30 octobre 2010

Croire en Dieu est un aveu dissimulé d'athéisme

 

C'est la conclusion surprenante de Christopher Hitchens en résumant l'œuvre de David Hume (Histoire du déclin et de la chute de l'Empire romain). La raison en serait qu'un être suprême parfaitement simple et omniprésent ne pourrait pas posséder ni esprit ni volonté. Si par hasard « il » possédait tout de même de tels attributs, l'interrogation d'Epicure se poserait :

 

« Est-ce qu'il veut empêcher le mal mais ne le peut pas ? Alors il est impuissant. Est-ce qu'il le peut mais ne le veut pas ? Il est donc malveillant. Le peut-il et le veut-il ? D'où vient alors le mal ? »

 

Pierre Scherb

 

Lien pour prendre contact : www.pierrescherb.ch

 

09:03 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (52) |  Facebook | | | |

Commentaires

Cher Maître,

Dieu est mon casse-tête préféré car, dans mon enfance, j'ai vécu d'étranges expériences...
A lire dans: www.hank-vogel.com/enfance-rêvée

Cordialement

Écrit par : Hank Vogel | 30 octobre 2010

Je crains que vous ne suscitiez pas beaucoup de commentaires avec ce sujet: les croyants ne sont guère intéressés par ce genre de réflexion philosophico-logique et les athées n'y trouvent qu'une confirmation de plus de leurs propres réflexions de départ.
En ce qui concerne le terme d'athée, la vieille définition de "ennemi de dieu" (ou une autre variante du même style) arrange trop les tenants de nos grandes religions pour qu'ils consultent soit un dictionnaire étymologique, soit un simple dictionnaire d'usage courant. Cela leur permet de continuer à faire des athées des ennemis dangereux et malfaisants de l'être humain et d'évacuer toute réflexion plus complexe et pondérée sur faits et méfaits de leurs croyances à travers l'histoire.
Car, après tout, quel athée se soucierait d'une croyance personnelle et intime qui n'exerce pas de méfaits sur le plan moral et politique?

Écrit par : Mère-Grand | 30 octobre 2010

"Le peut-il et le veut-il ? D'où vient alors le mal ?"

De l'illusion qui affecte la conscience lorsqu'elle est seulement partielle.

Écrit par : Alain Jean-Mairet | 30 octobre 2010

Pour être "non croyant" mais avec des arguments, il faut faire des études.

Le problème avec la spiritualité, est que la référence est toujours en fonction des modèles de représentations religieux imposés par nos parents, nos ancêtres et ce, dès notre naissance!

Penser, imaginer, rêver, analyser, comprendre, réfléchir, échanger des points de vues etc, sont des démarches qui peuvent être faites, sans avoir à faire référence aux croyances ancestrales!

Enfin, certains nous racontent que les croyances sont personnelles, j'en convient, mais si celles-ci sont fondées sur une intime conviction personnelle sans connaissances et instruction, sans au moins s'informer "du pourquoi du parce que," cela ne repose sur RIEN!

Alors j'entends, par ci, par là, "ne touche pas à mon intimité religieuse, mes convictions personnelles, et autres "slogans"

Je réponds tout simplement : "Dis-moi combien de temps as-tu passé à étudier le pourquoi des croyances humaines depuis que l'hominidé existe, je te dirais qui tu es!

As-tu étudié l'histoire, d'au moins une civilisation, comme par exemple celle des Pharaons, ROIS-DIEUX d'Egypte?

Si tu n'as étudié que la bible ou le coran, tu ne connais rien de l'histoire humaine, qui est plus fantastique et plus vaste, que celle des religions, qui ne sont que des sauces arrangées pour des conquêtes de pouvoirs, et...De modeles de pensées uniques !

Finalement, il est très dificile de renoncer, ou mettre de côté ses croyances ou convictions, intimes et personnelles, j'ai mis presque dix ans, c'est une véritable dé-construction. Mais ensuite, qu'est-ce que l'on se sent bien, c'est un renouveau, une renaissance qui apportent de nouvelles "plages de bien être" et, de nouvelles possibilités de vivre dans ce monde mondialisé et plein d'à prioris et de mensonges......

Tout le monde fête l'avènement du sieur de jésus le 25 Décembre, alors que c'est un GROS mensonge du CHRISTIANISME.

Le "saint suaire" c'est une plaisanterie!

La liste des arnaques religieuses est immense....

Bonne soirée.

Écrit par : NOËL pierre | 30 octobre 2010

"Si les prières des chiens étaient exhausées, il pleuvrait des os!"



Proverbe Allemand (Wikipedia)

Écrit par : NOËL pierre | 30 octobre 2010

Les défauts des religions n'enlèvent rien à la qualité de Dieu.

Écrit par : Alain Jean-Mairet | 30 octobre 2010

Alain Jean-Mairet, la prochaine fois que vous rencontrez Dieu, transmettez-lui mes messages les plus cordiaux.

Écrit par : oceane | 30 octobre 2010

Mon Dieu quelle folie de croire que l'homme peut embrasser ou connaître la création par ses seules capacités "ses études"...
Il y a d'autres moyens de connaissance...heureusement sinon on serait tous un peu niais...peut être le sommes nous d'ailleurs...
Quant aux arnaques il ne faut pas beaucoup "étudier" pour s'apercevoir que bien d'autres milieuux sont concernés...en fait tous les milieux fréquentés...par des hommes.
Pour finir avec un peu d'humour: si j'étais un chien je prierai qu'il pleuve des boîtes de canigou...ouvertes :0)

Écrit par : perpet | 30 octobre 2010

Les railleries non plus.

Écrit par : Alain Jean-Mairet | 30 octobre 2010

@ Mr Alain Jean-Mairet

Vtre affirmation n'est pas une preuve scientifique et historque au sens large du terme, elle n'est qu'un point de vue personnel.

Point de vue qui se respecte, lorsque l'on "s'attaque" à l'objet du sujet et non à la personne.

Écrit par : NOËL pierre | 30 octobre 2010

@ perpet

Soyons fous, mais instruits et intelligents!

Écrit par : NOËL pierre | 30 octobre 2010

@ oceane

le problème des boites "canigou" est qu'il faut toujours y ajouter un complément alimentaire pour que le chien, (ne) ne devienne pas "idiot"

Écrit par : NOËL pierre | 30 octobre 2010

Bonsoir?

Mais cele est difficile, nous étudions à présent d'où vient le mal, selon ce que la Bible nous enseigne réellement. Regards Jason

Écrit par : Jason Scott | 30 octobre 2010

@ jason Scott

Mettez votre de bible de côté, et étudiez les sciences, histoire, géologie et autres documents ou documentaires scientifiques.

C'est plus instructif.

Écrit par : NOËL pierre | 30 octobre 2010

Hypothèse: pour étudier Dieu scientifiquement, il faut mettre en lumière le phénomène de la foi personnelle plutôt que celui des structures sociales que sont les religions et qui, de ce fait, ne nous renseignent au mieux qu’indirectement.

Écrit par : Alain Jean-Mairet | 30 octobre 2010

Bonjour,

"D'où vient alors le mal ? "

Il me semble que tout est dit dans La Genèse. Le "mal" est consubstantiel à la prise de conscience par l'Homme de lui-même et de son environnement, à la naissance de son libre-arbitre quand Adam et Eve goute le fruit de l'arbre de la connaissance. Sans libre-arbitre, pas de péché, pas de mal...

Dieu n'est d'ailleurs pas tout puissant. Adam et Eve mangent le fruit contre la volonté divine. Dieu les chasse ensuite du jardin d'Eden pour qu'ils ne goutent pas du fruit de l'arbre de vie, ce qui les ferait devenir à l'égal de Dieu. Car dans la Bible l'homme est finalement proche de Dieu : "Faisons l'homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu'il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre. Dieu créa l'homme à son image, il le créa à l'image de Dieu, il créa l'homme et la femme. "

Faudait pas trop idéaliser Dieu non plus puisque si nous sommes à son image il est nécessairement aussi un peu à la notre LOL Dieu peut se tromper, a des regret parfois (voir l'épisode de Noé, ou Dieu regrette d'avoir créé l'homme si débile à ses yeux et décide de le faire disparaitre...) etc.

Écrit par : Gilles | 30 octobre 2010

Croyez vous vraiement bien sage de mettre de côté une quarantaine de livres (= "LA" bible) qui sont à l'origine de notre civilisation?..et à l'intérieur de celle ci de tant d'autres choses?... (quoiqu'on en pense par ailleurs).
Je pourrais appeler à la barre beaucoup de personnalité et notamment de nombreux scientifiques(Ampère, Kepler...) pour faire l'éloge de cette biblothèque, mais j'appele à la rescousse un de nos plus cèlébre intellectuels, écrivains et homme politique entre autres:
"Il y a un livre qui contient toute la sagesse humaine éclairée par toute la sagesse divine, un livre que la génération du peuple appelle le Livre, la Bible… Ensemencez les villages d’Evangiles. Une Bible par cabane."
Il s'agit, mais vous l'aviez deviné, de Mr Victor Hugo, non que je lui porte une admiration particulière mais qui exprime ici, et de belle facon, un avis que je partage totalement.

Écrit par : perpet | 30 octobre 2010

Hitchens voulait peut-être dire que de croire en Dieu au sens commun, c’est-à-dire de croire en l’une au l’autre des fables des religions selon lesquelles Dieu intervient parmi nous, sous la forme de prophètes, de saints, de «livres» ou autres personnages et phénomènes extraordinaires exclut par définition la foi en Dieu dans sa version intuitive, non cultivée, où Dieu est une entité toute-puissante, omnisciente, omniprésente, parfaite.

Si Dieu est parfait, pourquoi diable aurait-il besoin d’intervenir dans le destin des hommes, de leur «parler»? Son message est simplement la réalité et la simple observation attentive et sincère, je suis tenté de dire «scientifique», de la réalité, révèle Sa nature, Sa volonté et ainsi la «Voie».

Celui qui comprend Dieu de cette manière doit, pour rester fidèle à cette vision, rejeter les dieux «bavards», c’est-à-dire en relativiser la réalité, les considérer comme des allégories, des histoires pour les enfants, ou peut-être pour l’enfance de l’humanité. Et, dans cette perspective, ceux qui disent croire en les dieux «bavards» prouvent par là-même qu’ils n’ont pas vraiment foi en Dieu.

Écrit par : Alain Jean-Mairet | 30 octobre 2010

Cher Gilles,

Effectivement beaucoup est dit dans le Genèse mais il me semble que vous la comprenez un peu de travers. S'il y a ordre c'est que le libre arbitre existe déjà. Quel sens y a t il à donner un ordre a quelqu'un qui n'a pas le choix ?
Le mal est entré dans le monde par la désobéissance de l'homme à l'ordre de Dieu, et il en est toujours de même jusqu'à aujourd'hui.
Quant à s'appuyer sur le discours antropomorphique employé dans la bible au sujet de Dieu pour dire "eh bien voilà il est comme nous" c'est un peu grossier, et un peu vite oublier la trascendance maintes fois rappeler dans la Parole. Mais justement compte tenu de cette trascendance ce discours antropomorphique n'est il pas le moyen pour un Dieu qui veut se révéler à ses créatures ? N'est ce pas le seul moyen au risque même de le voir se retourner contre soi? Le risque est grand...à la mesure de l'Amour que Dieu a pour nous...alors soyons reconnaissant et ne tombons pas dans le piège...

Écrit par : perpet | 30 octobre 2010

La foi voilà encore un mot terroriste identique au mot "croire" les religions, et leurs adeptes les rois-dieux PHARAONS en ont usé et abusé!

C'est trop facile d'aller chercher un dieu ou plutôt d'en inventer pour ensuite, faire "croire" à l'existence de celui-ci d'une manière intellectuelle !

Encore une fois, la genèse et autres contes religieux, ne sont que des copies de la grande histoire de la vallée des rois-dieux, qui eux mêmes ne sont que des concepts de pouvoirs. (main mise sur la façon de penser, de se comporter et d'obeir)

Les sciences humaines en particulier l'étude des différentes typologies expliquent parfaitement ce dont est capable notre cerveau.

Psychiatrie, psychologie et autres font partie de ces études qui prouvent le mensonge donc l'arnaque de ces pseudos intellectuels.

Papoter et vous la jouer, entre vous n'y changera rien.

Définition d'un instruit idiot: "C'est quelqu'un qui est capable de vous raconter les écrits religieux en vous donnant les versets etc...Les écrits religieux sont sa référence, à part cela, c'est un ignorant de la réalité, il soustrait en permanence, et ce, d'une manière sournoise, le savoir des autres."

Écrit par : NOËL pierre | 31 octobre 2010

"Tout est dit dans la Genèse:" A l'aube du 21ème siècle, cette phrase résume l'ignorance des individus et l'incroyable POUVOIR des Religions.
Les Monothéismes détestent la SCIENCE, car celle-ci annule leurs révélations plus que farfelues.
Il y a,selon les Religieux, au-dessus le CIEL, au milieu, la TERRE et dessous l'ENFER.

Selon les scientifiques, l'UNIVERS est infini (Bruno Giordano) l'existence des exoplanètes par Michel Mayor....

Selon Les Religieux le premier homme s'appelle Adam et la première femme Eve.
Les scientifiques prouvent l'existence d'un monde avant leur monde: Lucy et autres.

Qui a tort, qui a raison. la SCIENCE, bien sûr:

C'est la raison pour laquelle, les Religieux n'aiment pas l'intelligence, le savoir qui annulent leur théorie.

Écrit par : oceane | 31 octobre 2010

La phrase "tout est dit dans la Genèse" se rapportait à l'origine du mal et n'avait pas le sens que vous lui prêtez ici, oceane. En outre, à ma connaissance, la science n'a pas fourni d'explication concurrente quant à l'origine où à la nature du mal? Ou faut-il admettre que la philosophie moderne est une science?

Écrit par : Alain Jean-Mairet | 31 octobre 2010

Alors là, je suis larguée: L'origine du mal. Est-ce qu'il y a une date précise de la naissance du mal.
Je pense simplement que le Mal est une tournure de l'esprit.
Chez les chrétiens, tout est mal, la sexualité, la science, la libre pensée, l'intelligence, le savoir..., l'homme et surtout la femme font le mal. C'est leur fond de commerce.
Chez les bouddhistes, tout est bon: l'homme est bon et pour continuer cet état de bonté, chaque jour, il doit s'y exercer pour obtenir la paix.

Écrit par : oceane | 31 octobre 2010

Des enfants souffrent d'une tumeur cérébrale qui détruit le système nerveux de manière à les empêcher progressivement de bouger tout en les laissant ressentir les dommages subis. Pourquoi?

L'islam a mis au point une méthode de capture d'esclaves qui implique le massacre systématique de gens dont le seul crime est de ne pas vouloir adopter cette "religion". Des dizaines de millions de gens en ont été victimes (dont la quasi-totalité des esclaves africains depuis le VIIe siècle). Pourquoi tant d'efforts pour un résultat aussi exécrable, lamentable?

La peste, le choléra, la lèpre, la polio? Pourquoi? La haine, les génocides, les meurtres de masse? Les injustices, de naissance et les autres?

On peut bien dire qu’au fond, il ne s’agit que d'une tournure d'esprit. C’est forcément vrai (je parle moi-même plus haut de "l'illusion qui affecte la conscience lorsqu'elle est seulement partielle"). Mais il reste à le prouver. Autant que possible scientifiquement.

C’est relativement important car beaucoup de gens se posent ce genre de questions, sont tourmentés par ces questions, et l’expérience montre qu’une grande partie d’entre eux y répondent par le biais d’une de ces choses que nous appelons religion. Or les religions, aujourd’hui, posent problème.

Écrit par : Alain Jean-Mairet | 31 octobre 2010

L'être humain, est un mamifère comme les autres, c'est aussi un prédateur,un carnivore, dans sont comportement il n'est que peu different des loups.

Alors des religieux,des rois-dieux se posent la grande question pour, afin de sortir de l'ordinaire, "d'ou vient le mal"

Lorque l'on découvre l'histoire humaine, (ailleurs que dans les références religieuses qui n'en sont pas pour la réalité de l'HISTOIRE)le soit disant mal fait partie intégrante de l'individu, de même que ses croyances lorsqu'il n'y comprenais rien aux astres et aux phénomènes naturels!

Les religions alliées des monseigneurs nous donnent des éléments réponses effectivement sur la violence, la pédophilie, l'inquisition, les guerres de religions toujours d'actualité, les massacres, les tortures, les esclaves, etc..quant au reste, c'est la médiocrité en tout!

Écrit par : NOËL pierre | 31 octobre 2010

Le mal est un artefact. La nature n'est ni bonne ni mauvaise, elle est indifférente. Si l'on considère que l'humanité est le cancer de la planète, Hitler, Staline et Mao sont des bienfaiteurs, les seuls vrais écolos, pour avoir massacré autant d'humains...
Cela ne m'empêchera pas de me défendre contre un agresseur, par instinct de survie, totalement dévoyé chez les urbains qui votent pour des valeurs qui les nient ou leur nuisent : la France actuellement. Mais ce n'est pas une lutte du bien contre le mal...

Écrit par : Géo | 31 octobre 2010

Pour certains. l'homme est un aninal. Pour d'autres, l'homme est fait à l'image de Dieu. Et aussi, l'homme est doué de raison et d'intelligence.
L'homme serait donc un animal sans conscience qui tue pour se nourrir. C'est un terrible prédateur. Sa survie dépend de l'appropriation d'un territoire et des produtis de subsistance. Le Mal dans sa cruauté la plus totale.

L'homme est créé à l'image de Dieu. Le Mal qui l'habite ne peut être canalisé que par la soumission faite aux Religieux. Son destin est entre les mains de Dieu. Il s'y plie sans question et réflexion. Le Mal dans sa bêtise.

L'homme est doué de raison et d'intelligence. Il n'est pas soumis à ses pulsions de meurtre, mais réfléchit à sa condition. Il fait un terrible travail sur lui-même. Une introspection bienvenue. Sa résistance à l'appel de la violence est certaine et son bon sens pour faire reculer l'emprise des Religieux sur sa conscience est possible.

Il faut passer par l'athéisme non pas comme un exutoire fataliste, mais un passage obligé pour une santé mentale retrouvée.

Écrit par : oceane | 31 octobre 2010

Dieu est-il un mammifère ?
Dieu a été créé, semble-t-il, depuis environ 13,7 milliards d'années-lumière après le Big Bang par quelques savants fous ayant eu quelques sérieux problèmes intestinaux. Et ne connaissant pas l'origine de ces problèmes, ils décidèrent de nommer cette inconnue : Dieu.
Depuis cette époque, quand ces érudits se trouvent devant un point d'interrogation (?), ils le nomment "Dieu". C'est très pratique pour résoudre moult questions et problèmes, n'est-ce pas ?
Il en découle des questionnements comme : Dieu est-il parfait ?
Et si la réponse est oui, alors comment ce Dieu que l'on dit parfait a-t-il pu créer l'Homme qui, comme on le sait n'est pas parfait ?
Avec d'autres intervenants dans ce forum, je dois être issu d'une autre branche généalogique que les érudits cités plus haut. Voir d'un autre tronc.

Une question qui me tracasse depuis ma tendre enfance : Dieu est-il un mammifère ?
Les érudits peuvent-ils me répondre ?

Écrit par : Benoît Marquis | 31 octobre 2010

L'être humain est issu d'une évolution, lorsque la terre était une planète entourée d'eau, c'est un tétrapode.

Il est bon de passer par les connaissances scientifiques, et ce, de toutes disciplines pour avoir la véritable histoire humaine.

Insulter des Français qui ce sont battus pour leurs liberté dans un blog, c'est déjà cela le mal. Mr Mairet connais au moins cela....C'est ca culture et sa haine.

Ce qu'il faut constater dans les commentaires et dans les articles de certains blogs, c'est bien le manque d'instruction sur l'histoire de TOUS les êtres humains. Mais aussi sur beaucoup d'autres sujets....

Les mensonges ou la dérision sont les armes préférées lorsque des "croyants" veulent contester des faits.

J'ai un voisin depuis deux ans, lorsque je lui parle de se mettre à l'informatique et internet pour améliorer ses connaissances, (il sait tout de dieu et même les numeros de pages ainsique les versets) il devient coléreux, car l'ordinateur pour lui,c'est de la M...e !

Normal, il n'y connaît rien, et remplace ce manque, par de l'agressivité et des arguments qui lui conviennent.Il s'entend très bien avec Madame bigote une voisine agricultrice de 80 ans, qui affirme mordicus, "que dans le temps, on avait pas cela et qu'on vivait bien quand même."

Bon, moi j'ai de "l'énergie" à dépenser pour d'autres choses, merci et bonne soirée.

Écrit par : NOËL pierre | 31 octobre 2010

"Et si la réponse est oui, alors comment ce Dieu que l'on dit parfait a-t-il pu créer l'Homme qui, comme on le sait n'est pas parfait ?"

On n’aura sans doute pas de sitôt des réponses définitives. Dans un tel cas, le mieux est probablement de poursuivre l'hypothèse qui offre les meilleures perspectives, les plus ouvertes? Concrètement, cela implique de se demander quelle est la meilleure chose à croire en attendant que des éléments nouveaux viennent confirmer ou infirmer l’hypothèse.

Je proposerais que nous avons voulu, choisi, sciemment, cette imperfection, son principe. Par envie de savoir, de connaître. De tout savoir, par l’expérience, toutes les beautés de la conscience, à tous les niveaux, et aussi tout ce qui est difficile voire douloureux à vivre. L’humanité est la conscience qui se découvre elle-même. Et Dieu, comme nous l’appréhendons ici et ce soir, est le souvenir, le lien et la promesse de retour, qui relie, de diverses manières, à la conscience globale les petites consciences éparses que nous sommes lorsqu’elles effectuent leur tour de piste.

Écrit par : Alain Jean-Mairet | 31 octobre 2010

Toute croyance, ne reste qu'une croyance, elle situe le croyant très loin du modernisme, et de la rigueurscientifique.

Les rois-dieux comme les chefs tribaux ce sont servis de l'ignorance et des croyances des individus, pour conquêrir, diriger, piller, violer, massacrer etc..., Mr Mairet à 6000 ans de retard dans ses réflexions......

Écrit par : NOËL pierre | 31 octobre 2010

La croyance et son reflet inséparable, le doute, sont des éléments indispensables pour un être limité, qui n’a pas accès à une connaissance universelle et instantanée. S’en servir pour asservir est certes toujours condamnable, mais réagir en niant le phénomène est absurde et ne protège pas des tyrans, tandis que cela trouble la réflexion authentique. Et surtout rien n’empêche d’appliquer une réflexion scientifique au phénomène. Sa nature n’a pas à être connue pour autant, il suffit d’en observer et d’en définir les effets pour émettre des hypothèses utiles sur son fonctionnement et sur le bien-fondé de sa pratique.

On peut ainsi, par exemple, discerner les éléments des religions qui posent problème, mettre en lumière sans passion les erreurs et les impasses qu’elles génèrent et ainsi adopter une attitude informée, enfin moderne, à leur égard. Une attitude qui transcende à la fois la crédulité et le déni. Une attitude différenciée et fondée.

Écrit par : Alain Jean-Mairet | 31 octobre 2010

@Alain Jean-Mairet,
Je n'adhérerai jamais dans votre proposition que vous donnez dans votre dernier paragraphe. Je me trouve dans la même situation que René Cruse quand il écrit :

"Dans un contexte de société religieuse, on ne naît pas athée, on le devient à la force de son intelligence et de sa culture. Et on l’affiche courageusement comme l’une des composantes environnementales".

J'ajouterais que non seulement je suis athée, mais je suis également hérétique (dans le sens étymologique du terme) ce qui vous comprendrez, fait plus que jaser parmi certains proches de mon environnement.

J'ai donc dû transmuter très tôt et à ma grande satisfaction, sur une autre branche généalogique que la vôtre.
Bien à vous.

Écrit par : Benoît Marquis | 31 octobre 2010

Dans les cavernes, l'être humain avait des peurs, mais suffisamment assez d'imagination pour peindre sont environnement immédiat, aucun dieu, ni anges et archanges, inventés ultérieurement, pour les besoins de la cause.

Les peurs et le règne des plus fort et des plus rusés en tout, ont généré ces croyances, transformées au fil des âges en avantages par les dominants et en pouvoir.....C'est une très grande histoire qu'il est difficile de résumer sur un blog, et à comprendre, c'est compréhensible.

Écrit par : NOËL pierre | 31 octobre 2010

Paradoxalement, les croyants au sens usuel du terme se sentiront souvent plus proches des gens qui se déclarent activement athées que des gens qui considèrent les religions comme des phénomènes extérieurs à eux, comme des objets de recherche. C’est que les premiers, finalement, ont aussi des convictions sur le sujet, auxquelles ils tiennent. C’est un important point commun avec les croyants. Tandis que les seconds sont si ouverts à ces idées qu’ils en deviennent insaisissables. C’est la multitude des concepts assimilés qui protège des convictions, en fait toujours hâtives, et non l’une quelconques d’entre elles, fut-elle leur négation à toutes.

Écrit par : Alain Jean-Mairet | 31 octobre 2010

@ NOËL, Nul trace non plus de bondieuseries relevées par l'ethnologue et archéologue Henri Lhote dans les cavernes et sur les rochers sahariens.
Certains diront que les Africains vivant dans cette région 3-4000 ans av. J-C, étaient incultes.

Écrit par : Benoît Marquis | 31 octobre 2010

Merci Benoît Marquis d'étendre la discussion sur henri Lhote (photo wikipédia)

Les convictions personnelles ou non n'ont d'intérêt que si elles s'accompagnent d'études, de constats, de vérifications et d'analyses.

Si notre cerveau, donc notre conscient, notre inconscient avaient l'aptitude que veulent bien nous raconter les adeptes des religions, nous serions depuis longtemps dans un monde paradisiaque !

Nous aurions depuis longtemps abandonné, armes et munitions, le bien être des huamains serait envié par les Marsiens...Ce n'est pas le cas loin sans faut.

La métaphysique, les mathématiques, d'avant l'an 2010 sont à connaître, elles sont issues d'un monde vivant au ralenti, ou le glaive et le pistolet étaient un des moyens de se faire entendre.

Bien parler et bien écrire sont, la science des nuls, cela aussi est relatif.

Le bien-paraître, noie le poisson pour les nons initiés, décoder la motivation des mots écrits et parlés, est aussi une science Mr Mairé.

Écrit par : NOËL pierre | 31 octobre 2010

La science ? la Science ? ne serait ce pas, finalememt, qu'une marche à tatons ? je modélise- tiens je modélise...comment est ce possible ? y aurait il un sens à tout cela ? y aurait il quelque part une intelligence avant la mienne ? - puis je vais vérifier en obsevant que j'ai fait juste. Si c'est le cas je reviens en criant victoire: "je suis ls plus beau, le plus fort"...pour certains dans l'illusion d'avoir créé en découvrant, pour d'autres mettant à profit cette force toute nouvelle pour asservir ses congénères; dans le cas contraire je retourne à mes chères études en modifiant quelque peu mon modèle pour trouver la bonne direction...mais au fait vers quoi ? qu'est ce que je cherche finalement ?
Ah...j'oubliais: paraît il y en même qui trafique les données observées pour montrer qu'ils avaient eu raison...

"Ils ne savent pas que ce n'est que la chasse, et non la prise qu'ils recherchent".

Écrit par : perpet | 01 novembre 2010

Se remettre en cause est très difficile. La dérision ou l'agressivité sont des armes parmis d'autres pour défendre une religion.

Quant aux arguments c'est plutôt léger.

La science, vous vous en servez dans votre quotidien, et vous en abusez même sur internet! Vous, les adeptes des religions vous n'aimez pas les scientifiques ou les contradicteurs, vous les brûlez, vous les torturez, même entre reigions, (chrétiens d'Irak) n'ayez pas peur d'évoluer vers un monde sans religions, gardez le minimum pour la route.

Écrit par : NOËL pierre | 01 novembre 2010

Evidemment, quand on croit que David Hume a écrit l'histoire du déclin et de la chute de l'Empire romain, on peut bien croire en Dieu ou en n'importe quoi.

Écrit par : carlos | 01 novembre 2010

Carlos,

Vous avez raison. L'auteur est en fait M. Edward Gibbon.

Meilleures salutations.

Écrit par : Pierre Scherb | 01 novembre 2010

Je suis d'accord qu'il est trés difficile de se remettre en cause, c'est pour cela qu'il faut avoir beaucoup de patience les uns avec les autres.
Je n'étais ni dans la dérision ni dans l'agréssivité, j'ai juste voulu décrire une réalité et je m'excuse si j'ai heurté vos croyances d'athée, sinon je vous remercie de me dire en quoi je ne trompe.
Je ne doute pas que votre religion ai eu ses martyres, mais vous savez que les hommes ont de tout temps eu beaucoup d'imagination pour s'entretuer et je pense qu'ils trouveront toujours un bon motif pour le faire.
Quant à imaginer un monde sans religion ou du moins sans religieux cela me paraît impossible à moins que ce soit un monde SANS hommes !
L'homme n'apparaît il pas avec les premières sépultures ?

Écrit par : perpet | 01 novembre 2010

Je suis non croyant ou athée, cela ne repose pas sur une croyance, mais sur plusieurs années d'études et un suivit chaque semaine depuis des années sur les évolutions scientifiques et techniques.

Une grande partie de mon temps a été consacré à visionner la quasi totalité des documentaires scientifiques...Lorsque j'étais croyant, je lisais la bible et autres écrits religieux !

Il faut se méfier des croyances de toutes sortes comme de la peste,et raison garder.

L'homme n'apparaît pas avec les premières sépultures, celles-ci font plutôt appraître des rituels face aux incompréhension des phénomènes naturels, la mort, la naissance, l'orage qui vient du ciel, les plantes qui poussent vers le ciel, la pluie qui vient du ciel etc...La liste est trop longue pour être sur un commentaire.

Ne vous excusez pas "perpet" c'est une faiblesse, quant à moi, je suis solide, et très tolérant, j'ai un bouclier psychologique résistant à toutes épreuves!

L'homme des cavernes 30 à 40 000 ans existait avant les sépultures...

Écrit par : NOËL pierre | 01 novembre 2010

Pouvez vous prouver la non existence de Dieu ? non ? donc l'athéisme est une croyance.
Je ne revendique pas ma faiblesse, comme l'apôtre que je ne citerai pas puisque vous me dite avoir lu la Bible, mais je l'assume comme nos grands ainés... trés grands ainés, par exemple Pascal:" Car enfin, qu'est-ce que l'homme dans la nature ? Un néant à l'égard de l'infini, un tout à l'égard du néant, un milieu entre rien et tout. Infiniment éloigné de comprendre les extrèmes, la fin des choses et leur principes sont pour lui invinciblement cachés dans un secret inpénétrable, également incapable de voir le néant d'ou il est tiré, et l'infini ou il est englouti."
Quant aux sépultures, les premières prouvées remontent à -100.000 ans et se trouvent en Israel (à skhul et Qafzeh) et en Egypte (à Qena), les spécialistes ont des doutes sur une un site mis à jour en Espagne (Atapuerca) ou les ossement de 30 individus sont daté de -350.000 ans, si je me fie à ce qu'en dise les spécialistes.

Écrit par : perpet | 01 novembre 2010

Pouvez-vous prouver l'existence d'un dieu, NON !

C'est à vous de le faire, il n'y a pas besoin de refaire référence à x ou y.

A ce jour tous les dieux inventés, et, ramenés à un seul dieu ne sont que des impuissants en tout!

C'est trop facile de passer à une terre plate inventée, à l'univers que Galilée et Copernic avaient "perçu"

Ensuite vous et les grands instruits, parlez d'une hypothétique perception d'un dieu, par la réflexion, ou la spiritualité.

Cette façon de faire corespond parfaitement à la ligne des ancêtres avant les rois-dieux, puis les Pharaons, seuls les instruits et les initiés "savent"

Le Vatican avait cette formule: " Ce que pensent les moutons n'a aucune valeur, seul est important ce que pense le berger de Rome"

La science infuse c'est vous, et les autres sont des C...!

Vous avez raison de préciser que des sépultures ont été datées d'environ moins 100 000 ans, autant pour moi, j'ai homis de préciser "sépultures religieuses"

A cette époque, quelques individus ont été enterrés, ce n'est pas une preuve d'existence d'un dieu.

Le mot "religeux" employé sur différents sites faisant référence à ses découvertes, est employé abusivement, il faudrai parler de rituels.

Au fait, vous reconnaissez que l'homme n'a pas 12 000 ans mais est antérieur à cette imagination religieuse? Comme c'est bizarre....

Écrit par : NOËL pierre | 01 novembre 2010

"l'important, n'est pas ce que pensent les moutons, mais ce que dit le berger de Rome" c'est la phrase exacte.

Je rectifie pour ne pas me faire mordre.....

Écrit par : NOËL pierre | 01 novembre 2010

"Si le but de dieu en créant le monde est le bien, pourquoi se forcer à utiliser des lois et pas faire directement un bien absolu"

Écrit par : NOËL pierre | 01 novembre 2010

Un petit dernier pour la nuit....

"Si l'on nous oppose l'argument que dieu ne serait pas accessible à l'entendement humain, l'on peut se demander pourquoi, alors, les croyants refusent une solution intelligible (donnée par la science) en faveur d'une solution intelligible !

ref:yann Ollivier (domain normalsup.org)

Écrit par : NOËL pierre | 01 novembre 2010

Une petite pensée pour Giordano Bruno mort sur le bûché. La Rome chrétienne s'est chargée de cette besogne hautement humaine.
Pour mémoire, Giordano Bruno était un ami et surtout l'inspirateur de théorie de Galilée.

Une petite inexactitude NOËL pas vraiment méchante, vous dite :
À ce jour tous les dieux inventés, et, ramenés à un seul dieu ne sont que des impuissants en tout!
Il faut dire :
À ce jour tous les dieux inventés, et, ramenés à un seul dieu ne sont que des impuissants à la puissance de tout, de rien et de son contraire et à perpète !

Écrit par : Benoît Marquis | 01 novembre 2010

Bravo benoît Marquis ! Mais ce long weekend, la fête des fleuristes, l'aniversaire de mami.....je fatigue!

Merci, et bien à vous.

Écrit par : NOËL pierre | 01 novembre 2010

J'ai souvent fait référence à giordano Bruno sur certains commentaires, lors des 400ans, en décembre dernier, il y a eut un spectacle réalisé avec ses écrits. Existe-t-il un dvd de celui-ci?

Combien de centaines de milliers de "giordano Bruno" ont été massacrés par la chrétienté!

C'est très bien d'en parler et de conserver la mémoire, sur la réalité de l'histoire, et ce jusqu'à "perpète".....vous avez raison.

Bonsoir.

Écrit par : NOËL pierre | 01 novembre 2010

Mais c'est quand que je vous ai dit que vous étiez un C..? et c'est quand que je vous ai dit que je pensais que l'apparition de l'homme remontait à 12000 ans ? Si vous pensez a ma place je ne vois plus trop l'intérêt de continuer a discuter...je vais donc vous laisser vous congratuler entre vous :o)
Vous êtes prisonnier de beaucoup trop de préjugés pour avoir une discussion mutuellement constructive, car comme un scientifique l'a dit "il est plus facile de désintéger un atome qu'un préjugé"
Mais je peux comprendre votre rage:l'idée de Dieu est consubtancielle à l'homme et vous n'arriverez pas à vous en débarasser, un peu comme ce papier de bonbons qui colle aux doigts, et plus on agite la main et plus il colle...c'est énervant !
Je me contenterai de cette conclusion que finalement nous sommes tous les deux des CROYANTS, vous en l'inexistence de Dieu (aprés avoir cru à son existence) et moi en son existence (aprés avoir cru à son inexistence)

Selon ce qui paraît être une coutume chez vous, je ne résiste pas en vous en laisser une petite pour la nuit:

"L'escalier de la science est
l'échelle de Jacob,
il ne s'achève qu'aux pieds de Dieu."
Albert EINSTEIN, prix Nobel de physique

La citation plus haut est du même auteur paraît il ! j'espère que vous apprécierez

Bonsoir à tous et merci

Écrit par : perpet | 02 novembre 2010

Les commentaires sont fermés.