04 juin 2011

Constituante : le mythe du peuple qui rejetterait le texte proposé

 

Il ressurgit. Après une période d'accalmie et de travail en paix, les orfraies se réveillent, poussant leurs cris stridents : « La constituante va à l'échec ! C'est sûr et certain ! Il faut l'arrêter avant qu'il ne soit trop tard ! » N'est-il donc pas déjà trop tard, des millions n'ayant pas déjà été dépensés ?

 

Le résultat de la consultation démontre surtout une dissociation entre la population et certains groupes de pression.

 

Prenons par exemple le nucléaire. 53% de l'échantillon « population » et 52% des députés sont en faveur de la nouvelle disposition proposée par la Constituante, tandis que 40% des institutions et associations et 51% des répondants spontanés y sont défavorables.

 

Autre exemple : le logement. Tandis que 75% de l'échantillon « population » et 50% des députés sont favorable au changement proposé, 37% des institutions et associations et 43% des répondants spontanés y sont opposés.

 

Il ne s'agit ici que de deux sujets qui, prétendument, amèneraient les Genevois à refuser l'avant-projet de constitution. Or, la consultation démontre qu'il n'en est rien ! On peut donc en conclure que ce sera aussi le cas des autres « points chauds ».

 

Pierre Scherb

 

09:06 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : constituante, genève |  Facebook | | | |

Commentaires

C'est certain en l'état le projet de constitution ne trouvera pas gràce devant le peuple.

Écrit par : chauffat albert | 05 juin 2011

Sans l'ombre d'un doute, le projet de constitution (en l'état) va se faire massivement balayé lors de son passage dans les urnes, mais en plus cela a (et aura) couté tellement cher pour rien, sans parler de tous les couacs etautres "péripéties" de la constituante (et de bons nombres deces constituants) qu'il sera totalement exclus de remettre le pain sur la planche pendant un bon paquet de décennies (voir une ou deux générations)...

Bref un magnifique (et onéreux) fiasco que toutes les consultations n'y changeront rien, à part rassurer momentanément les "aveugles" concernés et/ou responsables de l'échec à venir...

Écrit par : mouais | 05 juin 2011

Les commentaires sont fermés.