29 novembre 2010

La Suisse est devenue plus sûre

 

Le droit pénal suisse poursuit trois buts principaux : la prévention, la punition et la réinsertion. Mais que faire des étrangers qui n'ont jamais été intégrés en Suisse et ayant commis des crimes dans notre pays ? L'ancien code pénal était clair à ce sujet : le juge avait la possibilité de les expulser. Le nouveau code pénal, entre d'autres incongruités, a privé les juges de ce droit. Le peuple suisse vient de réintroduire l'expulsion des criminels étrangers dans le droit suisse.

 

La conviction de la gauche qu'il n'y a pas d'étrangers ne fait visiblement pas mouche à Genève où 45% des votants et 5 communes (Meyrin, Vernier, Onex, Lancy et Jussy) ont accepté le renvoi des criminels étrangers.

 

Pierre Scherb

 

Lien pour prendre contact : www.pierrescherb.ch

 

08:34 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook | | | |

Commentaires

les clubs sportifs serviraient-ils de couverture afin de favoriser certains étrangers ,dans leurs mesquineries habituelles face aux Suisses ne s'intéressant pas au sport et nombreux sont-ils,bien de ceux ayant la naturalisation s'arrogent des droits dépourvus de respect de ceux même qu' enfants nous n'aurions jamais osé envers les personnes âgées ou seules,mais à l'époque il y avait des hommes à* poigne* terme indiquant que les femmes seules pouvaient encore compter sur des hommes capables d'indiquer aux malfrats les limites qu'il ne faut pas dépasser!On ne parle pas de renvoi,mais de comportement criminel tout simplement,vivre en paix en Suisse beaucoup l'ont compris c'est une utopie,et nos autorités locales sont responsables aussi,mais elles planent comme dit la chanson!
bien à vous Ami Scout

Écrit par : lovsmeralda | 29 novembre 2010

vous allez sans doute dire il y a des assurances juridiques mais on a tous compris elles n'interviennent que certaines de gagner,demander la police ne rêvons pas,la vengeance se retournera contre vous ,le chien stimulé par son maitre vous réveillera toutes les nuits à différentes heures et ce régulièrement dés l'intervention policière ,alors que faire prendre des médicaments , et aller se faire soigner non ,l'hypocrisie a assez duré!ce sont ces gens là qui ont besoin de tranquillisants!

Écrit par : line.bielmann | 29 novembre 2010

C'est sur !
(signification du l'adjectif "sur", d'après le Larousse :
" adj.(du francisque). D'un goût acide et aigre "

Par conséquent, distribuons la "francisque" à tous ceux qui ont voté "oui" à l'initiative de l'UDC !

Écrit par : Santo Cappon | 29 novembre 2010

Merci, chers commentateurs et merci Santo Cappon pour cette pointe d'humour.

Meilleures salutations.

Écrit par : Pierre Scherb | 29 novembre 2010

"La Suisse est devenue plus sûre"

Cette loi ne va absolument rien changer, c'est du vent populiste à la mode udc !

De la branlette helvétique, que feront les autorités avec des russes qui roulent à 300 km/h bourrés, parce qu'ils sont des fils de mafieux, ils repartirons en Jet privé, d'ailleurs ils sont actuellement à Genève sans aucun soucis ! Ils ont dû venir pour fêter cette victoire sur leurs victimes et pour commémorer la mort de ce retraité ne pesant pas bien lourd face aux milliards de la drogue et des armes !
Pour que la justice face appliquer de telles loi, il faudrait qu'il en ait une ! Ce n'est qu'une des nombreuse façade de ce pays qui ne semble pas vouloir sortir de sa voie sans issue, de cette voie entretenant des millions de victimes dans le monde.

Ce qu'il va se passer, c'est que ce ne sera pas très facile aux Suisse de sortir de leur pays, c'est tout.

Concernant les crimes majeurs commis par des étrangers, vous avez déjà vu un étranger après avoir fait sa prison ne pas se faire accompagner à la frontière ? Mis à part Cécile B. qui elle a fait une touche avec un célèbre avocat de la place, peut rester après avoir assassiné un banquier Juif, c'est plutôt l'unique réalité à laquelle nous assistons, les prostituées de luxe passe dans les mains de vieillards impotents en sortant de leurs taule. Bonnand va voter udc ! c'est sûr !

Écrit par : Corto | 29 novembre 2010

Je ne sais pas si les suisses sont xénophobes ou pas, mais leur histoire me fait pencher vers le oui! Déjà, ceux qui parlent la même langue ne se supportaient pas entre eux, ensuite ceux-ci contre ceux qui parlent "l'autre langue", s'y est greffé la religion : cathos contre protestants, et les derniers contre les premiers. Ensuite vint le problème avec les juifs, qu'on a accusé de tous les maux de la terre, suivi de celui des italiens et des portugais qui n'avaient pas la même culture, et enfin mais pas la fin, le problèmes des arabes qui veulent islamiser toute l'Europe, les kossovar qui violent à tour de bras, les noirs qui dealent du bébé jusqu'au grand-père, à tous les coins de rues, etc...

En tous cas si ce n'est pas de la xénophobie, ça y ressemble vachement! Je peux les comprendre s'il n'y avait pas stigmatisations et mensonges sur les faits concernant les étrangers. Leurs craintes ne sont pas rationnelles et l'UDC y est pour beaucoup. Ils connaissent parfaitement la mentalité compagnarde d'une bonne partie du peuple et savent parfaitement la stimuler toujours d'avantage et la maintenir dans cette angoisse collective qui fait leurs choux gras! Sinon, à quoi serviraient la politique et les politiciens?

Écrit par : brignt | 29 novembre 2010

...des étrangers qui n'ont jamais été intégrés en Suisse et ayant commis des crimes...

J'ai un peu de mal à suivre votre pensée. Seriez-vous en train de nous dire que le fait qu'un étranger commette un crime ou un délit serait la preuve de sa "non intégration"? Ne serait-ce alors pas le cas de tous les "criminels", quelle que soit leur nationalité? N'est-il pas juste, dans ce cas, d'affirmer qu'un Suisse commettant un crime n'est pas "intègré"? Et
dans cette occurence, ne serait-il pas judicieux de prévoir d'ores et déjà une terre d'exil pour ces individus, en louant, par exemple, quelques hectares choisis dans quelque pays lointain contre une forme de contrat de location, comme c'est par exemple le cas de la base de Guantanamo à Cuba?

J'attends avec intérêt et impatience les propositions dans ce sensde notre Grand Parti, ce qui ne manquerais pas de rétablir une forme d'égalité de traitement, base même de toute démocratie, entre criminels étrangers et criminels autochtones.

Écrit par : Randolph Carter | 29 novembre 2010

Soyons plus fermes en ce qui concerne les crimes en tout genre, qu'ils soient commis par des étrangers ou non. Les lois devraient être plus sévères afin de ne pas fragiliser les populations intègres qui les respectent. Suisse expatrié en France,je remarque qu'il y a dans ce pays les mêmes problèmes à la puissance 10. Alors, il est de fait que la société actuelle accepte des situations qui ne sont pas conformes aux lois. A qui la faute, les politiciens et la justice feraient bien de repenser les punitions à appliquer et de s'entourer de policiers et de l'armée si nécessaire. Les délinquants ne doivent pas être les maîtres de la planète mais reconduis au bas de l'échelle sociale (en prison) ou chez eux s'ils sont étrangers puisque ce monde de malfras préfère prendre des raccourcis malhonnêtes pour s'élever en puissance avec de l'argent mal acquis. De plus,l'étranger doit se soumettre aux lois et à la culture de l'endroit où il veut établir sa résidence sur cette planète et pouvoir s'exprimer dans le même language que la population indigène. Sa religion devrait être pratiquée discrètement sans déranger celle qui appartient en priorité à l'endroit où ils ont choisi de s'établir. Les français en ont marre de ces situations pourries et beaucoup d'entre eux voteront Front National aux prochaines élections en espérant que le ménage se fera . C'est ce que j'entends souvent depuis quelques temps... A bon entendeur!

Écrit par : Yves | 30 novembre 2010

Yves, blabla, tant que nos élites participent à des violations du code pénal bien plus graves et restées impunies, qu'ils protègent les mafieux et les criminels internationaux comme l'a fait le proc de Genève, pas d'espoir !
Avec cette initiative, l'udc veut encore protéger ces personnes hauts placées et mettre de la lumière sur des petits exécutants, je le répéterais sans cesse, les 3 russes qui ont assassinés un retraiter et qui partaient le lendemain dans le jet vers des horizons plus calmes, sans être inculpés, sans même se faire confisquer leurs permis de conduire, après avoir inventé un 4ème conducteur (pour 3 véhicules), ces voyous nous pas fait plus de 45 minutes au postes alors qu'ils étaient complétement ivres et que l'un d'eux a craché sur le visage d'un de nos policier, c'est ça l'initiative de l'udc, laisser repartir des meurtriers de la mafia sans aucune poursuite.
Quand de telles histoires on cours dans un pays, on ne parle plus de justice, on parle de système judiciaire corrompus, alors qu'il y ait plus ou moins de lois, dans un système pourrit par la corruption de haut vole, qu'est ce que ça change ?

Écrit par : Corto | 30 novembre 2010

Les commentaires sont fermés.