22 septembre 2010

Constituante : la Ville de Genève ne sera pas morcelée

 

Voici mon intervention du 21 septembre pour maintenir la Ville de Genève dans son intégralité, ce qui, en principe, a été accepté par la Constituante :

 

Monsieur le Président, chers collègues,

 

L'Union Démocratique du Centre salue le travail de la majorité de la Commission 4. Pour notre groupe, il est essentiel que la structure territoriale des 45 communes ne soit pas modifiée par la Constitution elle-même.

 

Nous sommes attachés au projet de nouvelle constitution et souhaitons le voir accepter par le peuple, en 2012. Nous sommes aussi à l'écoute du citoyen et connaissons donc son attachement à sa commune, puis au canton et finalement à la Suisse. Toucher aux communes serait donc vraiment courir le risque d'un rejet massif de la nouvelle constitution.

 

Ceci est d'autant plus vrai en ce qui concerne la Ville de Genève. Le canton de Genève est ce qu'il est aujourd'hui à cause de la Ville de Genève. Que seraient devenus les quelques communes au bout du lac sans la Ville de Genève en leur centre ? Nous ne le saurons jamais, mais il est tout de même sûr qu'une région campagnarde et viticole ressemblant aux alentours d'Orbe n'aurait pas attiré toutes les organisations internationales dont nous sommes fiers aujourd'hui, ni inspiré la création de la Croix Rouge ou encore attiré les parties à l'arbitrage de l'Alabama.

 

Cela est néanmoins le passé et il nous convient d'écrire un texte utile pour notre avenir. Dans un environnement où rien n'est acquis et où plusieurs villes du monde souhaiteraient voir déménager chez elles les organisations internationales, il est indispensable de maintenir les acquis et d'en offrir plus. Faire disparaître la Ville de Genève, une petite ville au niveau international, ou la reléguer en district ne pourrait avoir qu'un effet néfaste et cette perte ne pourrait en aucun cas être compensé par le canton de Genève. Qui, à l'étranger, sait seulement que ce canton existe ?

 

Nous avons besoin de la Ville de Genève, de notre ville, une des raisons pour lesquelles l'UDC vote les thèses de la majorité de la Cot 4.

 

Je vous remercie de votre attention.

 

Pierre Scherb

www.pierrescherb.ch

 

08:59 Publié dans Droit public | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : constituante |  Facebook | | | |

Commentaires

Qui, à l'étranger, sait seulement que ce canton existe ?

Écrit par : ed hardy shoes | 27 septembre 2010

Grand article à lire sur. Très intéressant. Vous êtes un auteur de Nice avec des idées uniques à partager. Je serai attendons votre blog prochain. Merci!

Écrit par : online degree | 22 novembre 2010

Les commentaires sont fermés.