14 juillet 2010

La gauche se rapproche de l'UDC

Mon collègue constituant Thierry Tanquerel écrit sur son blog « ...il faut aussi envisager sereinement l'échec (de la Constituante) s'il n'est pas possible de revenir sur des décisions, en matière d'égalité ou de logement par exemple, qui sont des provocations pour les élus et les électeurs progressistes. »

 

Il n'est jamais trop tard pour bien faire, ni pour reconnaître une erreur. Tandis que tous les partis avaient pêché par optimisme au moment du vote sur le principe de la constituante, l'UDC y était opposée, en craignant notamment des discussions inutiles et stériles, des dépenses élevées avec un risque tout aussi élevé de rejet du projet de constitution.

 

Visiblement, la gauche, par le truchement d'un de leurs ténors, a fait du chemin en reconnaissant que l'UDC avait raison dès le début. La présence en son sein d'une association de la gauche de la gauche camouflée en retraités et opposée depuis toujours à la Constituante y est-elle pour quelque chose ?

 

L'UDC s'est néanmoins prêtée au jeu de la Constituante, conforme à la volonté du peuple, et a présenté 20 candidats dont 7 ont finalement été élus. Je continue, avec les autres élus dont une personne exclue de l'UDC, mon engagement pour faire aboutir la Constituante, malgré la forte opposition de la gauche qui préfère se perdre dans 1'000 revendications plus ou moins irréalistes, lamentations et blocages plutôt que de se concentrer sur l'essentiel, à savoir une meilleure organisation de l'Etat.

 

Pierre Scherb

www.pierrescherb.ch

10:00 Publié dans Droit public | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : constituante |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.