30 septembre 2010

Constituante : allons-nous droit vers un nouvel éclat ?

 

La Constituante siégera aujourd'hui de 14h à 23h. Au menu plusieurs sujets controversés, chers aux conservateurs, voire réactionnaires de gauche : le nucléaire, la chasse, l'environnement, etc.

 

Il n'y a qu'une chose qui est sûre : Après le vote sur l'introduction des districts de la semaine dernière, les constituants ne peuvent pas faire pire pour aller vers un échec de leur projet de constitution dans les urnes, en 2012.

 

Pierre Scherb

 

Lien vers mon site en cliquant ici.

 

09:44 Publié dans Droit public | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : constituante |  Facebook | | | |

Commentaires

L'art de créer de la novlangue ... les conservateurs et/ou réactionnaires, se trouvent sur la partie gauche de l'échiquier politique. Très drôle. Cela me fait penser aussi à ceux qui avaient repris, à leur compte, l'expression "Pensée unique" pour désigner le politiquement correct p.ex du développement durable, alors qu'initialement, cela avait été un concept mis en avant par le monde politique pour désigner le fait que l'organisation néo-libérale de la société est présentée comme une évidence naturelle non discutable.

Je suis impatient de vous lire me répondre.

Écrit par : Djinius | 30 septembre 2010

Très amusé également par l'expression. Nous sommes par contre sur la même longueur d'onde en ce qui concerne l'échec du projet de constitution.

Écrit par : Sébastien Chazaud | 30 septembre 2010

Je dois être un réactionnaire de droite car je trouve la gauche nulle mais je pense que le nucléaire est une absurdité... et que les libéraux (qui n'ont rien de néo) sont une fois de pluis largement à côté de la plaque...

Écrit par : Déblogueur | 30 septembre 2010

Je vous remercie, chers lecteurs, de vos commentaires. Selon le Petit Robert, un conservateur est, entre autres, une personne favorable à une politique conservatrice, et un réactionnaire une personne qui va contre le progrès social et l'évolution des moeurs. Il s'agit donc exactement de l'attitude de la gauche, face à l'évolution de la société qui n'est plus celle du prolétariat, ni celle des grandes manifestations antinucléaires non plus.

Meilleures salutations.

Écrit par : Pierre Scherb | 01 octobre 2010

Les commentaires sont fermés.