29 mars 2011

« Une rébellion armée et financée par Ouattara massacre les Ivoiriens »

 

Charles Obame, l'un des organisateurs d'une grande marche de la diaspora africaine sur l'ONU ne mâche pas ses mots* : « Depuis 2002, des villages entiers sont attaqués et incendiés par les hommes de Ouattara. L'ONU elle-même transporte à l'aide de ses chars et de ses avions tous les rebelles de Bouaké à Abidjan où ils tuent en plein jour. Elle les arme et leur sert de guide pour attaquer l'armée régulière... Tout cela n'a jamais été mentionné dans les rapports de Choï. Il préfère compter des morts imaginaires et accuser Gbagbo ou son armée laquelle a pourtant perdu plus d'une cinquantaine de ses soldats tués par la coalition Onuci-France et surtout les partisans de Ouattara qui font des « marches pacifiques » avec des armes lourdes. Que le monde ne cherche pas ailleurs, l'instigateur principal des massacres en Côte d'Ivoire, le seul qui endeuille ce pays se nomme Alassane Ouattara. »

 

Les délégués UDC rassemblés à Lugano ce week-end ont par ailleurs réitéré l'appel au Conseil fédéral de retirer la demande d'adhésion à l'UE. Rappelons à ce sujet que l'UE s'est associée à l'embargo des ports ivoiriens qui porte également sur les médicaments et vise donc directement les civils.

 

Pour terminer, la grande marche de la diaspora africaine aura lieu demain, 30 mars 2011, de 11h à 15h devant le bâtiment de l'ONU à New York.

 

* Stéphanie Konan dans Le Temps d'Abidjan

 

Pierre Scherb

 

Lien pour prendre contact : www.pierrescherb.ch

 

10:15 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : côte d'ivoire |  Facebook | | | |

Commentaires

Voici un source de RFI qui vient encore étayer la situation en Côte d'Ivoire :

"«Offensive généralisée» des forces pro-Ouattara en Côte d'Ivoire
Des forces pro-Ouattara à Anyama, dans le nord d'Abidjan, le 26 mars 2011.
Reuters/Luc GnagoPar RFI
Les forces soutenant le président ivoirien reconnu par la communauté internationale, Alassane Ouattara, ont lancé lundi 28 mars 2011 leur plus grande attaque depuis le début de la crise post-électorale. Ce mardi matin 29 mars elles ont encore progressé, prenant le contrôle de Bondoukou, à l'est du pays, indiquent des habitants de cette ville frontalière du Ghana. Le camp du président sortant Laurent Gbabgo parle d'une « offensive généralisée » sur toute la ligne de front qui coupe le pays depuis 2002. Trois fronts sont désormais ouverts ce que confirme l'état-major des forces républicaines pro-Ouattara."

Écrit par : karim | 29 mars 2011

Il est plus juste de dire que c'est l'Onuci,la Licorne, l'Ecomog et la legion etrangére qui menent, dans l'Ouest de la CI,la guerre contre l'armée ivoirienne (FDS), pour le contrôle du port de San Pedro, en vue d'avoir une ouverture sur la mer et surtout de contôler l'exportation du cacao ivoirien.

Ce sont les multinationales du cacao, qui ont posé leur ultimatum, car les embargos sur les 2 ports de CI + interdiction d'exportation du cacao ivoirien, ne peuvent pas durer indefiniment.

Ce qui explique pourquoi Sarkosy s'excite de plus en plus et l'allocution recente d'Obama pour mettre la pression sur le president Gbagbo.

Donc concernant les combats actuels dans l'Ouest de la CI, c'est donc des forces etrangéres qui menent la guerre en CI pour le contrôle du port de San Pedro afin que les exportations du cacao ivoirien, echappent definitivement au controle du gouvernement de Gbgabo.

En effet, certains gros industriels du cacao, sont prêts à reprendre les exportations du cacao,à partir du 31 Mars 2011, quelque soit, le president, Ouattara ou Gbagbo à la barre du pays, c'est pourquoi, toutes ces tueries dans l'ouest de la CI, pour faire partir Gbagbo par tout moyen, y compris l'assassinat.
D'ailleurs,pour cause,celui ci n'a effectué aucune apparition ni discours publics, depuis 3 semaines.

Donc l'armée des rebelles ou FN ou FAFN, ou FRCI(je ne sais même plus comment elle s'appelle, tant pour l'absoudre de tous ses crimes,Ouattara et Soro lui ont fait changé plusieurs fois de nom) avance dans l'Ouest de la CI en direction du port de San Pedro,grace à la logistique et au soutien sur le terrain des forces etrangéres citées plus haut, car les rebelles de Ouattara, seuls,ne font aucunement le poids face à l'armée ivoiriennne (FDS).
Ce qui explique leur progression fulgurante dans l'Ouest de la CI.

Pour ceux qui l'ignore encore, en plus du cacao, en CI, il y a du petrole.
En effet La Côte d'Ivoire ne produit qu'actuellement 100 000 barils par jour mais contrôle le Golfe de Guinée prometteur en hydrocarbures. Mais de cela, aucun article de presse (grand public)) ne parle.

Écrit par : elodie | 29 mars 2011

En effet,si franchement, les rebelles etaient capables de renverser l'armée ivoirienne (FDS), pourquoi depuis 4 mois, appellent-ils l'Onu à faire intervenir, l'Onuci, l'Ecomog et la France à faire intervenir la Licorne ?

Pourquoi depuis 4 mois, Ouattara appelle t-il incesamment, l'Onu à autoriser des forces etrangéres à user de la force en CI, si son armée lui suffit?

Aujourd'hui ils (les rebelles) veulent faire croire que tout seul,ils ont réussi à prendre toutes ces villes de l'Ouest de la CI,de plus, en un temps record.

Écrit par : elodie | 30 mars 2011

@ Mr Scherb,
Merci d'avoir rappelé dans votre billet l'embargo sur les medicaments qui frappe la CI, et qui a dejà fait plusieurs victimes.

La situation sanitaire qui est dejà preoccupante s'est vue aggravée par cet embargo injuste, qui frappe directement la population, et notamment ceux qui souffraient dejà, c'est à dire les malades.

Écrit par : elodie | 30 mars 2011

Quel dommage de colporter des rumeurs aussi absurdes que "L'ONU elle-même transporte à l'aide de ses chars et de ses avions tous les rebelles de Bouaké à Abidjan où ils tuent en plein jour. Elle les arme et leur sert de guide pour attaquer l'armée régulière.."

C'est tellement absurde que c'en est pitié.

Les déclarations de M. Choi (et du porte-parole de l'ONUCI) sont tellement précises sur leurs actions, qu'elles sont certainement faciles à vérifier sur place. Voir par exemple l'interview de M. Choi sur TCI http://www.afreekelection.com/crise/item/4159-article3412.html ou le dernier point de presse de M. Touré : http://www.connectionivoirienne.net/on-dit-quoi-au-pays-actualites/onuci-retranscription-du-point-de-presse-hebdomadaire-5

Écrit par : FrédéricLN | 30 mars 2011

Si vos sources sont la chaine pirate TCI, gracieusement offert par le Ministere des Affaires Etrangéres français à Ouattara ainsi que Choi alors vaut mieux vous laisser à votre cecité, tres bien entretenue par le suivisme ambiant en matiére de couverture mediatique de la crise ivoirienne.

Malheureusement, en CI, l'Onuci est devenue une acteur partial et même une force belligerente, alors qu'elle n'en a pas mandat et cela est plus qu'inadmissible.

Dire que c'est une rumeur, c'est, comme vous le dîtes "tellement absurde que c'en est pitié".

Écrit par : elodie | 30 mars 2011

" Participation de l'ONUCI et de la Force Licorne à l'offensive des rebelles d'Alassane Ouattara contre le peuple et l'État de Côte d'Ivoire - Un Appel est lancé "

http://www.legrigriinternational.com/article-participation-de-l-onuci-et-de-la-force-licorne-a-l-offensive-des-rebelles-d-alassane-ouattara-contre-le-peuple-et-l-etat-de-cote-d-ivoire-un-appel-est-lance-70754881.html

Écrit par : elodie | 02 avril 2011

Des hélicoptères de la force française Licorne basée en Côte d’Ivoire effectuaient des patrouilles samedi après-midi dans le ciel des différents quartiers d’Abidjan après y avoir positionné, selon plusieurs témoins, des soldats français et des combattants rebelles, afin d'empêcher « tout mouvement de convergence des patriotes » ivoiriens vers la résidence du Président à Cocody ou encore vers le Palais présidentiel au Plateau où les forces françaises auraient l’intention d’entrer en action « dans quelques heures ».

http://www.youtube.com/watch?v=7xEvr0vNwsI

Écrit par : elodie | 02 avril 2011

Pitoyable France qui fait toujours les pires choix et abandonne toujours son irrédentiste posture de pacifiste pour défendre les mêmes causes : la progression de l'islam dans le monde. Après avoir "cassé la gueule" aux Serbes chrétiens au nom d'un Kosovo multiéthnique et les avoir chassés d'un territoire millénaire (il n'y a plus de Serbes au Kosovo, et personne n'en parle) et fait remplacer par des Albanais musulmans, elle remet le couvert et se fait le champion de la cause de Ouattara et de ses milices musulmanes venues chasser le président chrétien légitime de la Côte-d'Ivoire après force massacres de Chrétiens, le tout, sans que soit évoqués une seule fois les motifs réels du conflit. Pitoyables Français à qui les médias et les politiciens font avaler des couleuvres à longueur de temps et qui sont devenus incapables de discerner les véritables enjeux de la géopolitique mondiale, après des années de décérébration systématique, et qui ne voient pas que ce qui se passe en Côte d'Ivoire se passe dans toute l'Afrique. On leur brandit opportunément l'épouvantail d'un prétendu tyran (pourtant allié de la France jusqu'ici), des victimes civiles et des droits de l'homme, on idéalise un Ouattara en le présentant comme un "républicain occidentalisé", et la cause est entendue... quelle que soit la cause. Et quand la tendance s'inverse, que les "opprimés" commettent des massacres bien réels, on les occulte pudiquement ou on les justifie en disant que c'est un légitime retour de bâton, et les Français gobent ça et seraient prêts à donner leur vie pour défendre la cause des "opprimés", eux qui pourtant ont peur de leur ombre. A pleurer... ou à vomir ?

Écrit par : Leconte Samir | 05 avril 2011

... les chefs d'état ... n'ont de leçon à donner à personne...

Écrit par : Chantal Bayout | 20 avril 2011

Les commentaires sont fermés.