02 mars 2011

La légèreté de Ban Ki-moon étonne le Conseil de sécurité

 

Ban Ki-moon a sollicité une réunion urgente du Conseil de sécurité à cause d'une prétendue violation de l'embargo sur les armes en Côte d'Ivoire sans début de preuve. Plusieurs diplomates se sont étonnés qu'il accuse un membre de l'ONU (la Biélorussie) d'un délit aussi grave. Dans la foulée, les langues se délient pour demander où ont passé les 2'000 soldats supplémentaires et les trois hélicoptères de combat votés par le Conseil de sécurité au mois de décembre. Fait étonnant, le porte-parole du secrétaire général ne sait pas s'ils sont « déjà » arrivés en Côte d'Ivoire.

 

C'est sûrement avec la même légèreté que Ban Ki-moon a fait déclarer Alassane Ouattara vainqueur de l'élection présidentielle en brûlant la politesse au Conseil constitutionnel ivoirien, seul autorisé à un tel acte.

 

Encore un candidat à la démission ?

 

Pierre Scherb

 

Lien pour prendre contact : www.pierrescherb.ch

 

12:00 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (31) | Tags : côte d'ivoire |  Facebook | | | |

Commentaires

Bankimoon, l'un des successeurs de kurt waldeim ancien officier des ss dans les Balkans, exécuteur et collègue de celui qui avait été nommé "le boucher des Balkans" et général Alexander Lhör !

Beau pédigrée cette onu, voulez-vous d'autres exemples ?

Écrit par : Corto | 02 mars 2011

A Genève, sommes-nous pas bien passé pour connaître ce machin ?

Dans le coeur de cet institution savez-vous à qui sont réservés une quinzaines de bureaux ? Et bien à des banques privées genevoises, au sein de ce centre mafieux, il y a présents dans les couloirs autant de banquiers que de clients !

Allez-voir ce cirque et revenez raconter, sous nos nez, l'onu ne sert que de salon pour les pillages des populations du tiers-monde.

L'onu est représentée à 70% par des dictatures et sans l'onu ces dictatures n'auraient jamais tenues aussi longtemps, n'auraient eues autant de visas pour venir dans la capitale des banques privées et sales, cachant le fric ensanglanté de toutes les dictatures de la planète !

Écrit par : Corto | 02 mars 2011

Question ; Pourquoi cette ong a t-elle émise autant de cartes de staff à des banquiers de la place ? plus de 500 cartes selon l'estimation d'un des commis de ce service ?

Vous me dites, si je me trompe !

Écrit par : Corto | 02 mars 2011

Corto, vous rivalisez avec Scherb dans le genre pathétique. Pour commencer, l'ONU n'est pas une ONG. ONG signifie organisation non gouvernementale et l'ONU réunit les gouvernements de la planète. Le reste est évidemment du même acabit.
Il y a un bureau de l'UBS à l'ONU, comme à l'ONU et dans d'autres grandes organisations, qui comporte notamment un bancomat pour simplifier la vie des fonctionnaires. Comme il y a une agence de voyages. Parce ce que ces fonctionnaires là travaillent et voyagent beaucoup. La banque, comme l'agence de
voyages est sélectionnée et re-sélectionnée régulièrement, toutes les X années par appel d'offres sur la base d'un cahier des charges de prestataire de services grand public. Parfois c'est l'UBS, parfois la BCG ou le Crédit Suisse, ce pourrait-être la banque Migros, etc... Rien à voir avec la banque privée.
Et pour ce qui est de la livraison réelle ou supposée des trois hélicoptères, il se trouve que les forces de Gbagbo ont empêché d'approcher, y compris en tirant, les officiers de l'ONU qui voulaient vérifier si les dits-hélicos avaient bel et bien été livrés sur le tarmac d'Abidjan, ce qu'ils n'ont pu du coup ni infirmer, ni confirmer.
Comment vous appelez des gens qui éliminent les témoins de leurs actes ?

Écrit par : Gribouille | 02 mars 2011

@ Gribouille:
Vous avez juste oublié de dire que l'incident que vous rappelez a eu lieu avant-hier, donc en principe après ou en même temps que le refus du Conseil de sécurité signifié à Ban Ki-moon. Selon l'armée ivoirienne, l'ONUCI tentait d'attaquer l'aéroport de Yamoussoukro en utilisant un bombardier (véhicule pour le moins surprenant pour transporter des experts), lorsqu'elle a fait des tirs de sommation.
Meilleures salutations.

Écrit par : Pierre Scherb | 02 mars 2011

@ Gribouille:

La seule chose sûre est que Ban Ki-moon a alerté le Conseil de sécurité sans preuve.

Meilleures salutations.

Écrit par : Pierre Scherb | 02 mars 2011

@ Scherb, l'incident dont je parle a s'est déroulé dimanche. Je vous invite à lire les dépêches d'AP plutôt que les blogs ivoiriens pro-Gbagbo qui ne sont qu'un tissu de racontars aussi délirants que ceux de Corto. A moins bien sûr que la plus grande agence de presse mondiale ne fasse à vos yeux partie du complot.
Au fait, ils n'étaient pas en bombardier (l'ONUCI n'en dispose tout simplement pas, et pour faire de la reconnaissance aérienne, pas besoin de bombardier) mais en EBR et ont été accueillis par les jets de pierres des "Jeunes patriotes" de Blé Goudé, avant que l'armée ivoirienne n'intervienne directement.
Quant à Ban Ki Moon, il fait son job. Il n'est pas juge d'un tribunal, il est secrétaire général d'un exécutif. Il apprend une info potentiellement dangereuse et importante, vitale même pour les milliers de personnes, soldats et fonctionnaires de l'ONU en poste à Abidjan qui subissent depuis des semaines les vexations quotidiennes et armées des "patriotes" de Gbgagbo. Donc il demande des renseignements complémentaires et convoque son comité. Parce qu'il y a urgence.
Enfin le Gouvernement biélorusse a démenti avoir livré ces armes. Pour toute personne un tantinet au courant de ce qui se passe en matière de trafics d'armes dans le monde et en particulier dans les pays de l'Ex-URRS, cela signifie juste que le Gouvenement n'y est à priori pour rien. En aucun cas qu'aucune mafia n'a pu se livrer à ce genre de trafic.

THE ASSOCIATED PRESS
Publié: 28 février 2011 22:04
Mis à jour: 28 février 2011 22:08
Soyez le premier à commenter!
Imprimer cette page
Taille du texte
ABIDJAN, Côte d’Ivoire - L'ONU a affirmé, lundi, qu'elle tentait toujours de vérifier l'authenticité des renseignements à l'effet que le Bélarus aurait envoyé trois hélicoptères de combat à l'armée ivoirienne, ce qui constituerait une violation de l'embargo international sur les armes.

Selon un important diplomate basé à Abidjan, si ces informations sont exactes, elles ne seront pas sans conséquences. Car cela signifierait que le président ivoirien autoproclamé, Laurent Gbagbo, pourrait utiliser cet équipement pour perpétrer d'autres attaques contre les civils.

Les forces armées fidèles au régime de Laurent Gbagbo sont déjà soupçonnées d'avoir tué des centaines de civils. Selon le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), 30 000 civils ont dû fuir le quartier d'Abobo, à Abidjan, où les combats ont fait rage pendant le week-end.

Un communiqué publié lundi matin par le bureau du secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, indiquait que les trois hélicoptères auraient été livrés dimanche à l'aéroport de Yamoussoukro.

Le Bélarus a nié ces allégations. Le porte-parole du ministère biélorusse des Affaires étrangères, Andreï Savinikh, a balayé ces accusations lundi, les jugeant «sans fondement».

«Le Bélarus n'a fourni aucune arme à la Côte d'Ivoire en violation des sanctions de l'ONU», a-t-il déclaré à l'Associated Press, ajoutant que son pays avait respecté toutes les décisions adoptées par le Conseil de sécurité des Nations unies.

Par après, le porte-parole du secrétaire général, Martin Nesirky, a reconnu que l'information n'avait pas été confirmée par l'équipe de l'ONU qui se trouve en Côte d'Ivoire.

L'équipe d'experts a été «incapable de vérifier l'information et a été forcée de se retirer» lorsqu'elle s'est rendue à l'aéroport, dimanche soir, afin de mener l'enquête.

Dans son communiqué, Ban Ki-moon avait annoncé que d'autres vols étaient prévus pour lundi.

«Le secrétaire général exige le plein respect de l’embargo sur les armes et avertit le fournisseur de cet équipement militaire ainsi que Monsieur Gbagbo que des mesures appropriées vont être prises en réponse à cette violation», pouvait-on lire dans cette déclaration.

Ban Ki-moon avait précisé qu'il demanderait à l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI) de «suivre la situation de près et de prendre toutes les mesures nécessaires, en conformité avec son mandat, afin de s’assurer que le matériel livré ne sera pas préparé à l’usage».

Écrit par : Gribouille | 02 mars 2011

@ Gribouille:

Visiblement, l'AP fait partie du complot comme d'ailleurs l'AFP que je lis régulièrement. Pour preuve, elle parle du président autoproclamé Laurent Gbagbo alors que tout le monde sait qu'il a été proclamé président par le seul organe compétent, à savoir le Conseil constitutionnel ivoirien.

Meilleures salutations.

Écrit par : Pierre Scherb | 02 mars 2011

Un peu comme Kadhafi, quoi. Lui aussi est légitime aux yeux des institutions qu'il a mis en place.

Écrit par : Gribouille | 02 mars 2011

@ Gribouille:

Je dirais plutôt comme George W. Bush après la décision de la Cour suprême des Etats-Unis qui l'a fait président, cour composée d'une majorité de juges de son parti.

Écrit par : Pierre Scherb | 02 mars 2011

A la différence que la Constitution ivoirienne de 2000, dont vous aimez tant vous réclamer, Gbagbo s'est torché avec à plusieurs reprises:

Commençons par le plus habituel et le moins grave, puisque plaie d'argent n'est pas mortelle:
L'Article 35 précise que le Président doit déclarer son patrimoine et en justifier l'origine
L'Article 55 dit que Lors de son entrée en fonction et à la fin de celle-ci, le président de la République est tenu de produire une déclaration authentique de son patrimoine devant la Cour des comptes. Et que durant l'exercice de ses fonctions, le président de la République ne peut par lui-même, ni par personne interposée, rien acquérir ou louer qui appartienne au domaine de l'État et des Collectivités publiques, sauf autorisation préalable de la Cour des comptes, dans les conditions fixées par la loi.

Or il a été établi et prouvé à plusieurs reprises que Gbagbo et sa femme Simone ont largement confondu leur porte-monnaie et celui de la nation, allant jusqu'à vider par exemple l'ambassadeur à Paris de sa maison de fonction pour se l'approprier. Sans parler du scandale de la filière cacao, qui a valu à des dizaines de cadres de passer des mois en prison sans chef d'inculpatiion pour masquer des magouilles portant sur des dizaines de millions.

Ou les traitements en Suisse de Simone, que la liste civile officielle ne pourrait même pas payer.

Mais le plus important, c'est que la Constitution en vigueur prévoit expressément que la longévité du chef de l'Etat est limitée à deux mandats de 5 ans.
Or Laurent Gbagbo est au pouvoir sans interruption depuis octobre 2000, ce qui fera 11 ans dans quelques mois. Sauf que en un seul mandat, puisqu'il n'a pas organisé d'élection durant tout ce temps, contrairement à ce que lui intimait la constitution. Il a attendu d'avoir enfin une chance de la gagner pour en organiser une à laquelle il n'aurait pas du avoir le droit de se présenter si on avait respecté la constitution en vigueur. Mais il l'a perdue. Et demande à rejouer la partie...

Écrit par : Gribouille | 02 mars 2011

@ Gribouille:

Vous oubliez la guerre civile. Apparemment, ni le Conseil constitutionnel ni l'ONU n'ont refusé que Gbagbo soit candidat. On ne sait précisément pas qui a gagné ou perdu l'élection du fait des irrégularités constatées et de l'obstruction de Ban Ki-moon de recompter les voix. Attendons donc tranquillement le Panel des cinq chefs d'Etat qui ne manquera pas de trouver la solution, ce d'autant plus que la situation à Abidjan est calme aujourd'hui.

Meilleures salutations.

Écrit par : Pierre Scherb | 02 mars 2011

Pierre Scherb,

je suis un de vos admirateurs.

je vous dis encore merci pour vos publications, nous sommes nombreux à relayer vos écrits et espérons que vous continuerez dans ce sens.

Cordialement!

Écrit par : LAS | 02 mars 2011

La guerre civile est terminée depuis le cessez-le-feu de 2002. Quant à Gbagbo, il a lui même été élu de manière très controversée en 2000 puisque Guei avait été dans un premier temps déclaré vainqueur avant que les manifestations de rue des patriotes de Blé Goudé, déjà, conduisent le Conseil constitutionnel a déclarer Gbagbo vainqueur. Ce qui a déclenché la guerre civile.
A noter qu'au cours de cette élection de 2000, opposant notamment Guei et Gbagbo, les deux principaux challengers, à savoir Konan Bedié et Ouattara n'avaient pas obtenu le droit de se présenter. Vous parlez d'une élection démocratique !
Etonnez-vous après cela qu'ils se soient ligués pour obtenir le départ de l'usurpateur !
...

Écrit par : Gribouille | 02 mars 2011

@ Gribouille,

Je viens de lire tous vos commentaires concernant ce billet, comme je l'ai fait pour le precedent billet de Mr Scherb.
Je constate à nouveau, de votre part, qu'il y a beaucoup de confusion pour ne pas de dire de mauvaise foi dans ce que vous soutenez, malgré l'evidence.

Donc, je ne vais pas perdre mon temps avec vous dans un debat inutile, car il n'y a pas pire sourd et aveugle, que celui qui ne veut rien entendre et qui nie l'evidence.

Je remercie encore Mr Scherb de continuer à écrire sur la Côte d'Ivoire, malgré des commentaires inutiles comme les vôtres.

Écrit par : elodie | 02 mars 2011

Elodie, nous serions tous ravis d'apprendre les quels des faits que j'énumère ici sont faux ?

Écrit par : Gribouille | 02 mars 2011

L'onu n'est pas une ong, mon pauvre gribouille retournez à la maternelle et arrêtez vos divagations ! ONG signifie organisation non gouvernementale, cela ne veut pas dire que des gouvernements n'y soit pas représentés au travers de leurs missions, alors pour commencer taisez-vous !

Écrit par : Corto | 03 mars 2011

Copie d'un commentaire fait sur le blog "Regards croisés" de Djéma

Chère Djéma, regardez à quel point ce monde est "devenu" fou !

Après avoir chouchouté kadhafi de toutes les manières possible puisqu'il avait la main sur le pétrole libyen, après lui avoir vendu des armes depuis 42 ans, après l'avoir reçu dans toute (ou presque) les nations européennes, après lui avoir ouvert des comptes bancaires personnels, on le soigne dans les meilleures hôpitaux (Suisses), on lui déroule des tapis rouges !

Mais cerise sur le gâteau, l'onu le nomme à la présidence de la commission des droits de l'homme !

Ensuite, il y a un mois cette commission de l'onu décide de lui attribuer pour la première fois dans cette "institution" le premier prix attribué à sa présidence !

Pour la première fois dans l'histoire ce cette commission de l'onu après avoir nommé à la présidence des droits de l'homme à kadhafi, ils décident d'octroyer à ce tyran sanguinaire, un prix, le premier des premiers prix de la commission des droits de l'homme, ils innovent !

Cette décision avait été prise il y a quelques mois, mais hier, ils se sont réunis, ces sages, et comble de la folie, ils ont annulés la remise de ce prix à kadhafi !

Et après, il y en a qui disent, "les arabes, les arabes" ! Bravo à tous ces membres de cette commission qui se font payer à l'année pour le fonctionnement de ce comité plus de 150'000 $, comme c'est le cas de Jean, Jean le socialiste !

Écrit par : Corto | 03 mars 2011

"A la différence que la Constitution ivoirienne de 2000, dont vous aimez tant vous réclamer, Gbagbo s'est torché avec à plusieurs reprises:"

Si tel a été le cas, c'est l'International Socialiste qui alors officiait en qualité de porte coton.

"Salue la décision courageuse du Président Laurent Gbagbo d'engager résolument un dialogue républicain sans exclusive comme garantie d'une paix durable."

"Encourage le Président Laurent Gbagbo à persévérer dans l'approfondissement du dialogue politique inter-ivoirien qu'il a initié avec tous les militants de la paix et de l'Etat de droit."

http://www.internationalesocialiste.org/print.cfm?ArticleID=245&ArticlePageID=94

http://www.internationalesocialiste.org/viewArticle.cfm?ArticleID=1930

Écrit par : Giona | 03 mars 2011

Corto, les gouvernements ne sont pas dans les ONG. Ni leurs missions, sinon ce n'est plus des ONG. MSF, le WWF, Greenpeace, la Ligue des Croix-Rouge sont des ONG, pour n'en citer que quelques unes.
L'ONU (comme l'OMC, le BIT, l'OMS etc...) sont des OI. Des Organisations Intergouvernementales...

Écrit par : Gribouille | 03 mars 2011

@ Gribouille,

La guerre n'est pas terminee quand les armes sont encore aux mains des rebelles, et que l'ONU a failli a sa tache de desarmer les rebelles.

"What goes around, comes around". Cette guerre est parti de Ouattara et Bedie qui aujourd'hui se rangent contre Gbagbo. Quand Bedie a voulu ecarter Ouattara des elections (peu importe le motif), il fallait pas s'attendre a ce qu'il ne soit pas non plus ecarte a son tour.

Les elections en 2000 se sont peut etre mal passee, mais le peuple n'a pas eu besoin de violer, tuer, piller le pays pour imposer son choix, et cela malgres le pouvoir militaire.

L'ambargo sur armes en cote d'Ivoire n'etait pas uniquement a l'endroit des FANCI, mais pourtant, il y a quelque jours, Soro declarait etre arme, sans que Ban Ki-moon n'en soit gene. ET qu'a t-il dit a cela? Rien!

AP, AFP, CNN,RFI, TV5,TF1,France24... sont les meme canaux que l'ONU et ses manipulateurs ont utilise pour faire croire au Monde qu'il y avait en Irak des armes de destruction massive. Apres ce lavage de cerveau collectif bien orchestre par ces media, pourquoi seront ils plus credible sur le cas ivoirien?

Irak, Afganistan, RDC, Haiti, Cote d'ivoire... partout ou passe la contrebande ONU, nous voyons les degats de la mafia onusiene.

Contre-verites, mensonges, fausses accusations, crime organise,vol, viol, pillage,assasinats,contrebande de diaman, or,... voila a quoi se resume l'ONU.

Comme disait l’ancien secrétaire général adjoint de l’ONU, Hans Christof von Sponeck, les Nations unies: "loin de veiller au respect du droit international et à la consolidation de la paix, sont devenues un facteur d’injustice."

Que faut il de plus? Vraiment pas plus aveugle que qui refuse de voir.
L'autoflagelation devait etre plus douleureux pourtant!

Écrit par : Kritik | 03 mars 2011

aurait-il peur d'être mis à l'index par Lucies Trust qui sait?

Écrit par : lovsmralda | 03 mars 2011

C'est hallucinant ce que les partisans de Gbagbo peuvent aligner sans honte comme contre-vérités. Et c'est encore plus hallucinant que leurs militants gobent cela sans broncher.
L'ONU n'a jamais prétendu que l'Irak détenait des armes de destruction massive. Et encore moins l'AFP, RFI, TV5, TF1 (France24 n'existait pas à l'époque). C'était l'administration Bush qui le prétendait et à l'époque, même Obama disait le contraire. Et l'ONU a voté démocratiquement et a mis Bush en minorité, grâce à Chirac et Villepin. Bush est allé en Irak sans l'aval de l'ONU.
L'ONU n'a jamais eu pour tâche de désarmer les rebelles, mais de maintenir la paix. Ce qui a été fait, momentanément malheureusement. Il n'a jamais été question d'assurer la victoire de l'un des camps contre l'autre, d'autant plus que la légitimité du clan traitant l'autre de "rebelle" est pour le moins douteuse (élection non-démocratique parce que privée des vrais adversaires, résultats maquillés, etc... la routine quoi).
Pour le reste, c'est clair que l'ONU connait certains disfonctionnements. Mais franchement, à côté de la manière dont la classe politique ivoirienne gère ses affaires, c'est de la rigolade. Et cessez d'accuser l'étranger d'être responsable de tous vos maux. Comme Gbagbo qui accuse le néo-colonialisme français après n'avoir cessé durant dix années de règne (dont cinq clairement illégitimes) de trafiquer en sous-main avec des boîtes françaises...

Écrit par : Gribouille | 03 mars 2011

Par ailleurs j'ai un ami de CNN qui a parcouru une bonne partie de l'Irak caméra au poing pour prouver que Bush disait des conneries. Et CNN a évidemment passé ses reportages.

Écrit par : Gribouille | 03 mars 2011

Parce que les ong ne sont pas intergouvernementales !

Lisez un peut la littérature au sujet de l'onu et n'écoutez pas trop les versions officielles, l'onu, enfin la société des nations est l'une des première ong créée dans le monde, nous pouvons débatte à ce sujet et c'est pour cette raison que De Gaule l'a surnommée le "machin" !

Mais c'est un débat à lui tout seul !

A part ça, concernant la Côte d'Ivoire, il s'agit encore d'une confrontation ayant comme origine, la religion !

Gribouille, votre vrai nom n'est il pas Mohamed ou Khadîdja, ça évitera de continuer ce débat partisan qui induit des idéologies adjacente !

Écrit par : Corto | 03 mars 2011

De Gaulle a traité l'ONU de "machin". Pas la SDN qui s'est auto-dissoute en 1937. Vous vous enferrez.

Écrit par : Gribouille | 03 mars 2011

Où ai-je dit que De Gaule avait traité la SDN de "machin", continuez Mohamed de remplir votre inculture à coups de wikipédia, vous l'avez fait pendant 40 ans avec vos symboles "palestiniens", maintenant vous voulez vous en prendre aux chrétiens de l'Afrique noire ?

... l'islamisme imbécile et primaire à des millions de km à la ronde, vous ne faire que de vouloir intoxiquer avec votre mercantilisme idéologique, on le sait que Sarko veut échanger la Côte d'Ivoire contre l'uranium nigérien !
ça ne marchera pas, ces alliances entre l'église et sa fille ainée et les oulémas des prêcheurs socialisto-islamistes des banlieues d'Alger !

Gribouillis de ce Mohamed vendu aux multinationales du pétrole, faites la queue, après on discute !

Écrit par : Corto | 04 mars 2011

Corto, je vous cite, relisez-vous que diable: "l'onu, enfin la société des nations est l'une des première ong créée dans le monde, nous pouvons débatte à ce sujet et c'est pour cette raison que De Gaule l'a surnommée le "machin" !"
Et pour couper court, je ne suis pas islamiste, même pas musulman et le conflit ivoirien n'est pas principalement un conflit religieux. C'est d'abord un conflit entre politiciens avides de pouvoir. Une partie importante de l'électorat chrétien du sud a voté contre Gbagbo et pour Ouattara.

Écrit par : Gribouille | 04 mars 2011

Mon pauvre Mohamed, vous n'allez jamais admettre en ligne votre origine, mais si vous tournez pour Outarra (enterré aujourd'hui dans son village natal) c'est que vous êtes musulman, on ne me l'a fait pas !

Écrit par : Corto | 04 mars 2011

Corto, votre clairvoyance m'esbaubit !

Écrit par : Gribouille | 04 mars 2011

De mémoire il me semble que vous avez dû retrouvé un "s" de trop que vous avez juger utile d'enquiller dans votre verbiage, Mohamed, quand on utilise la langue française et que l'on s'applique à ce distinguo linguistique, on ne va pas juste puiser son inspiration dans les pages de son écran, car comme dans le cas présent, vous vous adressé à des personnes parlants français et il me semble que depuis le 19ème on orthographie ce mot avec un "s" entre "e" et "b", et oui depuis cette date, le terme "esbaubit" se traduit par "ébaubit", enfin même quand vous tentez de faire des effets, il n'est pas ardu de détecter ces petites tricheries permettant de se prévaloir de savoir !

Merci de vous corriger !

Écrit par : Corto | 05 mars 2011

Les commentaires sont fermés.