30 juillet 2012

Connaître la propriété intellectuelle, c’est avoir de bonnes cartes en mains

Jeu de l'IPI.jpg


L’Institut Fédéral de la Propriété Intellectuelle veut aider à gagner à tous les coups. Pour cela, il propose le jeu des familles de l’IPI. De manière ludique, le joueur apprend, grâce aux inscriptions sur les cartes du jeu, que :

1) les créations intellectuelles sont un capital précieux. ;

2) les appellations et logos sous lesquels sont commercialisés des produits/services, ainsi que les raisons de commerce, peuvent être protégés comme marque ;

3) toute invention qui débouche sur un produit ou un procédé de fabrication nouveau ou optimisé peut être protégée par un brevet ;

4) l’aspect visuel caractéristique d’un produit peut être protégé comme design ;

5) les logiciels, les œuvres littéraires ou musicales, les peintures et les créations similaires présentant un caractère individuel sont automatiquement protégés par le droit d’auteur ;

6) pour certaines inventions, il suffit de garder le secret ;

7) l’IPI est l’autorité officielle d’enregistrement des brevets d’invention, des marques et des designs ;

8) le système de protection étant complexe, on a tôt fait de s’y perdre.

9) divers sites Internet vous offrent la possibilité d’en apprendre davantage sur la propriété intellectuelle.

11:48 Publié dans Droit de la propriété intellectuelle | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

25 juillet 2012

Un grand merci aux constituants UDC !

Les membres de la direction du parti étaient unanimes. Hier soir, réunis en assemblée générale, ils ont félicité leurs constituants du travail accompli. Grâce à leur engagement, le pire a pu être évité. Presque rien d’inacceptable ne se trouve dans le projet de nouvelle constitution. L’idée de découper la ville de Genève a vite été abandonnée. Les districts ont passé à la trappe. Le rôle de la famille est renforcé. Un frein à l’endettement prévient tout débordement financier. L’UDC, opposée au principe même de la constituante, a donc eu raison de faire élire 7 constituants dont votre serviteur.

Néanmoins, selon la direction du parti, le résultat n’est pas vraiment satisfaisant. Une Cour constitutionnelle est pour elle inacceptable. Cette nouveauté justifierait déjà le rejet du projet de constitution ! Plusieurs thèmes chers à l’UDC n’ont pas été traités. Le projet de constitution fait une large place aux droits sans mentionner les devoirs du citoyen. Aussi, une majorité des membres présents ne suit-elle pas ses propres constituants.

Il y a quatre ans, l’UDC n’a pas été soutenue dans son rejet de la constituante. Son président avait alors dit que le peuple n’avait pas toujours raison, mais toujours le dernier mot. Le parti ne serait-il pas suivi par le peuple le 14 octobre, une fois de plus ? L’avenir nous le dira. Quant à moi, je persiste à soutenir le projet. Cependant, je respecte la volonté de l’assemblée générale d’hier soir et m’abstiendrai de faire campagne pour le Oui à la nouvelle constitution. Que ceux qui ont fait le forcing en votant la Cour constitutionnelle s’en chargent !

16:26 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : constituante |  Facebook | | | |

16 juillet 2012

CONSTITUTION 2012 : création d'une plateforme pour le OUI (COMMUNIQUÉ DE PRESSE - 13 juillet 2012)

Dans la perspective de la votation du 14 octobre prochain, plus d'une cinquantaine de membres de l'Assemblée constituante qui se sont prononcés en faveur du projet de nouvelle constitution ont pris l'initiative de constituer une Plateforme pour le « Oui à la constitution 2012 ».

Nous sommes en effet convaincus que le texte proposé, tout en maintenant des acquis importants de la constitution actuelle, contient des avancées substantielles et des idées novatrices dans plusieurs domaines qu'il vaut la peine de soutenir. Le texte final est le résultat de travaux assidus, menés par des personnes de sensibilités politiques très différentes. Il est le fruit de l'action déterminée de celles et ceux qui ont préféré le dialogue aux blocages afin de défendre l'Etat de droit et l'intérêt général pour les décennies à venir.

Nous invitons les personnes, les groupements et les associations qui partagent cette conviction à se joindre à notre plateforme et à participer avec nous aux diverses actions que nous entreprendrons ces prochaines semaines pour assurer une information aussi large que possible à la population sur les enjeux du choix à faire le 14 octobre 2012.

LA NOUVELLE CONSTITUTION, C'EST MAINTENANT !

Celles et ceux qui souhaitent dés maintenant rejoindre cette plateforme peuvent s'annoncer par téléphone au 076 611 34 30 ou par courriel à l'adresse : contact@ouiconstitution2012.ch Maurice Gardiol, coordinateur de la Plateforme « Oui à la constitution 2012 ».

Autres membres du Comité : Thomas Büchi, Marguerite Contat Hickel *, Simone de Montmollin, Patrick-Etienne Dimier, Benoît Genecand *, Béatrice Gisiger, Lionel Halpérin *, Cyril Mizrahi, Corinne Muller, Olivier Perroux, Jean-Philippe Terrier *, assistant : Pierre Meyer * (à partir du 23 juillet)

* personnes de contact pendant le mois de juillet

11:19 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : constituante |  Facebook | | | |