26 juin 2012

Le projet de constitution a été remis au Conseil d'Etat

Cet après-midi, j'ai assisté à la cérémonie de remise du projet de nouvelle constitution au Conseil d'Etat. Avant de l'étudier plus en détail dans les prochains jours ou semaines, voici un communiqué de presse UDC sur un autre sujet passionnant :


Les polices fédérale et française donnent raison à l’UDC !

L’UDC Genève est surprise en bien de constater les propos aux médias de Monsieur Jean-Marc Widmer, Chef de la Fédération suisse des fonctionnaires de police. En effet, il le dit tout haut et tout fort, il n’aime pas Schengen et par là même donne raison à la politique menée par l’UDC. En constatant les problèmes liés à l’ouverture des frontières, notamment les armes, la drogue, les gangs lyonnais et les bandes de Roms, il confirme clairement ce que l’UDC avait prévu de longue date, contrairement aux autres partis qui voyaient en Schengen un gage de sécurité.

Les preuves parlent d’elles-mêmes suite aux dizaines de Roms appréhendés dernièrement à la douane de Moillesulaz. Ces Roms exploités par des réseaux organisés de traite d’humains entrent en Suisse très librement et y passent la journée dans le but d’obtenir de l’argent aux origines délictueuses (proxénétisme, cambriolages, mendicité, etc.).

L’UDC persiste à crier qu’il faut remettre des gardes-frontière aux postes de douane afin de ne pas tomber dans la spirale de la criminalité. Si rien n’est fait rapidement dans ce sens, les délinquants entrant illégalement en Suisse vont entériner l’implantation du crime organisé en Suisse.

L’UDC exige une tolérance zéro en matière de criminalité. Tout doit être mis en œuvre pour que le climat délétère entretenu par la passivité de nos Autorités ne puisse plus nuire à la paix économique, sociale, culturelle et touristique en Suisse. A ce sujet, l’UDC n’a de cesse de demander l’engagement de policiers ; en août 2010, elle a déposé deux textes, respectivement la résolution 630 et le projet de loi 10706. Aujourd’hui, ces deux textes sont à l’étude au Grand Conseil; autant dire qu’ils dorment dans les tiroirs en attendant une proposition d’Isabel Rochat.

Enfin, l’UDC persiste à demander la dissolution de l’association Mesemrom, celle-ci défendant les Roms criminels qui viennent mendier malhonnêtement à Genève.

En conclusion, l’analyse de Monsieur Jean-Marc Widmer va indéniablement dans le sens de la politique menée depuis des années par l’UDC tant au sujet de Schengen que de la criminalité qui y est liée en raison de l’ouverture des frontières.

17:59 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : constituante |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.