01 juillet 2011

Un cours de philosophie avec Alexis Zorba

 

Laissant derrière moi les deux victimes Dominique Strauss-Kahn (possible victime d'un mensonge et victime d'une sexualité débordante) et Nafissatou Diallo (possible victime d'une infraction contre l'intégrité sexuelle et victime de son penchant au mensonge), je me tourne vers la littérature pour suivre les aventures d'Alexis Zorba.

 

Zorba incarne l'homme qui vit en accord avec la nature tandis que son patron, le conteur de l'histoire, est le chercheur de Bouddha, celui qui ne sort pas de ses livres, tout en ratant sa vie. C'est pourtant souvent Zorba qui tente d'enseigner à son maître une meilleure façon de vivre et qui se lance dans des explications rocambolesques par exemple quand il raconte les conseils de son grand-père au sujet des femmes :

 

« Méfie-toi, mon  garçon ! C'est encore la femme qui a volé les pommes du Paradis et qui les a fourrées dans son corsage. Et maintenant, elle se balade avec ça en crânant. La peste ! Si tu manges de ces pommes-là, malheureux, tu es fichu. Si tu n'en manges pas, tu es encore fichu. Quel conseil veux-tu que je te donne, mon enfant ? Fais ce qu'il te plaît ! »

 

Pierre Scherb

 

Lien pour prendre contact : http://pierrescherb.jimdo.com

 

Ne manquez pas de découvrir mon nouveau blog : http://pierrescherb.over-blog.com

 

08:01 Publié dans Littérature | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.