07 octobre 2010

La Constituante sera-t-elle encore une fois prise en otage par la gauche ?

 

La Constituante est morte, dixit René Longet. Cette appréciation est aussi défendue par « la pleureuse » Cyril Mizrahi, chef de groupe du parti socialiste à la Constituante et grand stratège de blocage de cette assemblée.

 

Pour rappel, à deux reprises déjà, la Constituante a dû arrêter ses « travaux » ; la première fois suite à une défection de la gauche, entrainée par l'Avivo, mouvement opposé au principe même de la Constituante pour ne pas perdre des « acquis », la deuxième fois après une motion d'ordre discutable de Louise Kasser « pour épargner 15'000 F. ». Pourquoi ne pas avoir suivi l'UDC qui s'était opposée à la Constituante justement à cause de ses coûts, entre autres ?

 

Quelle surprise la gauche va-t-elle ainsi encore nous réserver ? En vérité, ses pleurnicheries et autres mouvements de mauvaise humeur ne surprennent pas. La seule surprise serait la reprise de la séance de cette après-midi dans la sérénité pour aboutir à un projet de constitution acceptable par tous les Genevois.

 

Laissons-nous donc surprendre.

 

Pierre Scherb

 

Lien vers mon site en cliquant ici.

 

09:53 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : constituante |  Facebook | | | |

Commentaires

Monsieur Scherb, vos commentaires sont affligeants par médiocrité ! Vos analyses idem ! J'ai de la peine à croire que vous êtes membre de l'assemblée constituante. Restez donc essayiste littéraire ou quittez définitivement ce langage populiste quand vous commentez les travaux de vos collègues. Pour suivre régulièrement les plénières sur Léman Bleu, je ne suis pas persuadé que c'est la gauche à elle seule qui prend en otage la Constituante. Loin s'en faut ! Pour l'heure et de manière quasi définitive, c'est une certitude que le NON l'emportera au moment du vote. Par la faute de qui ? Ni de la gauche, ni de la droite, mais simplement par cette bande de politiciens sans scrupule qui ont infiltré la Constituante en se glissant sournoisement dans telle ou telle liste soi-disant apolitique. Le niveau de l'ensemble est tout aussi affligeant !

Écrit par : lappal | 07 octobre 2010

@ lappal

Je vous remercie de votre commentaire et de votre intérêt pour la Constituante. Pour se faire comprendre par la majorité, il est nécessaire qu'un enfant de 12 ans soit capable de comprendre. Je n'entends donc pas changer ce soi-disant style "populiste" pour devenir incompréhensible et incompris. Tout au contraire, je souhaite que le projet de constitution puisse être compris par la population et non seulement par les juristes, comme c'est le cas aujourd'hui pour une grande partie des nouvelles lois.

Meilleures salutations.

Écrit par : Pierre Scherb | 07 octobre 2010

C'est vrai qu'en regardant léman-bleu, le respectable à disposition du citoyen est tout simplement affligeant.

Écrit par : Djinius | 07 octobre 2010

"La Constituante sera-t-elle encore une fois prise en otage par la gauche ?"

Ce qui se passe est exactement le contraire: c'est bien la droite qui prend en otage la constitution en démolissant 40 années de luttes pour faire inscrire dans notre texte fondamental certains principes qui sont aujourd'hui abattus par vous et vos semblables.

Le peuple de Genève a fait inscrire dans la constitution actuelle l'interdiction de toute centrale nucléaire sur le sol du territoire du canton. Et un groupe de constituant dont vous faites partie prétend revenir sur cette décision fondamentale? Comme si vous valiez plus que le peuple! Vous prouvez seulement un esprit revanchard et anti-démocratique n'ayant jamais accepté cet article constitutionnel.

Car vous savez manifestement à moins d'être aveugle que "pour aboutir à un projet de constitution acceptable par tous les Genevois" il faut faire preuve de consensus, ce qui n'est - et de loin - pas le cas actuellement.

Ce projet est pourri, et pas seulement au sujet du nucléaire.

Écrit par : Johann | 07 octobre 2010

Djinius et Johann,

Je vous remercie de vos commentaires. L'article constitutionnel sur le nucléaire prévoit un vote obligatoire. Rien ne pourra donc se faire contre la volonté du peuple.

Meilleures salutations.

Écrit par : Pierre Scherb | 09 octobre 2010

Les commentaires sont fermés.