17 février 2011

Les bienfaits de Schengen

 

Une conséquence des accords de Schengen est une baisse du prix des drogues en Suisse. Nos toxicomanes peuvent donc se la procurer à meilleur prix et, surtout, à meilleure qualité, car plus pure. Ils n'ont ainsi plus besoin de se l'injecter, mais peuvent la fumer, ce qui est moins dangereux pour leur santé.

 

Hélas, Schengen n'a eu aucun autre effet positif en Suisse, a constaté Yvan Perrin lors d'un débat public tenu hier soir à la salle communale de Plainpalais. Tous les partis sauf l'UDC se sont donc trompés en vantant les bienfaits que « Schengen » aurait sur la vie des citoyens. Une conseillère d'Etat avait même affirmé que Genève deviendrait le canton le plus sûr de Suisse, grâce à sa longue frontière avec l'espace Schengen.

 

Yvan Perrin conclut en disant que l'UDC était le seul parti opposé à la signature des accords de Schengen et qu'il est le seul parti capable de sauver la Suisse de ses effets néfastes.

 

Pierre Scherb

 

Lien pour prendre contact : www.pierrescherb.ch

 

09:45 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : udc, genève |  Facebook | | | |

Commentaires

Pierre,
Vous devriez préciser que Yvan Perrin est le président de la section cantonale de l’UDC, ce qui permettrait au lecteur non averti de savoir que cette analyse sur les conséquences de Shengen est apportée par ceux là même qui sont contre depuis le départ. Ceci aurait le bienfait d'apporter un peu denuance quant à l'objectivité de l'analyse ;)

Écrit par : Maurice | 17 février 2011

il n'est pas nécessaire de faire partie d'un parti ,pour voir que shengen n'est pas bon pour la suisse.

Écrit par : pams | 17 février 2011

Les commentaires sont fermés.