31 octobre 2010

Avoir une vieille âme

 

Adolescent, un vieux sage ou fou m'a dit, tout de go, que j'avais une vieille âme. Qu'est-ce que cela voulait dire ? Je l'ignore. Je n'avais jamais vu cette personne auparavant. Pourtant, elle n'était pas étrangère, mais bien un habitant de ma ville natale, parlant le même dialecte que moi. Je ne l'ai plus revu depuis ce moment non plus. Nous n'étions d'ailleurs pas seuls et je ne lui ai posé aucune question à ce sujet, ni à aucun autre non plus.

 

Avoir une vieille âme : était-ce un compliment ou une injure ? Pourquoi cet événement me vient à l'esprit aujourd'hui, une trentaine d'années plus tard ? Pourquoi donner la moindre importance à cette remarque apparemment incongrue ?

 

Pierre Scherb

 

Lien pour prendre contact : www.pierrescherb.ch

 

11:30 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook | | | |

Commentaires

c'était un compliment,vous aviez en vous la sagesse,déjà très jeune!pour être scout ne faut-il pas posséder un brin de folie entouré de paillettes de sagesse,s'affinant avec l'âge?
cordiales pensées scoutes

Écrit par : line bielmann | 31 octobre 2010

Cet homme n'était ni un saint ni un ange. Car les saints comme les anges ignorent tout du monde de la comparaison, ils vous regardent et vous sourient tout simplement...
Cordialement.

Écrit par : Hank Vogel | 31 octobre 2010

@ Pierre Scherb,

" avoir une vieille âme"

Cette "affirmation" vient de quelqu'un qui croie en la réincarnation.

La vieille âme par rapport à une jeune âme d'un nouveau né.

Il y a beaucoup de croyants, quelque soit les religions qui croient en une réincarnation, "en douce" par rapport aux concepts de leurs éducateurs religieux !

Des voyants (es) se servent de cette "affirmation" pour tromper leurs clients.

Bien à vous.

Écrit par : NOËL pierre | 31 octobre 2010

Les commentaires sont fermés.