13 février 2011

Les élections en Côte d'Ivoire seraient annulées

 

Selon un mémento confidentiel*, les experts du Panel des cinq chefs d'Etat proposent d'annuler les élections du 28 novembre 2010. La conséquence n'en serait cependant pas simplement une continuation de la présidence de Laurant Gbagbo. Cette annulation serait tout au contraire suivie de la « mise sur pied d'un Présidium à deux têtes », avec Laurent Gbagbo installé au palais présidentiel à Abidjan et Alassane Ouattara à Yamoussoukro, avec résidence à la Maison des Hautes et bureaux à la Fondation Félix-Houphouët-Boigny.

 

D'autres décisions suivront, modifiant profondément la structure étatique de la Côte d'Ivoire pour garantir la paix et sa stabilité intérieure. Une alternative consisterait à refaire les votations dans les départements dans lesquels les votes ont été annulés par le Conseil constitutionnel, après désarmement des Forces nouvelles et des miliciens.

 

Ce projet permettrait aux deux camps Ouattara et Gbagbo de conserver la tête haute et d'envisager un avenir paisible et prospère pour la Côte d'Ivoire.

 

* Armand B. Depeyla dans Soir Info

 

Pierre Scherb

 

Lien pour prendre contact : www.pierrescherb.ch

 

10:37 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : côte d'ivoire |  Facebook | | | |

Commentaires

Si ...

Écrit par : vérité | 13 février 2011

Ouattara peu s'installer a Bouake, c'est ce qui conviendrait, il ne peut pas vouloir detruire un pays et y vivre paisiblement a la capital

Écrit par : Terre Eburnie | 13 février 2011

En fait je m'adresse a Mr Pierre Scherb!
Je vous suis depuis plusieurs moi et votre antipathie pour Mr Ouattara ,'est que verite de lapalissade!
Je cherche j'avoue des elements a travers vos ecrits de deceller les arguments et faits militants en votre faveur main en vain!
Mis bon il faut que plurarite et liberté d'expression se fasse!
Si etre democrate c'est accpeté le verdict brute des urnes,le chois exprimé par le peuple et non le dicta d'un organe juridique se subsitutant au peuple, alors celui qui n'est pas democrate est loin d'etre Ouattara mais votre bien aimé gbagbo!
Onreprendra 20 fois on le battra 20 fois car come on di chez nous ici a abidjan "y a pas match"!
Voyez vous,de j'ai gagné, gbagbo est arrivé a recomptage puis reprise des elections quand nous disons le rhdp a gagané et gbagbo doit laisser la place!depus le debut c'est notre position mais vous avez le don de changer selon les circonstances ,selon la destruction par preuves des allegations du camp gbagbo!
Vous l'aimez bien c'est bien mais il a perdu et perdra sans jamais le reconnaitre!
Bonne journee dominicate a mr l'elu!

Écrit par : Bouabre B | 13 février 2011

Bonjour,
Envisageriez vous une telle partition pour la Belgique? pour la Suisse? pour la Grande-Bretagne? pour l'(ex)allemagne? pour la Corée? ....
Le divorce me semble une solution valable à toute petite échelle, pas au niveau des peuples. De plus cela signifierais que les problèmes sont d'ordre affectifs et que, donc, ils ne disparaîtraient pas avec une partition politique.
Bien à vous.

Écrit par : Germain | 14 février 2011

Les commentaires sont fermés.