31 mars 2011

La stratégie du réduit

 

Il n'y a pas eu de bataille du cacao en Andanganman-Kaha. Disons plutôt une promenade des rebelles mués en « Forces républicaines ». Après avoir pris hier la capitale de la Côte d'Ivoire, Yamoussoukro, ils sont arrivés, dans la nuit, à San Pedro, à temps pour la date fatidique du 31 mars afin d'empêcher la confiscation du cacao stocké dans le port de cette ville. A temps aussi pour l'arrivée du bateau amenant les armes estampillées « ONUCI », saisies par des douaniers au Cameroun en provenance du Tchad, il y a quelques semaines, et qui ont été libérées la semaine dernière.

 

L'armée ivoirienne semble avoir choisi une stratégie du réduit, à l'instar du général Guisan durant la deuxième guerre mondiale - les Alpes étant ici remplacées par la ville d'Abidjan avec son port, le plus puissant de l'Afrique de l'ouest et le deuxième de toute l'Afrique.

 

Pierre Scherb

 

Lien pour prendre contact : www.pierrescherb.ch

 

09:48 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : côte d'ivoire |  Facebook | | | |

Commentaires

Le patron du port d'Abidjan, considéré comme un fidèle de Gbagbo, vient de fuir au Bénin... Et le seul port en eaux profondes d'Afrique de l'Ouest est celui de Lomé, au Togo. Le faible tirant d'eau d'Abidjan est un handicap considérable, mais de toute manière, si l'on continue l'escalade, le blocus d'Abidjan ne saurait tarder.
D'autant plus facile que toute la presqu'île de Petit Vri, entre la Lagune et l'Océan est peuplée d'immigrés originaires de toute l'Afrique de l'Ouest, défavorable à priori aux "patriotes" ethnicistes de Gbagbo, qui a fait massacrer quelques-uns d'entre eux. Bref, votre régime bananier est aux abois.
La rapidité de l'avancée des ex-rebelles démontrer à l'envi que c'est bien l'interposition des forces françaises et onusiennes en 2000, qui a sauvé les fesses du régime, et non le contraire.
Gbagbo a eu 11 années pour se mettre aux normes démocratiques, mais n'a pas su en profiter. Tant pis pour lui...

Écrit par : Simone Bolivares | 31 mars 2011

Sarkosy a fait passé des centaines de tonnes d'armes aux pro-ouattara, voilà tout !

Écrit par : Corto | 31 mars 2011

Apres avoir triché aux elections presidentielles, même pour sa sale guerre Ouattara triche encore.

Car aidés par l'Onuci, l'Ecomog et la Licorne, les rebelles de Ouattara, vont permettre à celui-ci, avec l'onction de la communauté internationale et des grands medias, d'acceder ENFIN au palais de Cocody.

Esperons que les sbires de Ouattara, qui n'ont rencontré aucune resistance face aux FDS,vu les forces en presence(onuci, licorne, ecomog, milices pro-ouattara...) auront la victoire modeste et qu'ils ne verseront plus inutilement encore le sang des ivoiriens.

Écrit par : elodie | 31 mars 2011

Attention aux rumeurs :

Gbagbo n'a pas fui et n'a pas l'intention de fuir.
Mangou Philippe (CEMA), non plus, il est toujours en poste.

Écrit par : elodie | 31 mars 2011

" Participation de l'ONUCI et de la Force Licorne à l'offensive des rebelles d'Alassane Ouattara contre le peuple et l'État de Côte d'Ivoire - Un Appel est lancé "

http://www.legrigriinternational.com/article-participation-de-l-onuci-et-de-la-force-licorne-a-l-offensive-des-rebelles-d-alassane-ouattara-contre-le-peuple-et-l-etat-de-cote-d-ivoire-un-appel-est-lance-70754881.html

Écrit par : elodie | 02 avril 2011

Des hélicoptères de la force française Licorne basée en Côte d’Ivoire effectuaient des patrouilles samedi après-midi dans le ciel des différents quartiers d’Abidjan après y avoir positionné, selon plusieurs témoins, des soldats français et des combattants rebelles, afin d'empêcher « tout mouvement de convergence des patriotes » ivoiriens vers la résidence du Président à Cocody ou encore vers le Palais présidentiel au Plateau où les forces françaises auraient l’intention d’entrer en action « dans quelques heures ».

http://www.youtube.com/watch?v=7xEvr0vNwsI

Écrit par : elodie | 02 avril 2011

Ouattara et Soro ne sont plus à l'hôtel du golf , il ont fui les lieux dans la matinée du 02 Avril, aprés la nuit de combat qui a opposé l'armée ivoirienne et la coalition pro-ouattara.

Ou en est donc l'ultimatum du 30/03/2011, de Soro, qui devait faire deguerpir Gbagbo et non le contraire?

A moins qu'il (Soro) compte encore et encore sur les renforts des hommes de la force Licorne arrivés ce matin en Côte d'Ivoire specialement de Paris, pour officiellement securiser les civils et les ressortissants français.


Toutefois,il apparait, que les hommes de la licorne sont occupés à d'autres tâches egalement. En effet le camp de gendarmerie Agban (Abidjan) a essuyé dans la nuit de samedi à dimanche des tirs d’obus provenant de soldats français « embusqués depuis la casse » d’Adjamé.
« Ils ont pilonné toute la nuit le camp mais il n’est pas tombé » a indiqué une source militaire précisant que « tous les fronts » étaient calme en milieu de journée du dimanche.

Les soldats français sont donc entrés directement en action, samedi, en vue d’évincer par la force le Président Laurent Gbagbo, après l’échec des rebelles pro-Ouattara à prendre, vendredi, le palais présidentiel, la résidence du Président et la télévision nationale ( RTI).

Ainsi depuis ce matin, la Licorne occupe la piste de l’aéroport FHB. Elle y a déployé un nombre impressionnant d’homme en armes, ainsi que 30 chars et au moins 14 véhicules blindés. La tour de contrôle a été vidée de son personnel, les gendarmes ivoiriens désarmés, les agents de sécurité chassés. L'opératrice de guidage est prise en otage. 200 à 300 légionnaires français sont attendus cette nuit pour prendre le relais des rebelles.

L'assaut final pour capturer ou tuer Gbagbo etant prevu pour ce soir ( 03/04/2011), ce qui explique toute cette agitation sarkozienne.

Voila, la communauté internationale avec la France en tête va finir par réussir à imposer au bazooka la "democratie" aux ivoiriens.
Puisque c'est pour leur bien, de quoi se plaint-on ?

Écrit par : elodie | 03 avril 2011

Face à "l'assaut final" programmé ce soir, contre L. Gbagbo, le peuple de Côte d'Ivoire est sorti massivement pour constituer un bouclier humain pour proteger son president.Dans un contexte d'insecurité totale, où les pillards, le commando invisible sement la terreur, où ça tire à l'arme lourde dans tout Abidjan, où être victime d'une balle perdue est devenu la norme.
Ces gens sont quand même sortis afin de passer la nuit à proximité de la residence presidentielle.
Qu'avons nous pas entendu des pro-ouattara pour justifier le fait que les incessants appels à la greve, à la manifestation,de leur president « reconnu par la communauté internationale », n'aient quasiment jamais été respectés par ses fameux "partisans majoritaires"dans le pays. Ne disaient ils pas que c'est par crainte d'être tués par l'armée ivoirienne?
Et cette explication a été à chaque fois assénée, matraquée,reprise en choeur par les medias.
Soit les ivoiriens qui sont dehors ce soir, sont immortels donc ne craignent pas les balles perdues, soit ils ont une haute opinion du respect de leur vote.

Écrit par : elodie | 03 avril 2011

Les commentaires sont fermés.