17 août 2010

Revenons à la démocratie de concordance (2)

 

L'appel de la base a été entendu. La direction de l'UDC a décidé de présenter un candidat pour un des deux sièges à repourvoir au conseil fédéral.

 

Trois personnes sont pressenties. Il s'agit de Caspar Baader, chef du groupe parlementaire, de Jean-François Rime, son vice-président, et de Pirmin Schwander, président de l'ASIN. Que celui qui se portera candidat en soit d'ores et déjà remercié !

 

Saluons cette démarche de l'Union Démocratique du Centre pour restaurer la concordance. L'expérience d'un gouvernement selon un choix politique, solution prônée pour Genève par Pierre Kunz (listes bloquées), a clairement montré ses limites ces dernières années.

 

Pierre Scherb

www.pierrescherb.ch

 

09:00 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook | | | |

Commentaires

Le Grand Manibouc zurichois a dit : Pas de femmes à la candidature !

Benoît Marquis

Écrit par : Benoît Marquis | 17 août 2010

Vraiment à côté de la plaque M. Scherb !

Vous souvenez-vous de cette histoire du regretté Coluche sur la Presse et ses informations ? Cette boutade est restée :
"Dans les milieux autorisés, on s'autorise à penser..."

Et c'est votre cas. Vous vous autorisez à penser.

Donnons quand même à vos lecteurs le bon texte et l'annonce exacte de l'UDC suisse :

"Les partis cantonaux et les membres du groupe parlementaire sont invités à présenter d'éventuelles candidatures au Conseil fédéral d'ici au 31 août 2010. Le groupe désignera le 14 septembre prochain un candidat qui sera ensuite à disposition des autres groupes pour des auditions.

Berne, 16 août 2010"

http://www.svp.ch/g3.cms/s_page/81190/s_name/newsschlagzeile1/newsContractor_id/0/newsID/2133/newsContractor_year/2010

Écrit par : Le Plébéien | 17 août 2010

Mon cher Patrick (le Plébéien),

Je ne me suis pas limité à copier le texte de l'UDC, comme tu l'as fait, mais j'y ai également ajouté une information en provenance de la Julie et, comme tu le dis à juste titre, mes propres réflexions.

Tes informations complémentaires vont visiblement au-delà de ma petite note sur l'actualité et je te remercie de les avoir apportées.

Avec mes cordiales salutations.

PS: Je ne comprends pas tes attaques répétées et personnelles sur mon blog, ce d'autant plus que, selon mes informations, tu n'es pas candidat au comité directeur. Nous sommes tous les deux des élus de l'UDC et même, me semble-t-il, des amis. J'ajoute que j'attends sereinement l'AG et que je me réfère à la sagesse de la base de l'UDC, pour élire le comité directeur qui lui convient. Comme d'habitude, j'accepterai ce choix démocratique. J'espère que l'AG acceptera aussi le recours de mon ami Soli Pardo (cf. son blog: Wilsdorf n'est plus). Ensuite l'UDC attaquera et gagnera les élections de l'année prochaine.

Écrit par : Pierre Scherb | 17 août 2010

Je ne fais qu'argumenter pour soutenir des militants courageux, qui dénoncent surtout cette nouvelle forme dictatoriale appliquée par un comité directeur qui a éliminé le contrôle législatif interne (ce que l'on appelait le Comité Central), sous le prétexte de l'efficacité. Ces derniers neuf mois nous ont montré l'iniquité et les limites de cette gestion.

Cette nouvelle équipe honorable travaille et a communiqué, uniquement à l'intérieur des organes du parti, ce jusqu'à il y a 10 jours.

Les gens en place et vous-même avez décidé d'intriguer publiquement, médias, blogs, etc.

Nous ne faisons que répondre en rectifiant les interprétations, comportant tant d'omissions, faites pour que les lecteurs aient, pour le moins, la relation objective et complète des faits et actions.

Mais contrairement à ceux que vous soutenez, nous en restons aux faits et n'engageons pas de polémiques insultantes contre l'un ou l'autre.

Écrit par : Le Plébéien | 17 août 2010

Cher Patrick,

Nous sommes tous dépassés par ce qui nous est arrivé par le dernier changement des statuts. Par ailleurs, c'est le même problème que je dénonce dans cette note (absence de concordance, listes bloquées). Je soutiens une révision des statuts et l'abandon de l'élection d'un comité directeur formé d'une équipe, source, à mon avis, de tout mal. En revanche, je n'appuie personne en particulier, contrairement à ce que tu sembles croire. Je défends le parti à ma manière que je te saurais gré de respecter comme je respecte ta façon de faire la même chose.

Cordiales salutations.

Écrit par : Pierre Scherb | 17 août 2010

Les commentaires sont fermés.