18 octobre 2011

Ville de Genève et surélévation d’immeubles : ne rater aucun logement supplémentaire !

Pénurie de logement, besoin accru de la population en logements à des loyers accessibles, absence de terrains à bâtir, l’UDC veut que toutes les pistes soient explorées pour construire de nouveaux logements en Ville de Genève. L’UDC considère qu’une étude de faisabilité en termes de surélévation des immeubles du patrimoine administratif de la Ville de Genève, en particulier dans les quartiers de Sécheron-est, Grand-Pré-Servette-Prairie, Saint-Jean-les-Délices, Jonction, Arve-Acacias, Carouge-est, Roseraie-Champel, Malagnou et des Vollandes, soit inclue dans tous les projets présentés par le Conseil administratif.

Suite à l’introduction, dans la LCI, de la possibilité de surélever des immeubles afin de permettre la création de logements supplémentaires, le Conseil d’Etat a adopté les premières cartes indicatives des immeubles susceptibles d’être surélevés, dans les quartiers de Sécheron-est, Grand-Pré-Servette-Prairie, Saint-Jean-les-Délices, Jonction, Arve-Acacias, Carouge-est, Roseraie-Champel, Malagnou et les Vollandes. Cette cartographie permet d’évaluer à 5'000 le nombre de logements pouvant être créés grâce à la surélévation d’immeubles. Or, la Ville de Genève possède plus de 800 bâtiments de tous genres dont près de 400 immeubles du patrimoine financier. Ces derniers représentent 5'300 logements et sont constitués en grande majorité par de l’habitat social.



L’UDC demande - compte tenu du fait que le but de la Fondation de la Ville de Genève pour le logement social (FVGLS) est de faciliter la construction ou la rénovation de logements à loyer modéré, et que celle-ci dispose de la capacité d’emprunter - que ces études de faisabilité et, le cas échéant, les travaux de surélévation des immeubles situés dans les quartiers de Sécheron-est, Grand-Pré-Servette-Prairie, Saint-Jean-les-Délices, Jonction, Arve-Acacias, Carouge-est, Roseraie-Champel, Malagnou et des Vollandes, soient pris en charge par la FVGS.


Communiqué de presse de l'UDC, Ville de Genève, personne de contact :

Eric Bertinat, conseiller municipal et chef de groupe UDC – 076 / 391 25 03

08:38 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : genève, udc |  Facebook | | | |

Commentaires

Bonjour,
Dans mon quartier au chemin de-Roches N° 2, cet immeuble - propriété de la Ville - voit son toit et ses combles transformés en appartements. Trois appartement en attique pour être précise.
Mais vu la durée de ces travaux et leur importance, ce ne sera certainement pas du social.
Pendant toute la durée des travaux, l'entièreté des places en zone macaron ont été supprimées sur les deux côtés de la chaussée.
Les nuisances (bruits, poussières, etc.) sont considérables.
On souhaite la bienvenue à ces nouveaux nantis!

Écrit par : denise | 18 octobre 2011

Oui mais assurez vous du terrain car à Finhaut d'après une habitante on a surélevé sur un ancien immeuble et tout le monde doit déménager maintenant,tout l'immeuble s'étant lézardé comme quoi y'a vraiment pas lézards ou comment gagner des voix avant certaines élections aux belles promesse ne tenant que le temps précédent de séismes qui eux suivent toujours les tsunamis électoraux comme si la nature encore une fois voulait narguer les humains
bonne journée pour vous Pierre

Écrit par : lovsmeralda | 18 octobre 2011

Merci denise et lovsmeralda, pour vos commentaires.

Cela me rappelle le dicton "On ne fait pas d'omelette sans casser des œufs". Sauf erreur de ma part, une partie des nouvelles constructions est réservée au social et le reste est du logement libre. Maintenant, si on ne veut que du social...

Meilleures salutations.

Écrit par : Pierre Scherb | 18 octobre 2011

Merci Jeux vidéos pour votre commentaire. Il est vrai que les communiqués de presse permettent à tout un chacun de se faire son opinion plutôt que de suivre celle de son média préféré. Je vous souhaite donc bonne lecture.

Meilleures salutations.

Écrit par : Pierre Scherb | 27 octobre 2011

certains bavent, d'autres parmi les archi se tirent la tignasse, en attendant les autorisations et face aux contraintes: les sous-sols de Gve !!!!!

Mais n'avez-vous donc aucune mémoire? Gve centre & alentours est construite sur un marais
Fissures? lézardes? quand les sous-sols de palaces riverains du lac sont source de bénéf pour les entreprises du bât, histoire de faire face aux inflitr

sans parler de capillarité, infiltrations & autres effets sur tant de fondations de nos chers immeubles haussmaniens... patrimoines genevois, n'est-il pas?

vouloir faire du biz en construisant à tout-va, là y'a du monde!

connaître les fondements /c'est le cas de le dire,
et préserver l'historique architectural genevois est un autre chapitre,
n'est-il pas?

Écrit par : graphycs | 27 octobre 2011

Merci graphycs, pour votre commentaire.

Je suppose que vous n'êtes pas le seul à avoir de la mémoire et que les architectes contemporains, comme Hausmann à son époque, ne sont ni incompétents ni inconscients.

Meilleures salutations.

Écrit par : Pierre Scherb | 27 octobre 2011

yope! n'ont pas le choix, les archi/ingés

ce sont les autres, les experts "de la branche de la surélévation", qui tannent.

Écrit par : graphycs | 27 octobre 2011

Les commentaires sont fermés.