04 novembre 2010

L'UDC Genève : un parti d'opposition crédible

 

La visite de Monsieur Christoph Blocher au début de cette semaine a permis de préciser la position de l'UDC Genève : c'est le parti d'opposition de droite, le seul parti d'opposition d'envergure nationale.

 

Bien entendu, parti d'opposition ne signifie pas parti des « Neinsager », même s'il nous faut souvent refuser les machinations des politiciens pour empêcher la libre expression de la volonté populaire. Il suffit de penser à l'initiative contre les minarets, largement acceptée par le peuple en Suisse et à Genève (40,3% des votants) ou le renvoi des criminels étrangers, voulu par la population, mais refusé par une majorité des politiciens (d'où le contre-projet).

 

Pensons aussi aux baisses des impôts en ville de Genève, au maintien d'une circulation raisonnable sans fermeture de 200 rues supplémentaires, à l'installation d'une vidéo surveillance étendue, et le combat raisonnable contre la mendicité qui est une honte pour notre canton.

 

Pierre Scherb

 

Lien pour prendre contact : www.pierrescherb.ch

 

18:05 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook | | | |

Commentaires

Pour combattre la mendicité, vous n'avez absolument aucune chance.
Rappelez vous le vote du peuple en 2008, pour l'extension des bilatérales à la Bulgarie et à la Roumanie, voilà d'où vient le problème.

Les rroms n'ont pas d'argent pour un visa.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 04 novembre 2010

Permettez a un ignare de chercher a vous comprendre :

Il me semblait pourtant que vous ecriviez il y a qq mois un article appelant au retour a la concordance ?
http://pierrescherb.blog.tdg.ch/archive/2010/08/09/revenons-a-la-democratie-de-concordance.html

Etes vous favorable a la concordance auquel cas l'UDC et un parti de gouvernement ? Ou y etes vous oppose auquel cas l'UDC et un parti d'opposition ?

Bravo pour votre lien.. vers vos activites professionnelles : il n'y a pas de petits profits n'est-ce pas ?

Antoine Vielliard

Écrit par : Antoine Vielliard (St Julien en Genevois) | 04 novembre 2010

@ Antoine Vieillard:

De quoi je me mêle? Vous qui vous considérez trop stupide pour comprendre les raisonnements de l'extrême droite et n'arrivez d'ailleurs pas à comprendre qu'en Suisse, il n'y a pas de parti d'extrême droite. Il n'y a pas de petits gains, mais il y a toujours de grands jaloux; la preuve: vos interventions sur divers blogs.

Écrit par : Pierre Scherb | 04 novembre 2010

on croirait revivre l'époque Schwarzenbach mais en plus édulcoré internet n'ayant pas encore pignon sur rue,ce matin me levant j'ai soupiré me disant quelle bande de pignoufs ceux qui dirigent notre commune,car c'est bien là que le bât blesse,si ceux payés sont incapables de discerner le vrai du faux comment voulez vous que le peuple s'y retrouve,combien n'ont pas compris qu'en Suisse existent deux partis UDC,c'est confusion totale dans l'esprit des citoyens,qui au grand dam des politiciens vont faire exactement l'inverse de ce qui est désiré par les partis mêmes,quand on dit vous les politiciens que j'adore entr'autre,vous n'avez rien à envier à notre compère Grock!
bien à vous bon week'end et salutations scoutes

Écrit par : Elena | 05 novembre 2010

"...empêcher la libre expression de la volonté populaire."

Je pense que l'UDC est définitivement disqualifiée sur ce sujet par son attitude qui a largement contribué à bloquer la voie d'un éventuel référendum populaire concernant l'UBS!
Ce qui apparait, en fait, c'est que lorsqu'il s'agit de protèger les "intérêts du peuple", seule la démagogie la plus crasse et les intérêts financiers de ses bailleurs de fonds président aux choix politiques de l'UDC.
Notez qu'il n'y a là rien de bien nouveau, n'est-ce pas?
"Je donnerais bien quelque chose pour savoir au profit de qui ont été accomplies ces actions dont on proclame qu’elles ont été accomplies pour le bien de tous." écrivait déjà Lichtenberg.

Écrit par : Azrael | 05 novembre 2010

Cher Monsieur Scherb,

Merci pour votre excellent blog.

Pourriez-vous nous conforter dans votre vision de l'UDC parti d'opposition en nous montrant, depuis 5 ans, ce que vos députés au Grand Conseil ont voté ?

Il me semble de mémoire qu'ils ont voté à 100 % comme les Libéraux.

Avez-vous des statistiques nous démontrant que, ne serait-ce qu'une fois, l'UDC n'ait pas voté comme les Libéraux depuis 5 ou même 9 ans ?

Écrit par : Abel | 05 novembre 2010

Chers commentateurs, cher Monsieur Abel, je vous remercie de vos messages. N'étant pas député, je me vois dans l'impossibilité de répondre à votre question. En revanche, je peux vous informer que les constituants UDC ont voté pour un abaissement du nombre de signatures requises pour une initiative ou un référendum. Murat Alder (constituant radical) a publiquement déclaré, suite à ce vote, que son parti voterait dorénavant contre le projet de constitution. Je peux vous assurer que le parti libéral était tout à fait du même avis.

Meilleures salutations.

Écrit par : Pierre Scherb | 05 novembre 2010

M. Scherb, si je comprends bien la population augmente mais il faudrait diminuer le nombre de signatures! Quelle bonne idée! On pourrait ainsi voter à tire larigot, et à tout propos. Quelle merveilleuse avancée de l'expression populaire!

Écrit par : Azrael | 05 novembre 2010

Monsieur Blocher a dû rire sous cape le connaissant se disant,comme bien d'autres politiciens outre Sarine, qu'en Suisse Romande ,s'il fallait désigner le grand foutoir de l'oncle Charles,la Romandie y serait sans doute grand vainqueur!

Écrit par : Elena | 05 novembre 2010

Les commentaires sont fermés.