10 octobre 2010

Le racisme ordinaire

 

Racisme ou raciste est devenu un des mots les plus utilisés. Et ce de manière inversement corrélative à la disparition du racisme dans les sociétés occidentales. Même aux Etats-Unis, le président est noir, pardon black, re-pardon africain, mais qu'est-ce qu'on peut bien dire pour ne pas passer comme raciste ?

 

Quelqu'un ose affirmer que les Roms (les gitans de la Roumanie, je suppose) ou au moins une partie d'eux mendient, volent occasionnellement et dérangent avec leur bonneteau : on ne peut pas nier ces faits, que faire alors ? Reste bien sûr l'argumentum ad personam (cf. ma note à ce sujet: http://pierrescherb.blog.tdg.ch/archive/2010/09/21/udc-argumentum-ad-personam.html) ; on s'écrie donc : « Quelle scandale, c'est du racisme ! »

 

Les Roms ne sont pas une race ? Qu'importe, on fait comme s'ils en étaient une.

 

Pierre Scherb

 

Lien vers mon site en cliquant ici.

 

10:33 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (17) | Tags : politique |  Facebook | | | |

Commentaires

Le racisme n'existe pas en soi, il y a avant des soucis matériels !
Le citoyen moyen ne voit pas d'un bon oeil, celui qui vient partager le gâteau avec lui !
C'est comme l'antisémitisme, ce n'est rien d'autre que la volonté de vouloir s'accaparer les biens de Juifs riches (malheureusement ce ne sont pas que les riches qui en pâtissent), eh oui, afin de justifier cette attraction pour les biens appartenant aux riches, les pseudo-idéologies servant d'outils afin de voler les biens enviés revêtent des théories englobants le peuple Juif dans son entièreté, genre, (on est pas antisémites pour le fric, mais par un sentiments plus noble) à d'autres !
Le principale argument justifiant le rejet d'une autre ethnie n'est autre que des justificatifs matériels !
Les Suisses sont ils racistes avec les dictateurs venant dans nos banques déposer les milliers de milliards soustrais à leurs populations ?
Par contre certains "politiques" incitent NOS populations à haïr les victimes des dictateurs adulés chez nous pour leurs contributions dans nos banques alors que les victimes venues se réfugier dans notre pays sont pourchassées comme des vermines !

Donc les Suisses ns sont pas racistes, sinon ils chasseraient autant ceux qui amènent leurs fonds sales que leurs victimes !

Écrit par : Corto | 10 octobre 2010

Cher Corto,

Ici, nous ne parlons pas d'antisémitisme, mais de racisme. Pour le surplus, je suis assez d'accord avec votre analyse au sujet des Juifs. Je ne sais pas où vous avez vu qu'un étranger chez nous était pourchassé comme "de la vermine". Personne ne les haït non plus, tout au contraire. Les Suisses aiment les étrangers et leur offrent leur hospitalité. En revanche, ils ne sont pas d'accord de tolérer que "quelques étrangers" viennent chez nous pour profiter de nos œuvres sociales, péniblement construites et financées par nos ancêtres et dont nous sommes responsables envers nos enfants et les générations futures. Votre insinuation au sujet d'un prétendu racisme des Suisses est donc une insulte et une contrevérité.

Meilleures salutations.

Écrit par : Pierre Scherb | 10 octobre 2010

"En revanche, ils ne sont pas d'accord de tolérer que "quelques étrangers" viennent chez nous pour profiter de nos œuvres sociales, péniblement construites et financées par nos ancêtres"

Qu'en est-il des milliers de milliards que les banques ayant leurs sièges dans notre pays cachent dans leurs coffres.

Vous ne prenez que ce qui vous arrange ! Vous ne parlez jamais des banques à l'udc, jamais des victimes des banques et de leurs holdup dans le tiers-monde et leurs conseils d'administration dans la politique de notre pays, en faire vous partie ?

Ou alors, vous les soutenez par pure philanthropie ?

Salutations

Écrit par : Corto | 10 octobre 2010

Corto,

Vous devriez savoir que je ne fais pas partie d'un conseil d'administration d'une banque. En revanche, "les milliers de milliards que les banques ayant leurs sièges dans notre pays cachent dans leurs coffres" et vos autres reproches à l'encontre des banques sortent, à mon avis, tout droit de votre imagination. N'avez-vous jamais entendu parler de notre législation à ce sujet (blanchiment d'argent, etc.), probablement unique au monde dans sa sévérité?

Meilleures salutations.

Écrit par : Pierre Scherb | 10 octobre 2010

Suisses pas racistes et sévérité unique au monde contre le blanchiment d'argent...HAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHHAHAHAHHAHAHHAH

Écrit par : MONOEIL | 10 octobre 2010

Amusez-vous bien, MONOEIL, et merci pour votre message.

Meilleures salutations.

Écrit par : Pierre Scherb | 10 octobre 2010

Merci de votre réponse téméraire donc je dois en déduire que c'est par pure philanthropie !

Vous m'apprenez beaucoup sur l'espèce humaine, cher Pierre comment vous remercier, moi qui doutait !

Écrit par : Corto | 10 octobre 2010

Pour information et selon des rapports annuels de l'association des banqiers suisses, depuis l'an 2000 à 2008, le nombre milliards abrités dans leurs comptes à numéros et autres dépôts non consignés fiscalement, le nombre de milliards est passé de 105'000 à 135'000, notamment grâce à de nombreux fonds venant de Chine et de Russie !

L'affaire kadhafi, malgré les sornettes publiées dans la presse suisse, en est bien une preuve évidente, mais cela n'empêche pas la confédération de "donner" 68 milliards à l'ubs !

Écrit par : Corto | 10 octobre 2010

135'000'000'000'000 de Chf ! cent trente cinq milles milliards !

Écrit par : Corto | 11 octobre 2010

Cher Corto,

Vous m'apprenez aussi beaucoup par vos commentaires. Je ne connaissais pas encore les rapports annuels de l'association des banquiers suisses. Les nombreux fonds venant de Chine et de Russie fuient visiblement des Etats trop oppresseurs qui ne supportent pas ou mal la propriété individuelle. Heureusement que les banques suisses (et celles de nombreux autres pays avec une moins grande garantie de sécurité) leur offrent refuge, comme elles l'ont aussi fait durant la deuxième guerre mondiale aux Juifs poursuivis en Allemagne.

Meilleures salutations.

Écrit par : Pierre Scherb | 11 octobre 2010

Depuis 1848 à nos jours,une nouvelle constitution fait de la Suisse un véritable état fédératif doté d'un gouvernement central.C'est le conseil fédéral qui siège à Berne (?)

Les droits de "référendum" ont été adopté en 1874, et 1891 pour les droits "d'initiative" La NEUTRALITE de la Suisse et la vocation humanitaire ont été respectées lors des conflits --1870--1914 et 1939.

Trois partis sont prédominants dans le partage des pouvoirs, c'est la démocratie et c'est normale!

Référence: Encyclopédie mémo Larousse

L'histoire de ce beau pays, ne peut se refaire sur des concepts religieux, la Suisse perdrait TOUS ses asquis en matière de NEUTRALITE face au monde!

Que je sache, la Suisse n'est nullement dans le "colimateur" des experts pour le blanchiement d'argent!

La neutralité de la Suisse lui permet d'accueillir tous les fonds du monde entier, sans qu'elle puisse interférer dans les politiques intérieures de chacun des ETATS!

C'est cela la "force" de ce pays, qui ne doit autoriser EN AUCUN CAS, qu'une religion mette à mal sournoisement, en avancant masquée, cette neutralité qui est une carte de valeur internationnale!

C'est trop facile de jouer les "piques-assiettes" et de cracher dans la soupe.

Bien à vous.

Écrit par : NOËL pierre | 11 octobre 2010

Concernant les Juifs, il y avait, il faut le dire, peu de sécurité, d'où le procès des fonds en déshérences.
Il y avait aussi ces ss qui faisait mines de conseiller des adresses de banquiers principalement zurichois afin que ces Juifs aillent y déposer leur fortunes, une fois fait le banquier appelait la police fédérale afin qu'ils fussent raccompagnés jusqu'à la frontière nazie où les attendaient des troupes spécialisées. Ensuite les ss venaient partager avec les banquiers et les fédéraux impliqués, l'argent amassé dans les banques !
Si vous êtes si intéressé concernant les pratiques de nos banquiers tant dans le passé nazi que dans les multiples implications actuelles, je pense que j'ai de quoi satisfaire votre sincère curiosité !

Salutations

Écrit par : Corto | 11 octobre 2010

Là s'arrêtent les compétences d'un politicien et de sa "collégialité", passer superficiellement sur les débats et se retirer précocement sans jamais vraiment répondre !
Pierre, montrez nous que vous valez mieux que les autres !!!

Écrit par : Corto | 12 octobre 2010

Cher Corto,

Je trouve vos allégations fantaisistes et attentatoires à la mémoire de nos ancêtres, n'en déplaise à MM. Ziegler et feu Bergier. Vous estimez peut-être valoir mieux que les autres; quant à moi, je n'ai pas cette prétention. Je me contente de rester dans la réalité et de ne plus poursuivre cette discussion (vous pouvez la continuer avec d'autres personnes, en restant courtois).

Meilleures salutations.

Écrit par : Pierre Scherb | 12 octobre 2010

@Pierre Scherb

Rhooooooooooooo

Bonne nuit, je ne fais qu'un saut.

Écrit par : Patoucha | 12 octobre 2010

Vous parlez de vos ancêtres, de quel côté de la limite se trouvaient-ils !

Il ne suffit pas de vouloir amalgamer, il n'y avait pas que des banquiers pendant la seconde guerre mondiale !

Il y avait des Justes, des personnes prêtes à perdre leurs vies, de vrais hommes, pas que des sous-hommes !

Vous croyez en la courtoisie et vous fuyez le débats concernant, vos ancêtres comme vous les appelez !

Il y a des ancêtres qui n'ont pas eu de descendances pour leur faire des fantaisies attentatoires, comme vous le dites avec cette courtoisie bien réelle, elle !

Vous le savez que des membres de votre parti, notamment genevois ont été photographiés en uniformes ss lors de cérémonies en relation avec la naissance de leur führer !

Les banquiers, les politiciens et des membres de partis habillés en ss, c'est aussi un réalité d'on vous devriez vous expliquez, A moins que, vous admettiez ?

Écrit par : Corto | 12 octobre 2010

Cher Corto,

Vous déformez mes paroles. Je n'ai pas parlé de mes ancêtres, mais de "nos" ancêtres (je pars de l'hypothèse, peut-être fausse, que vous êtes Suisse). Quant à mes parents et grand-parents, ils n'étaient ni du côté des justes, ni des injustes. Ils n'étaient "que" des gens ordinaires, sans influence sur la marche du monde. Ils lisaient probablement le "Beobachter", revue hostile aux Nazis, et c'est tout. Pour le surplus, j'ai appris au catéchisme qu'il n'est pas bien de vouloir comprendre le mal. Je m'abstiens donc de chercher à le trouver à tout prix dans mon passé (ancêtres retrouvés par mon homonyme Pierre Scherb de Lyon jusqu'à l'an 1'100 en Serbie (Szerb = habitant de la Serbie en hongrois, puis durant le Moyen-Age transformation en Scherb).

Mon parti, l'UDC, a été fondé à Genève il y a 20 ans approximativement. Vos allégations à son sujet sont donc vigoureusement contestées.

Je vous rappelle finalement qu'un blog est un lieu public et que je ne compte pas limiter mes activités à vous écrire seul. Le fait que je ne répondrai dorénavant plus à vos contre-vérités ne signifie donc nullement que je les accepte ("qui ne dit mot consent" n'est pas applicable en l'occurrence).

Meilleures salutations.

Écrit par : Pierre Scherb | 13 octobre 2010

Les commentaires sont fermés.