04 octobre 2010

Constituante : l'échec est la première étape du succès

 

Tout Genevois le sait, pensant à Calvin qui triompha après avoir été chassé de Genève quelque temps auparavant, et Napoléon Hill l'a fomulé ainsi: L'échec est la première étape du succès.

 

La Constituante est donc sur le bon chemin, puisqu'aucun parti n'oserait proclamer aujourd'hui qu'il voterait le projet de nouvelle constitution. Quel projet de nouvelle constitution ? Y a-t-il un nouveau projet ? Bien sûr que non. Il n'y a que quelques idées lancées dans la pâture et qui pourraient être utiles pour écrire ce projet de constitution.

 

L'exclamation de René Longet « La Constituante est morte » ne semble donc être rien d'autre que sa vengeance contre celui qui a osé l'affronter : le constituant Alberto Velasco. Son idée saugrenue de  la dissoudre ne risque pas de relancer un parti au bord de l'implosion. Le vote sur la dissolution aurait lieu en même temps approximativement que le vote sur la nouvelle constitution : Beau résultat.

 

Le citoyen est par ailleurs appelé à s'exprimer lui-même, probablement au début de l'année prochaine, et aurait ainsi l'occasion de diriger la constituante dans la direction qu'il souhaite, n'en déplaise à René Longet et d'autres ténors de partis.

 

Pierre Scherb

 

Lien vers mon site en cliquant ici.

 

09:34 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : constituante |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.