18 septembre 2010

Le fascisme, est-il de retour ?

 

J'ai été frappé par plusieurs commentaires qui utilisaient les mots facho et nazi. Ayant horreur de cette sombre période du 20ème siècle, j'ai toujours supprimé ces propos immédiatement, en les remplaçant de points de suspension.

 

Je suis donc intrigué par l'éditorial de Charles-André Aymon, rédacteur en chef du GHI (eh oui, cela m'arrive de le lire). Il écrit que les nouveaux fachos s'étaient emparés du drapeau de la laïcité : « A droite, on se tait, gêné, en serrant les pouces pour ne pas être confondu avec les extrêmes. A gauche, alors que l'on devrait être - ne serait-ce que par fidélité au passé - anticlérical pour le moins, on laisse le champ libre aux pires idées. On met en avant les souffrances de peuples autrefois colonisés, martyrisés, méprisés pour ne pas remettre en question leur culture ou leurs croyances, même thanatogènes (poussant à la mort). On constitue ainsi un bouclier autour de ce qui forme pourtant l'essentiel de leur esclavage, la religion alliée à l'inculture. »

 

Selon le Petit Larousse, le fascisme signifie aussi une doctrine et pratique visant à établir un régime hiérarchisé, corporatiste et nationaliste. En observant certains Etats islamiques, on constate effectivement une hiérarchie forte appuyée par une corporation religieuse et nationaliste ou se basant sur la communauté des musulmans (umma). Bien entendu, cette simplification serait immédiatement contestée par les prêcheurs musulmans, moyennant force détails et, surtout, les injures habituelles agrémentées de toutes sortes de menaces.

 

Comme quoi écrire est comme créer un acte exigeant du courage.

 

Pierre Scherb

www.pierrescherb.ch

 

18:33 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook | | | |

Commentaires

Monsieur SCHERB, BRAVO ! Il est URGENT et IMPORTANT que vous puissiez vous exprimer plus souvent, surtout sur les blogs ou les mensonges religieux ou politico-religieux poussent plus vite que les cèpes en bonne période!
Bien à vous.

Écrit par : NOËL pierre | 18 septembre 2010

Les mots fasciste ou fascisme ou nazi sont dénaturés et souvent employés comme une injure dès lors que votre opinion déplaît à autrui... Au lieu de dire seulement "je ne suis pas d'accord avec vous". Ceci démontre une certainement pauvreté dans l'argumentation du discours.

Écrit par : Sirène | 19 septembre 2010

Vous avez aussi supprimé des mots comme con ou pauvre débile. A mon humble avis vous serez mieux considéré si vous bannissez toutes les insultes et pas seulement celles qui vous sont adressées. Faut dire ce qu'il y a , vos billets sont tellement pauvres et tellement démagogiques qu'ils ne donnent pas très envie de les lire. Pour ma part, je l'ai fait une ou deux fois quand j'ai vu des insultes défiler, dont une de c.. justement!

Écrit par : hachi | 19 septembre 2010

C'est intéressant, et à ce sujet, on peut par exemple citer l'insipide Octave Vergaibel qui passe son a temps à commenter sur les forums, en voyant la cause de chaque problème de société dans les inspirations staliniennes des parti de gauche en suisse.

Écrit par : Djinius | 19 septembre 2010

Il y a des termes traduisant un malaise constant ,mais c'est comme en médecine pour personnes âgées,on préfére auréoler certaines situations avant que n'arrive le pire,oui je sais le pire fut toujours évité.(en médecine gériatrique là c'est le grand flou des incertitudes)Cependant des groupuscules d'extrême droite existent bien dans notre pays,je les appellerais plutôt extrêmistes de tous bords,ce cachant et ne se montrant que sporadiquement juste assez afin de ne pas être oubliés,on l'a vu un célèbre premier Aout sur la prairie du Grutli ,Guisan lui même se montrait méfiant à juste titre,la suisse avait à l'époque son lot de traitres,qu'ils soient de gauches ou pro-nazis,le malaise subsiste et de changer leur appellation qu'ils revendiquent d'ailleurs,fait partie de leurs prérogatives,eux en sont fiers ,utiliser le politiquement correct pour se voiler la face,n'est digne d'aucun politicien,ces mouvements anarchiste,la Hongrie se targuant à l'heure actuelle de revenir à une époque qu'on croyait oubliée ne se gène pas de les glorifier ,refuser d'admettre,ces gens là anarchistes pour la plupart,refusant le maintient de l'ordre social sont un danger pour les plus jeunes,nous on arrive encore à les deviner mais qu'en sera-t'il demain,quand on voit la cacophonie régnante au sein de tout l'etablischment gouvernant notre pays socialement parlant, sans oublier les belles paroles de certaines communes continuant à jouer au jeu, non de l'oie mais de l'autruche.Ne vous sentez pas visé personnellement ,ma remarque s'adresse tout aussi bien à d'autres politiciens jouant aux plays boys,sur twitter ou d'autres sites tandis que le peuple lui joue au play mobiles,ce qui pourrait ravir certains religieux ayant enfin trouvé la raison tant recherché de l'origine des fameuses plaies d'égypte .les anciennes scoutes serions nous les gardes fous des actuels politiciens,toujours prêtes,peut-être pas mais réalistes très certainement et l'âge aidant c'est incroyable ce que notre flair s'affine ou la fameuse intuition féminine souvent héritée pour passer aux travers des longues et douloureuses épreuves de la vie
bien à vous ami scout

Écrit par : line.bielmann | 19 septembre 2010

Comme le fascisme est devenu une insulte, personne ne s’en réclame plus guère ouvertement, mais l’idée peut tout de même continuer de faire des adeptes.

Admettons qu'une personne ou un groupe souhaite réaliser l'idéal fasciste, le mettre en œuvre aujourd'hui, en Europe, à travers une action politique. Quel type de parti leur paraîtrait le mieux approprié?

Écrit par : Alain Jean-Mairet | 19 septembre 2010

Je vous remercie tous de vos commentaires.

Meilleures salutations.

Écrit par : Pierre Scherb | 19 septembre 2010

Je vous invite à lire un blog découvert aujourd'hui et qui met ensemble Hani Ramadan, Benoît XVI et les fondamentalistes évangélistes américains... raisonquovadis.over-blog.com.

Écrit par : Bernard Favre | 20 septembre 2010

Les commentaires sont fermés.