24 février 2011

Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara seraient remplacés par Mamadou Koulibaly

 

Alassane Ouattara a infligé un camouflet au Panel des cinq chefs d'Etat en refusant de les recevoir comme prévu lundi soir. Lors de la rencontre de mardi, il a permis que Jacob Zuma, le président sud-africain, se fasse huer par ses supporters.

 

Sa mine était grave après la rencontre, tant il est vrai qu'il n'a pas aimé le message apporté. Comme Laurent Gbagbo, il rejette l'idée d'un pouvoir partagé. Les conclusions contraignantes pour les deux parties, mais aussi pour la Cédéao, l'UE, l'ONU, bref pour tout le monde, seraient donc plutôt de faire la tâche que l'ONUCI a négligée avant les élections, à savoir la restauration de l'autorité de l'Etat, la réunification du pays et, surtout, le désarmement des rebelles.

 

Aussi, le Panel appliquerait-il l'art. 40 de la Constitution ivoirienne qui prévoit que le président de l'assemblée nationale assure l'intérim en cas de vacances de la présidence de la république. Ce poste est détenu par Mamadou Koulibaly, un professeur d'économie, connu pour ses positions contre les occidentaux. Bien qu'appartenant au camp de Gbagbo, il a maintes fois été cité en exemple par l'opposition pour ses positions courageuses. Voilà un homme qui pourrait convenir à tous les Ivoiriens.

 

D'après deux articles de presse de Félix D. Boni et Germain Séhoué dans L'Inter et Le Temps respectivement.

 

Pierre Scherb

 

Lien pour prendre contact : www.pierrescherb.ch

 

10:13 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : côte d'ivoire |  Facebook | | | |

Commentaires

Ce n'est pas une mauvaise idée que d'écarter les deux protagonistes, de désarmer la rébellion ivoirienne, et d'organiser deux ans plu-tard de véritables élections sans la main mise ou l’influence des ''Colons''.Ne fusse - t-elle via une organisation opaque telle que L'ONU ou CDAO et autres Banques dont ils ont le contrôle...

Écrit par : miteteuh | 24 février 2011

Les commentaires sont fermés.