce soit ce sympathique village et ses footballeurs, que j'ai moi-même rencontré lorsque j'étais minime dans des années très éloignées) ont comme tous les autres le désir que leur performance soit jugée avec équité et le maximum de savoir faire de la part de l'arbitre. Si une plus grande équité pouvait leur être garantie grâce à une amélioration, technique ou non, vous ne me ferez jamais croire qu'ils préféreraient en majorité être expulsés pour une faute non commise ou se voir refuser un but parce que le système en place ne permet pas à l'arbitre de voir l'action ou pire, parce qu'il a décidé de favoriser une des deux équipes.

Écrit par : Mère-Grand | 28 juin 2010

Les commentaires sont fermés.