18 février 2011

Schengen : espace de liberté et de sécurité... pour les délinquants

 

Le constat d'Yvan Perrin est cinglant lorsqu'il explique que « Schengen » est vraiment un espace de liberté et de sécurité comme cela a été affirmé avant la votation par tous les partis sauf l'UDC. Petit hic : ce n'est pas le citoyen lambda qui en bénéficie, mais les délinquants se faufilant sans obstacle en passant la frontière tout en faisant un pied de nez à la police qui les poursuit et qui est obligé d'abandonner la poursuite dès qu'elle les a perdus de vue.

 

Qui est toujours le seul parti qui se dresse contre cette monstruosité ?

 

Pierre Scherb

 

Lien pour prendre contact : www.pierrescherb.ch

 

09:04 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : udc |  Facebook | | | |

Commentaires

Mais les délinquants se faufilaient déjà à la frontière avant. La plupart des postes n'étaient pas gardés et de plus, les gardes-frontières ne pouvaient intervenir à plus de 150 m d'elle (ce qui n'est plus le cas).

Pour lutter contre les bandes lyonnaises, l'interception à la frontière n'a aucun sens. Même si politiquement il s'agit d'un endroit important, tactiquement cela ne l'est pas.

Toute personne ayant fait un tant soit peu d'étude militaires (soit tout officier suisse du grade de capitaine ou plus élevé) pourra vous dire où se trouve le terrain clé: à l'entrée du Genevois. 5-6 passages obligés et un temps pour y arriver permettant de mettre en place un dispositif d'interception.

Et pas l'une des 40 routes entre Genève et la France située à moins de 10 minutes du délit.

En d'autres termes, il faut un dispositif commun entre les garde-frontières suisses et français, avec des patrouilles mixtes pouvant intervenir légalement de chaque côté de la frontière.

Écrit par : Klump | 18 février 2011

au sujet d'Yvan Perrin,dans le canton beaucoup disent,encore une fois la planète mars a frappé,lorsqu'on sait la date de naissance de ces messieurs hauts perchés cela permet de mieux cerner leurs histoires à faire tourner les éoliennes même par météo sans vent!

Écrit par : lovsmeralda | 18 février 2011

Etes-vous bien sûrs que la grande république soit à tel point déterminée à venir en aide, c'est de cela au'il s'agit, aux petits Suisses ? Rien jusqu'ici ne nous le prouve et encore moins en remontant soigneusement le cours de l'Histoire, tout au contraire; on a toujours vu la grande république bien plus préoccupée de ses intérêts que de ceux de ses voisins et en outre sans même la reconnaissance du ventre pour les services qui lui ont été rendus( pour mémoire: Bourbaki 1° février 1871 et Daille 19° juin 1940). Caveant consules...

Écrit par : Tonio | 18 février 2011

Les commentaires sont fermés.