30 novembre 2010

Malentendu au sujet d'une association

 

La note suivante a été rédigée sur la base d'un qui pro quo, comme les commentaires le relèvent. Je précise donc que "La nouvelle droite populaire" n'est pas une fraction de l'UMP, ce qui prive la prise de position de son délégué général de son apparente importance:

 

En approfondissant un article de la Tribune de Genève selon lequel des députés français de l'UMP estiment que les Suisses ont donné « une vraie leçon de bon sens » en votant le renvoi des criminels étrangers, je tombe sur le blog de « La nouvelle droite populaire » (la fraction de l'UMP qui s'est exprimée ainsi).

 

Son délégué général Robert Spieler y rapporte une récente agression de fidèles durant une messe à Carcassone, suivie de la lapidation de la statue de la Sainte Vierge par de jeunes musulmans. Il continue à dire que l'évêque d'Avignon s'exprime sur les conditions « du 'vivre ensemble' (ils adorent ce genre de charabia) » : « Ma croix pectorale est parfois l'objet de moqueries de jeunes Français d'origine maghrébine. Quand je leur dis que c'est le pape Benoît XVI qui me l'a donnée, ils me répondent : 'C'est qui celui-là ?' »

 

Robert Spieler termine en recommandant la lecture du livre Le camp des Saints de Jean Raspall, avant de conclure qu'eux, ils ne reculaient jamais et qu'ils engageaient dès aujourd'hui la reconquête de leur terre.

 

Pierre Scherb

 

Lien pour prendre contact : www.pierrescherb.ch

 

09:15 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook | | | |

Commentaires

Mon cher Pierre, puis je corriger un léger détail dans votre note ?
La nouvelle droite populaire n'est pas une fraction de l'UMP mais du FN... ce qui fait une légère difference. Robert Spieler a voué sa vie politique à l'extrême droite française (source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Robert_Spieler).

Cet article explique peut être pourquoi le FN s'acharne sur Alain Planet:
http://www.ladepeche.fr/article/2007/03/27/7476-Carcassonne-Le-Pen-fait-degoupiller-l-eveque-Alain-Planet.html

Pour en revenir au fond de votre réflexion, je ne suis pas sûr du rapprochement que vous tentez de faire. Vous comparez la votation d'une loi visant à renvoyer les étrangers délinquants avec un fait divers visant des descendants d'immigrants ayant acquis la nationalité du pays où ils résident. Ma question sera donc franche et directe : Visez vous réellement les délinquants ou simplement l'islamisation des pays Européens. L'UDC envisage t il de proposer un bannissement pur et simple de l'Islam en Suisse ?

Écrit par : Eric | 30 novembre 2010

Merci cher Eric pour cette précision. J'ai en effet repris la nouvelle de l'appartenance de la nouvelle droite à l'UMP de l'article de la Tribune mentionné dans ma note. Il n'y a pas de rapprochement entre les deux faits que vous mentionnez.

L'UDC n'envisage pas, à ce que je sache, de bannir l'islam de Suisse. Mon parti est confessionnellement neutre. Une partie de nos membres est probablement musulmans et je n'y vois pas de problème. Je n'ai pas l'impression que la majorité des criminels étrangers soient des musulmans.

Écrit par : Pierre Scherb | 30 novembre 2010

La Nouvelle Droite Populaire, mouvement nationaliste et identitaire fondé à Paris en mai 2008, tient à préciser qu'elle n'a absolument rien à voir avec l'UMP.

La NDP se place résolument en dehors du Système incarné par les partis commaborationistes (UMP, PS, PCF...) qui soutiennent la politique menée par les différents gouvernements, de gauche comme de "droite", qui se sont succédés depuis 50 ans.

Merci de bien vouloir prendre en compte cette précision.

Écrit par : Nouvelle Droite Populaire | 30 novembre 2010

La TDG nous apprend :

"NB: le blog de Sami Aldeeb a été provisoirement bloqué à la suite d'une plainte. L'occasion pour rappeler à tous les blogueur leur pleine et entière responsabilité s'agissant de tout ce qu'ils publient, notamment des commentaires qu'ils reçoivent."

Et moi je boycotte l'éditeur de la TDG et ses publications.

Salutations aux protégées islamistes de la TDG.

Écrit par : CEDH | 30 novembre 2010

De tout coeur avec vous, CEDH et, bien sûr avec Sami Aldeeb. Il semble que la chasse aux récalcitrants, utilisateurs de pseudonymes, et aux critiques de l'Islam se renforce. Rappelons que ces critiques portent essentiellement sur certains aspects de l'Islam et ne s'adressent pas aux musulmans en tant que personnes:
- Interdiction de pratiquer librement et publiquement les autres religions dans plusieurs pays musulmans;
- interdiction pour les musulmans de se convertir à une autre religion sous peine de mort;
- condamnation à mort de personnes réputées avoir médit de l'Islam, et maintien de ces condamnation alors même que ces personnes s'étaient exilées et se trouvaient par conséquent sous la protection d'un autre Etat;
- inégalité essentielle et explicite entre hommes et femmes dans cette religion;
- devoir fait à tout musulman par les textes fondateurs de convertir tous les non musulmans, par quelque moyen que ce soit;
- manoeuvres continuelles pour faire accepter par les pays d'accueil des coutumes et des parfois même des législations étrangères à leurs traditions et leurs cultures, sans tenir compte de celles-ci et sans égard pour les sensibilités des populations ainsi agressées.
N.B. Il s'agit là d'une liste perfectible et non exhaustive.

Écrit par : Mère-Grand | 30 novembre 2010

Les commentaires sont fermés.