12 décembre 2010

Ainsi périssent les ennemis de la République !

 

Après ce cri, l'épée ou tout autre ustensile mené par le plus jeune et le plus âgé des participants à la Fête de l'escalade, symbole de la participation de toute la population, brise la marmite en chocolat. Et ce à la grande joie des fêtards, reflet de celle éprouvée par les Genevois après avoir repoussé l'attaque infâme de Charles-Emmanuel, duc de Savoie.

 

La compagnie 1602 nous rappelle chaque année son événement fondateur en défilant en Ville dans les costumes de l'époque. Que tous les membres de cette association sous la direction de son directeur Alain Decrausaz, que je salue en passant, soient ici sincèrement remerciés.

 

Pierre Scherb

 

Lien pour prendre contact : www.pierrescherb.ch

 

19:14 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.