18 mars 2011

Complot international contre la Côte d'Ivoire ? (1)

Affrontement de la France et des Etats-Unis dans le Golfe de Guinée avec la Côte d'Ivoire comme théâtre des opérations et le « méchant Laurent Gbagbo » s'opposant aux intérêts des uns et des autres ? Y croyez-vous ?

 

Voici un reportage intéressant qui permet de mieux comprendre les enjeux en Côte d'Ivoire et pourquoi la « communauté internationale » tente d'imposer son « président »  Alassane Ouattara qui a cependant perdu l'élection en Côte d'Ivoire selon l'organe chargé de déclarer le vainqueur, causant ainsi des centaines de morts depuis fin novembre 2010.

 

Pour voir le reportage, cliquer ici ou bien là : http://www.dailymotion.com/video/xhktgs_laurent-gbagbo-dans-le-tourbillon-du-golf-1-4_news

 

Pierre Scherb

 

Lien pour prendre contact : www.pierrescherb.ch

 

12:21 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (16) | Tags : côte d'ivoire |  Facebook | | | |

Commentaires

O cetaril, l'auteur et le producteur de ce documentaire ... est juste un nom qui dissimule les officines de propagande du régime Gbagbo ... Quant à l'explication du pétrole ... Total a signé avec Gbagbo. Quel intérêt aurait la France de le renverser pour cette raison ? Et quel intérêt aurait la France et les Etats-Unis ensemble (avec l'appui de l'ONU!) à flinguer Gbagbo, qui traite avec Paris comme avec Washington, alors qu'ils sont effectivement en rivalité économique ? ...

Écrit par : Simone Bolivares | 18 mars 2011

@ Simone Bolivares:

Patience, chère Dame. Qu'en dites-vous de la propagande d'Alassane Ouattara, de l'ONU, de ses sous-organisations et organisations annexes relayée abondamment dans (presque) tous les médias ?

Meilleures salutations.

Écrit par : Pierre Scherb | 18 mars 2011

"Qu'en dites-vous de la propagande d'Alassane Ouattara, de l'ONU...."

Normal! L'ONU étant majoritairement arabo-musulmane.....

Écrit par : Patoucha | 18 mars 2011

J'en ai ...

Écrit par : Simone Bolivares | 18 mars 2011

Ce qui est certain, et ce qu'ont constaté plusieurs journalistes occidentaux sur place, c'est que les bandes armées à la solde de Gbagbo n'hésitent plus à massacrer des civils, dont des femmes et des enfants...

Écrit par : Jean-Pierre Vaillant-Cordier | 18 mars 2011

Ceux-là même qui ont dit qu'ils vont enlever "Gbagbo" par la force le répétant dans tous les médias nationaux et internationaux doivent assumer leurs actes.

Écrit par : brian | 18 mars 2011

« "Qu'en dites-vous de la propagande d'Alassane Ouattara, de l'ONU...."

Normal! L'ONU étant majoritairement arabo-musulmane.....

Ecrit par : Patoucha | 18.03.2011 »



À en croire ...?!?

Ça sent ...

Écrit par : bobonne | 18 mars 2011

Entre "racistes" l'antisémite on se comprend! N'est-ce pas?!
Cependant un conseil: Rincez-vous le nez à la javel et respirez bien ... !

Écrit par : Patoucha | 18 mars 2011

Ne pas s'en faire, il en ont pour 10 ans avec la Libye !

Écrit par : Corto | 18 mars 2011

D'après les reportages, personne ne voit des vidéos montrant des soldat de l'armée régulière tirer sur les pro-ouattara, au contraire, il y a une vidéo ou une femme faisant la morte devant l'objectif se relevant alors que ça continue de tourner !

Nous sommes comme dans les affaires de propagandes du hamas qui se cachaient sur le toit des hôpitaux pour lancer des missiles ! Vous ne connaissez pas bien les techniques des jiads musulmans pour se retrouver au paradis avec 70 vierges !

Les mises en scènes avec les musulmans sont monnaies courante et à force de faire ce genre de manipulation, ça va très mal finir !

Écrit par : Corto | 18 mars 2011

Des dizaines, voir des centaines de morts à Daraa : un massacre est en cours en Syrie. Sonnera-t-il la fin du régime ?

Des appels des familles et des tribus, lancés aux militaires, les invitent à la désertion

Les forces parachutistes du régime syrien (garde présidentielle) ont réalisé deux opérations héliportées et ont parachuté des unités à Daraa et à Deir Ezzor. A Daraa, ils auraient commis un massacre avec au moins 54 morts.

Ces informations sont relayées par l’opposition syrienne, alors que des fonctionnaires du ministère des Télécommunications affirment avoir reçu l’ordre de couper les téléphones fixes et mobiles pour traiter la situation à huis clos. La télévision « Al Arabiya » affirme à l’instant que des manifestations sont organisées ce soir à Damas, à Alep, à Homs, à Qamichli, et à Baniyas... Plusieurs appels ont été lancés par les familles et les tribus, demandant à leurs enfants de quitter l’armée et les forces de l’ordre, et à rejoindre le peuple. Au moins, il leur est demandé de ne pas tirer sur les civils.

Si ces informations se confirment, elles attestent que le peuple syrien refuse d’accorder son immunité au régime sanguinaire et s’accroche à ses droits les plus élémentaires. Ces informations signifient aussi que le début de la fin du régime sanguinaire syrien a commencé.

Quand à tout ce blabla envers la Libye, n'est pas pour occulter les événements en Syrie, pas un mot sur la ce pays, alors que plus de 3'000 syriens ont disparus depuis deux mois.

Rappel, plus de 200'000 syriens ont disparus dans les oubliettes ¨ba'athiste depuis de début sont arrivée au pouvoir en 1970.

Écrit par : Corto | 19 mars 2011

@Pierre Scherb

Je ne vois aucune raison dans votre décision de caviarder mon commentaire qui répondait à l'attaque de Johann la bobonne que vous auriez dû dans ce cas modérer pour plus d'équité.

Ce sera ma dernière intervention sur votre blog.


Bonne soirée

Écrit par : Patoucha | 19 mars 2011

@ Patoucha:

J'ai aussi modéré l'attaque de bobonne pour ne pas envenimer la discussion (cf. les ... dans son intervention). Je regrette votre décision, mais c'est votre décision.

Meilleures salutations.

Écrit par : Pierre Scherb | 19 mars 2011

Serait-ce de vieux réflexes colportés aux travers de vos passages fréquents dans les mouvances populistes et parfois quelques-peu nostalgiques ?

Écrit par : Corto | 19 mars 2011

Dix missiles depuis Gaza vendredi, plus de cinquante samedi. Des dizaines et des dizaines de tonnes d'armes saisies dans des bateaux, avions et camions en provenance d'Iran. Gaza est en train de préparer une nouvelle guerre comme on monte une mayonnaise, avec beaucoup d'agilité.

Avec la bénédiction de l'onu !

Écrit par : Corto | 20 mars 2011

AFP - Des journalistes palestiniens de la bande de Gaza ont protesté samedi contre le mouvement islamiste Hamas, qui contrôle ce territoire, après une attaque des forces de sécurité contre un caméraman.

Une délégation a rencontré le ministre de l'Intérieur du Hamas, Fathi Hammad, après un raid de la police au bureau de l'agence de presse Reuters, dont l'un des caméramans a eu une main fracturée.

Selon les collègues du caméraman, la police cherchait à l'empêcher de filmer les forces de sécurité en train de disperser sur une place proche un rassemblement de jeunes appelant à la réconciliation entre le Hamas et le Fatah du président palestinien Mahmoud Abbas, qui contrôle la Cisjordanie.

L'Association de la presse étrangère, qui représente les journalistes étrangers en Israël et dans les territoires palestiniens, a précisé que plusieurs journalistes avaient été attaqués lors de ce rassemblement.

"Lors d'un petit rassemblement, les forces du Hamas ont frappé un caméraman d'Associated Press et l'ont arrêté brièvement ainsi que son chauffeur", selon un communiqué. "Elles ont ensuite mis à sac le bureau de Reuters (...). Des employés ont été battus et intimidés".

Les bureaux des télévisions américaine CNN et japonaise NHK ont fait l'objet de raids similaires, selon l'association.

A l'issue de la réunion avec la délégation, le porte-parole du Hamas, Sami Abou Zouhri, a qualifié l'agression contre les journalistes d'"inacceptable" et réclamé la création d'une commission d'enquête.

Mardi, des dizaines de milliers de personnes avaient manifesté dans les territoires palestiniens pour l'unité entre Palestiniens. Mais même si les deux mouvements semblent prêts à discuter, le Hamas a depuis eu recours à la force contre les manifestants.

L'organisation Human Rights Watch a appelé samedi le Hamas à punir les responsables de ces attaques. Selon des témoins cités par l'ONG, les forces de l'ordre ont utilisé des matraques pour disperser la foule, ont tiré en l'air et ont roulé en moto sur des manifestants.

Écrit par : Corto | 22 mars 2011

Les commentaires sont fermés.