19 novembre 2010

Bernard Rappaz : droit ou justice ?

 

themis.jpgUne lectrice me demande si je trouve juste les jugements rendus par le canton du Valais à l'encontre d'un ex-chef de police et de Bernard Rappaz.

 

Le Christ a dit : « Ne jugez point et vous ne serez point jugés. » La non-condamnation d'une personne pour des attouchements sur un enfant n'est pas concevable pour cette lectrice, tout comme la non-punition de Bernard Rappaz ne l'est pas pour d'autres lecteurs.

 

Cette sage parole de l'Evangile ne peut donc trouver application dans un Etat. D'où la nécessité du droit qui n'est pas à confondre avec la justice, mais qui est tout de même une approche de la justice. Les juges, en rendant leur jugement, ne tiennent pas seulement compte de la gravité de la lésion ou de la mise en danger du bien juridique concerné, mais aussi du caractère répréhensible de l'acte, des motivations et buts de l'auteur, des antécédents et de la situation personnelle de l'auteur, etc. (art. 47 Code pénal suisse).

 

Pierre Scherb

 

Lien pour prendre contact : www.pierrescherb.ch

 

09:32 Publié dans Droit public | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.