15 novembre 2010

Constituante : nous avons une bonne constitution ; elle a seulement besoin d'un toilettage

 

Parole qui m'a été glissée en privé par un éminent avocat du centre-gauche. Conviction aussi de plusieurs groupes de l'assemblée constituante qui s'opposent au changement pour le changement, apparemment avec succès, car aucune thèse « révolutionnaire » n'a été acceptée jusqu'à maintenant.

 

Le seul point noir dans ce tableau est le projet de compliquer nos institutions par l'ajout de districts, dans le but d'éliminer les doublons en les remplaçant par des triplons. Gageons cependant que la majorité finira par entendre ses propres troupes (les maires des communes) et par abandonner cette idée farfelue.

 

Toutes les chances pour présenter un projet de constitution moderne, lisible et sociale, sans les ajouts de plus de cent ans devant se trouver dans la loi, voire dans un règlement, sont donc réunies. Laissons-nous surprendre par la suite des événements !

 

Pierre Scherb

 

Lien pour prendre contact : www.pierrescherb.ch

 

09:22 Publié dans Droit public | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : constituante, genève |  Facebook | | | |

Commentaires

À quoi bon encore de batailler pour cette nouvelle constitution alors qu’elle sera très certainement refusée par les citoyennes et citoyens en 2012. Plus personne n’y croit. Plus personne ne s'intéresse à ces débats stériles.
Loin d’être contre une nouvelle constitution, car celle d'aujourd'hui mérite d’être dépoussiérée. Mais le seul fait que les partis politiques s’en mêlent, et ce sera la gabegie assurée induisant des énergies et des dépenses inutiles.
Ne nous dites pas qu'il n'est pas possible d'élaborer une nouvelle constitution sans les partis politiques. Ne nous dites pas qu'on ne trouvera pas des citoyennes et citoyens intelligents, ouverts, de tous milieux socioprofessionnels pouvant s'atteler à cette œuvre honorable.
L'intelligence n'est pas l'apanage des partis politiques. C'est le moins que l'on puisse dire au vu de ce qui se passe actuellement.

Écrit par : Benoît Marquis | 15 novembre 2010

Les commentaires sont fermés.