14 décembre 2010

Les moutons arrivent à Genève

 

Après avoir été aperçus en Suisse, c'est maintenant à Genève que les fameux moutons UDC font leur apparition. Sous forme d'une question provocante : « Assez d'être tondus ? » le parti communique qu'il souhaite savoir si le citoyen supporte toujours les situations suivantes :

« Tondus chez soi par l'industrie du cambriolage, lyonnais, ukrainien, gitan, qui opère librement en Suisse grâce à l'ouverture des frontières et à l'inaction de la police.

Tondus dans la rue par les zizous maghrébins, les escrocs balkaniques au bonneteau et autres arnaqueurs, mendiants roumains etc.

Tondus au volant, rackettés par l'Etat et les communes qui harcèlent les conducteurs qui déjà paient leur macaron sans pouvoir se garer et leur taxe auto sans pouvoir circuler.

Tondus par l'assurance maladie obligatoire la plus chère de Suisse.

Tondus par la concurrence transfrontalière de travailleurs européens incontrôlés.

Tondus par la Banque cantonale et son trou de 2,3 milliards (11'000,- fr. par contribuable !) alors que des conseillers d'Etat étaient payés pour siéger au conseil d'administration.

Tondus par le procès raté de la BCGe, des millions supplémentaires jetés par les fenêtres du Palais de justice le plus inefficient de Suisse.

Tondus par le fisc genevois, ennemi déclaré de la classe moyenne, le plus vorace de Suisse. »

 

La réponse de l'UDC est :

 

« Les genevois en ont assez d'être tondus. »

 

L'UDC vise-t-elle encore une fois juste ?

 

Pierre Scherb

 

Lien pour prendre contact : www.pierrescherb.ch

 

NB : N'hésitez pas à vous inscrire pour recevoir les newsletters

 

14:21 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : genève |  Facebook | | | |

Commentaires

Si je comprends bien le Peuple des Tondus ne se trouve plus libre sur sa terre et l'UDC s'attache à organiser une armée de moutons enragés. Mâtin, quel programme!

Écrit par : Randolph Carter | 14 décembre 2010

"Tondus par la concurrence transfrontalière de travailleurs européens incontrôlés"

Les Européens pourraient dire la même choses des pratiques fiscales de certains cantons Suisses... Au final si on fait les comptes, je pense que la balance pèse largement du coté Suisse au niveau des avantages. A force de dénoncer Shengen et de tirer sur la corde, c'est le bilatérales qui vont en faire les frais. La Suisse se retrouvera face à un cruel dilemme : Intégrer l'Europe et en accepter les règles ou s'isoler en priant pour que les cendres du secret bancaire puissent se raviver et que les pays émergents consomment ses produits.
Sans Shengen et sans bilatérales : Adieu les multinationales et leur flôts de frontaliers ! Mais aussi, adieu les sièges délocalisés... sauf si les entreprises sont prêtes à être taxées 2 fois !

Écrit par : sentenza | 14 décembre 2010

Ainsi donc, en plus de sous-entendre avec votre slogan que ceux qui ne votent pas UDC ne sont pas Suisses, voilà maintenant que l'UDC se permet de parler au nom des genevois. De mieux en mieux !

Écrit par : Lulu | 14 décembre 2010

En tout cas quelle belle image le mouton représente à merveille le citoyen suisse de base

Écrit par : Lyonnais du 69 (le vrai) | 14 décembre 2010

Curieusement le parti qui se prévaut des valeurs anciennes fortes viriles préfère le mouton au taureau reproducteur de la race, je ne parle pas évidemment du lion qui lui est d'ailleurs mais de celui qui en troupeau suit en bêêêlant le "leader" en fait le Monsieur n'importe qui a peur le premier.
Cela me rappelle la mine effrayée, paniquée de Freyssinger au lendemain des votations des minarets je ne ferai jamais confiance à quelqu'un que sa propre victoire apeure . p.s. bien vu sentenza!

Écrit par : briand | 14 décembre 2010

Et pendant toute cette nuit, 100 mérinos à l’haleine peu fraîche se trémoussent au « Francis » (boîte de nuit) en tirant sans doute sur des cônes de schabziger et animés par un fort du barreau local et une goule du paddock.
Campagne électorale oblige.

Écrit par : Benoît Marquis | 14 décembre 2010

Les moutons parlent aux moutons!

Excellent! Suis morte de rire :-)

On comprend bien pourquoi les genevois n'aiment pas trop l'UDC, question diplomatie, y a du boulot!

C'est sans fond, et vous perdez la forme!

Écrit par : Lala | 15 décembre 2010

Les commentaires sont fermés.