21 février 2011

Préférez-vous que les femmes soient épiées par des yeux de malfrats ou filmées par des caméras de surveillance ?

 

Les zizous à Genève, ce ne sont pas des inconditionnels de football, mais des jeunes spécialisés dans l'arrachage des sacs à main. Ils opèrent de préférence à deux ou trois, l'un étant chargé de distraire la victime tandis que l'autre ou les autres lui arrachent le sac. Et tant pis si la victime tombe et se blesse : les zizous n'ont rien à cirer

 

La police - en sous-effectif et parfois mal rasée - n'arrive pas à venir à bout de cette calamité. Les victimes elles-mêmes n'osent souvent pas porter plainte, de crainte de se faire attaquer par des couteaux la prochaine fois.

 

Il suffit cependant de mettre quelques caméras de surveillance bien placées. L'UDC soutient donc cette mesure là où elle est nécessaire.

 

Pierre Scherb

 

Lien pour prendre contact : www.pierrescherb.ch

 

11:34 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : genève, udc |  Facebook | | | |

Commentaires

Sophisme du faux dilemne.

La bonne réponse est "Ni l'un, ni l'autres". Les caméras de surveillance, en plus de coûter chers et de violer le droit du citoyen lambda de ne pas être épié, ne fait que déplacer la criminalité qu'elle prétend combattre dans les zones où les caméra ne sont pas.

Écrit par : Dji | 21 février 2011

Les commentaires sont fermés.