29 juin 2010

La FIFA punit la maladresse

Massimo Busacca, l’arbitre suisse ayant sifflé le match Afrique du Sud contre Uruguay, doit rentrer à la maison. Pour rappel, il avait donné un carton rouge au gardien de but du pays organisateur tout en accordant un pénalty en même temps. J’avais immédiatement qualifié cette action de surprenante. Avec le recul, il faut plutôt la qualifier de scandaleuse. A cause de cette maladresse de l’arbitre suisse, le pays organisateur qui a battu la France en l’éliminant en même temps, a dû quitter le mondial de manière précipitée, ce qui ne s’était encore jamais produit ! Les pays organisateurs avaient toujours atteint les huitièmes de finale, si ce n’est pas carrément la finale ou la victoire du mondial.

 

La FIFA n’a pas expliqué pourquoi celui qui espérait siffler la finale a finalement dû rentrer précipitamment à la maison. Personne n’est cependant dupe et il est patent que la FIFA a compris ce que Carlos Alberto Parreira, l’entraineur sud-africain qui avait déjà gagné le mondial avec son pays d’origine, le Brésil, disait de Busacca : « C’est le pire arbitre de la compétition. Dès le coup d’envoi, il a tout sifflé contre nous. »

 

Pierre Scherb

www.pierrescherb.ch

19:42 | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook | | | |

28 juin 2010

La FIFA protège les tricheurs

La FIFA refuse l’utilisation de la vidéo lors des matchs importants tout autant que pour les matchs de moindre importance. Pour justifier ce refus, elle met en avant deux « sacrosaints » principes, l’un s’intitulant principe de l’universalité et l’autre disant que la décision de l’arbitre est irrévocable.

 

Le premier principe n’est en réalité rien d’autre qu’une douce illusion. Comment en effet sérieusement comparer un match du Mondial avec un match d’amateurs ou encore de juniors ?

 

Le deuxième principe, en revanche, sert surtout les tricheurs de toute sorte à dénaturer le jeu et à empêcher que le foot devienne un vrai sport populaire. Qui ne se souviendrait pas ou n’aurait jamais entendu parler du ballon projeté dans le but anglais par la main pas du tout divine d’un certain Maradona, le même d’ailleurs qui a encore une fois profité en tant qu’entraîneur d’un but accordé malgré un hors jeu flagrant ? Un peu plus près de nous la qualification de la France pour ce mondial grâce à un jeu de main non sanctionné de Thierry Henry.

 

Le public n’aime pas seulement les bons joueurs et les beaux jeux, mais souhaite surtout voir triompher une certaine justice sur le terrain. Il est donc grand temps que la FIFA arrête de favoriser la malhonnêteté.

 

Pierre Scherb

www.pierrescherb.ch

16:01 | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook | | | |

27 juin 2010

L’arbitre sort les Anglais du mondial

Au moment où les allemands mènent 2 à 0, le sort semblait être réglé pour les Anglais. Ils étaient visiblement inférieurs par rapport aux Allemands et n’avaient pas réussi à créer la moindre situation dangereuse pour le camp adverse.

 

Mais, surprise, les Anglais, au lieu de se laisser abattre, ont fait un sursaut et ont complètement renversé le match. En très peu de temps, ils ont fait deux jolis buts, redonnant de l’espoir à tous les amateurs de matchs intéressants.

 

A la stupéfaction générale, l’arbitre n’a cependant pas validé ce deuxième but anglais. Pourtant, le ballon, après avoir heurté la barre latérale, a rebondi sur le sol, 30 cm à l’intérieur du but environ. Tout le monde a vu le but, sauf peut-être le gardien de but allemand, qui regardait de l’autre côté, l’arbitre et ses deux auxiliaires, apparemment frappés de cécité.

 

Dès ce moment, le rythme des Anglais a été brisé et ils ont fini par s’incliner 4 à 1. Jusqu’à quand les dirigeants de la FIFA veulent-ils continuer à couvrir des fautes d’arbitrage graves et répétées ? Ne serait-il pas nécessaire et utile d’introduire un contrôle par vidéo de situations critiques ou discutées, comme cela se fait dans la majorité des autres sports ?

 

Que se serait-il passé si le but avait été validé ? Personne ne le saurait jamais, mais nul ne saurait contester que le moral des Anglais a pris un coup sérieux qui les a fait définitivement sombrer.

 

Pierre Scherb

www.pierrescherb.ch

18:22 | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook | | | |

25 juin 2010

Parité: combat d’arrière-garde

Tandis que la population se prélasse sur les terrasses, la constituante se prépare pour débattre la parité. Et quel combat ! Jugez plutôt :

 

Au niveau cantonal, le taux de femmes élues est de 28% et ce taux atteint 35% en moyenne dans les communes genevoises. En Ville de Genève, le Conseil municipal est aujourd’hui quasiment composé pour moitié de femmes et d’hommes et le Bureau est essentiellement composé de femmes, dont la présidente et la vice-présidente. Deux femmes sont aujourd’hui élues au Conseil d’Etat (source : rapport sectoriel 203 de l’Assemblée constituante).

 

Le suffrage féminin a été introduit à Genève le 6 mars 1960 et en Suisse le 7 février 1971. Force est dès lors de constater que les femmes ont gagné énormément de terrain depuis ces deux dates historiques et ce sans mesures incitatives. Gageons que dans quelques années une égalité parfaite sera atteinte tout naturellement, voire, vu que le corps électoral est majoritairement féminin, une représentation majoritaire de femmes au Grand Conseil et au Conseil d’Etat, comme cela est déjà le cas aujourd’hui des Tribunaux.

 

Pourquoi donc enfreindre gravement le principe démocratique si cher aux Suisses ? Poser la question est y répondre. Et tant pis que la discussion soit finalement renvoyée à la semaine prochaine.

 

Par ailleurs, la co-présidence nous apprend que l’interruption de la semaine dernière n’avait aucun rapport avec l’absence à l’étranger du rapporteur. Pour quelle raison obscure et inavouable, diantre, la séance a-t-elle donc été interrompue ?

 

Pierre Scherb

www.pierrescherb.ch

09:40 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : constituante |  Facebook | | | |

24 juin 2010

Concert de fanfare

Qu’est-ce qui réussi à émouvoir le cœur de tout un chacun, habitant de Genève, politicien de droite ou de gauche, touriste et j’en passe ?

 

Bien sûr, il s’agit d’un concert de fanfare ou, encore mieux, d’un défilé de fanfare.

 

Avis aux amateurs : Le 30 courant auront lieu les promotions scolaires de la Ville de Genève avec un grand défilé depuis la Promenade de St-Antoine jusqu’à la Place Neuve, puis un morceau joué devant les Autorités alignées au Parc des Bastions. La Fanfare municipale du Petit-Saconnex sera présente pour accompagner un groupe d’écoliers. Au plaisir de vous y rencontrer.

096.jpg


Pierre Scherb

www.pierrescherb.ch

12:07 | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | | | |

23 juin 2010

L’honneur est sauf

L’Afrique du Sud est la première équipe nationale organisatrice d’une Coupe du monde de football à ne pas se qualifier pour les huitièmes de finale. C’est dommage, mais les Sud-Africains peuvent au moins se consoler d’avoir battu la France.

 

raymond-domenech7-150x150.jpg

 

C’est l’occasion de se pencher brièvement sur la question de la perception d’un événement. Là où Raymond Domenech a vu de la générosité, du cœur et de la solidarité, le principal quotidien sportif italien a perçu une équipe « arrivée en Afrique du Sud grâce à une main » qui « s’en retourne à la maison après avoir fait bien piètre figure » - Qui a raison ?

 

Pierre Scherb

www.pierrescherb.ch

12:57 | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook | | | |

22 juin 2010

L’art de rebondir

L’équipe suisse a été assommée hier lors d’un match haut en couleurs. Ce n’est déjà pas toujours facile de jouer à 11 contre 11 joueurs adverses, mais si l’arbitre aussi s’en mêle… La Suisse a pourtant failli égaliser à plusieurs reprises et jusque dans les dernières minutes ou secondes du jeu. Hélas, notre équipe n’a que presque réussi.

 

Une bataille a été perdue, mais pas la guerre. Un jeu gagné contre le Honduras avec au moins 2 buts d’écarts nous permettrait de revenir dans le jeu et de nous qualifier pour les huitièmes de finale. La Suisse peut trouver cette force en elle, encaisser la défaite d’hier sans broncher et aller de l’avant avec courage et détermination. Elle a tout pour réussir.

 

N’oublions pas que la Fanfare municipale du Petit-Saconnex joue ce jeudi à l’EMS « La Châtelaine » et samedi prochain à la Maison de retraite du Petit-Saconnex.

 

Pierre Scherb

www.pierrescherb.ch

09:42 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

20 juin 2010

Ce mondial n’est pas africain

La première équipe qui a été éliminée est le Cameroun, le même pays qui pour la première fois a montré au monde entier que les Africains aiment le football et qu’ils maîtrisent ce jeu. Le nom de Mila est encore dans toutes les mémoires et sa façon de fêter les buts par une étrange danse propre à lui seul. C’est d’ailleurs un peu grâce à lui, entre autres, que Sepp Blatter a dit que l’Afrique avait donné beaucoup au football et qu’il était temps que le football leur donnait aussi quelque chose en retour (avec le mondial en Afrique du Sud).

 

Quelle ironie du sort que 2010 est précisément l’année d’une certaine faiblesse de la plupart des équipes africaines, à commencer par celle de l’Afrique du Sud elle-même. Est-ce la faute des entraineurs européens ? En tous cas, s’ils n’ont peut-être pas réussi à tuer l’âme africaine, ils n’ont tout de même pas apporté le petit plus qui aurait dû amener les Africains vers les victoires.

 

On verra pour la suite.

 

Pierre Scherb

www.pierrescherb.ch

11:33 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

18 juin 2010

Football quand tu nous tiens

Les surprises continuent avec la défaite cinglante de l’équipe de France : 0 à 2 contre le Mexique. En voyant l’équipe française évoluer sur le terrain, cet échec paraît la suite logique de son manque d’engagement. Les Mexicains, quant à eux, n’ont cessé les attaques, mis à part durant quelques minutes de la deuxième mi-temps.

 

Je laisse à d’autres le soin de trouver le responsable ou les responsables du désastre de cette équipe de France. En tant que Genevois, ce revers nous touche, car nous avons tous des amis ou connaissances français qui, eux, sont directement concernés. Qu’ils se consolent avec l’idée qu’il n’y a pas que le foot et que dans un mois déjà, ce mondial appartiendra à l’histoire. Ce sera alors le moment de se rappeler du mondial 1998 gagné par la France et de penser à la prochaine occasion de le gagner encore une fois, dans quatre ans au Brésil.

 

Pierre Scherb

www.pierrescherb.ch

13:45 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

17 juin 2010

Joie des Suisses – désolation des Sud-Africains

Le rêve est devenu réalité : la Suisse gagne 1 à 0 contre l’Espagne ! Quelle émotion !

 

La plus forte équipe dans le groupe H vaincue, les portes sont désormais grandes ouvertes pour l’équipe suisse. Tous les espoirs sont permis. Bonne continuation à la Nati et Hop Suisse !

 

Côté Afrique du Sud, c’est la désolation. Vers la fin du match aisément qualifiable de médiocre, l’arbitre a pris une surprenante décision en donnant un carton rouge au gardien de but du pays organisateur et en accordant un penalty en même temps. Comment les Sud-Africains vont-ils vivre ce terrible affront ? Dans l’immédiat, le public a déserté le stade.

 

Pierre Scherb

www.pierrescherb.ch

14:17 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |