31 janvier 2011

Pas d'intervention militaire en Côte d'Ivoire !

 

C'est la conclusion à tirer du discours du président français lors du sommet de l'Union africaine à Addis-Abeba : « La violence, d'où qu'elle vienne, n'est jamais une solution. » Autrement dit, Nicolas Sarkozy s'oppose à toute intervention militaire en Côte d'Ivoire.

 

Bien entendu, ce n'est pas à lui seul d'en décider, mais les Africains ne manqueraient pas de tenir compte de son avis présidentiel.

 

Un simple fonctionnaire, selon l'avis de l'avocat français Michel Ceccaldi, a qualifié une procédure qui se fait de manière automatique à Genève, soit le recomptage des scrutins d'une élection, de « grave injustice ». Ban Ki Moon a encore ajouté : « Revenir sur les résultats de l'élection serait une grave injustice et établirait un précédent fâcheux ». Visiblement, les notions de démocratie et justice ne sont pas partout les mêmes. Avant de nous mettre à la mode sud-coréenne ou onusienne, rappelons-nous plutôt du combat de nos aïeuls qui ne voulaient pas de juges étrangers (et encore moins des fonctionnaires se faisant juges).

 

Pierre Scherb

 

Lien pour prendre contact : www.pierrescherb.ch

 

09:03 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : côte d'ivoire |  Facebook | | | |

Commentaires

La situation que traverse la Côte d'Ivoire n'est pas agréable. Il faut que la paix règne dans ce magnifique pays. Ce pays n'a pas besoin d'une intervention militaire. Que Dieu bénisse la Côte d'Ivoire!!!!!

Écrit par : Kevin | 31 janvier 2011

Hi,
Je vois que petit à petit que le tortionnaire, dictateur Gbagbo Laurent obtient de plus en plus de soutiens. Que la communauté internationale n'est plus si soudée. Que des personnalités comme Lars Ride n'ont pas trouvé de charniers. Que du côté des rebelles c'est que des menaces jours après jours, qu'il ne reste que les valets de la françafrique pour aller bomber Abidjan. Compoaré du burkina en tête, (le médiateur élu à 90% qui a la mort de Sankara sur la conscience). Que les ex-colonies françaises sont au plus mal, Tunisie, CI, Algérie. Que le fils Wade va remplacer le père comme au Togo, comme au Gabon. Que les médias Suisses sont inféodé à AFP.

Écrit par : laser | 31 janvier 2011

A lire les diverses interventions jubilatoires et autres sur le rejet d'une intervention militaire en CI a l'issue de la crise post-electorale,je pense sincerement que les partisans de Gbagbo sont heureux et font fi dees nombreux cas de violations quotidiennes des droits de l'homme sur les pauvres populations civiles.
Est-ce le prix a payer pour qu'il recouvre la plenitude de son pouvoir?
Que fait-on de tous ces pauvres populations civiles innocentes qui ont participe pleinement aux elections pour designer comme le recommande la constitution ivoirienne CELUI qu'elles voulaient et veulent comme leur President?
L'intervention militaire est a mon sens, la solution ciblee contre Gbgabo et sa clique,la reponse a toutes ces populations bafouees dans leur droit...
Je suis Ivoirien et je sais ce que je dis....

Écrit par : Konan Kan | 31 janvier 2011

"Je suis Ivoirien et je sais ce que je dis...."
En bombant Gbagbo Laurent et en installant de force Ouattara vous pensez sincèrement que ça ira mieux?

Écrit par : laser | 31 janvier 2011

"Je suis Ivoirien et je sais ce que je dis...."

Vous savez, se déclarer "Ivoirien", ne constitue ni une assurance ni une garantie pour ne pas dire des conneries.

Écrit par : roll | 31 janvier 2011

Facile de faire venir la tempête, mais la tempête fait toujours des ravages. Non à la guerre. Vive la Côte d'Ivoire, pays de l'hospitalité!Que Dieu bénisse la Côte d'Ivoire!!!

Écrit par : kevin | 31 janvier 2011

Les commentaires sont fermés.