29 juillet 2010

La féminisation du vocabulaire : une forme insidieuse du style administratif

Ecrire pour être lu exige l'utilisation d'un langage simple, de ne pas faire de phrases trop longues et de ne pas exprimer trop d'idées à la fois. La féminisation du vocabulaire enfreint les trois règles en même temps.

 

Prenons pour illustrer ces propos une phrase tirée de la récente consultation populaire sur la politique d'asile et des étrangers de l'UDC. Nous y lisons : « De nombreuses Suissesses et de nombreux Suisses ne se sentent plus à l'aise ou se sentent même menacés dans leur propre pays. »

 

1) « Nombreuses Suissesses et nombreux Suisses » est un terme compliqué et artificiel. Nous avons appris à l'école que le pluriel masculin exprime une majorité d'entités féminines et masculines. Nous savons que cette règle est toujours en vigueur. En prétendant le contraire, on complique inutilement la phrase.

 

2) Cette phrase contient 23 mots, tandis qu'une phrase compréhensible pour la majorité des citoyens ne devrait pas dépasser les 14 mots.

 

3) L'auteur de cette phrase entend s'exprimer sur un sentiment (idée principale). En mentionnant les Suissesses et les Suisses, il introduit une deuxième idée, celle d'une division des personnes de nationalité suisse en Suissesses et Suisses.

 

Je suppose que pour ces trois raisons (et éventuellement d'autres encore), l'Académie française continue de prôner les règles de grammaire qui nous sont connues.

 

Pierre Scherb

www.pierrescherb.ch

10:55 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook | | | |

Commentaires

C'est dommage paraît-il, il n'y a que 2 genres dans la langue française, le masculin et le féminin.
Et si le genre masculin peut à chaque fois se mettre au féminin, le contraire serait-il possible? Autant mieux adopter un seul genre comme en anglais (THE) si je crois bien. Je pense que c'est la question de la parité homme-femme qui nous conduit à cette nouveauté. On s'y perd parfois à vouloir féminiser. Je suis perplexe et pour moi c'est du cinéma.

Écrit par : colt | 29 juillet 2010

Merci pour votre article.
Vous avez tout à fait raison:...Écrire pour être lu exige l'utilisation d'un langage simple, de ne pas faire de phrases trop longues(...)

En arabe, on dit souvent:"La brièveté fait précisément le sens".

Écrit par : Savoir la vérité | 29 juillet 2010

@ colt et Savoir la vérité,
Merci pour vos messages.
Avec mes meilleures salutations.

Écrit par : Pierre Scherb | 29 juillet 2010

Monsieur Scherb,
Sur le point 3, parlant des Suisses et des Suissesses, il y a une 2è idée, celle de la division des personnes comme vous le soulignez.Je crois qu'il y a une exagération des femmes à réclamer tout en ce 21è siècle. Il ne reste qu'à changer de sexe et avoir tous les mêmes organes.

Écrit par : colt | 29 juillet 2010

Les commentaires sont fermés.