26 septembre 2012

On parle encore français à l’OMC

Il s’excuse longuement*. Il parle français. Il est paysan et c’est la seule langue qu’il parle. Cela fait tâche. Micheline Calmy-Rey, Pascal Lamy et la quasi-totalité des autres intervenants ne parlent pas seulement français. Ils parlent aussi anglais et ils veulent le prouver. Tant pis si on a parfois de la peine à les comprendre à cause de leurs accents.

Faudrait-il donc que plus de personnes ne parlent « que » le français pour sauver notre langue ?

* Impressions lors du forum public de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) 2012

10:10 | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | | |

24 septembre 2012

Une lettre de remerciement pour Eric Bertinat

Les Genevois ont bien compris les enjeux du vote de ce week-end. Tout enthousiastes qu’ils sont de se voir réaliser une vraie zone piétonne, ils ont refusé un quadrillage de leur ville, avec des rues fermées par ci, par là, empêchant en même temps les piétons de marcher tranquillement plus que 100 mètres et les automobilistes de circuler et stationner leurs véhicules.

Un ami me rappelle le rôle majeur joué par le candidat UDC au conseil administratif, le 4 novembre prochain, contrairement au candidat officiel de l’entente qui a encore combattu ce week-end pour l’acceptation du projet de fermeture des 50 rues, pour une dépense inutile de 5 millions francs.

Voici la lettre que cet ami (il se reconnaîtra) m’a fait parvenir en copie :

Cher Eric Bertinat,

Toutes mes félicitations pour le succès de votre engagement personnel contre ce stupide projet qui a heureusement été refusé, et mes remerciements pour l'action politique que vous avez entreprise à ce sujet depuis de nombreuses semaines.

Je ne m'attendais pas à un tel résultat qui démontre bien que les thèses écologistes n'ont plus l'impact qu'elles avaient à l'origine dans l'esprit de nos concitoyens. La circulation automobile dans nos rues est préservée et c'est un bien profitable à tous les habitants du canton.

Bien à vous.

15:10 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

18 septembre 2012

Eric Bertinat : l'homme de la majorité

Eric Bertinat est l'homme qui sait trouver des majorités, comme lorsqu'il s'agit de défendre une de ses motions au Grand Conseil (voir le communiqué de presse ci-dessus). Un signe précurseur en vue de son élection au Conseil administratif, le 4 novembre prochain ?



Double imposition en matière de succession: la résolution d’Eric Bertinat adoptée par le Grand Conseil !

Nos citoyens expatriés en France voisine ne sont pas des citoyens de seconde zone. La majorité des députés a adopté la résolution déposée par Eric Bertinat demandant au Conseil d’Etat de s’opposer à la ratification par les Chambres fédérales de la convention de double imposition en matière de succession entre la Suisse et la France.

Si la question des Français vivant en Suisse est régulièrement abordée dans les médias, le sort des quelque 170'000 Suisses habitant en France l’est moins. Pourtant, c’est auprès de ces derniers que la nouvelle convention déploiera ses effets néfastes.

Les cantons s’insurgent contre un accord désastreux pour la Suisse

Le groupe des députés UDC se félicite que le Parlement genevois se soit prononcé lors de sa session supplémentaire de samedi dans le même sens que le Parlement valaisan la veille. Après le Valais et Genève, des députés de plusieurs cantons, lassés par la politique du Conseil fédéral, vont prochainement déposer des textes similaires dans leur Parlement respectif.

17:40 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

04 septembre 2012

La rentrée

Fini les vacances – fini l’été. Nous voilà de retour pour recommencer l’éternel recommencement. Pour l’homme antique, c’est au printemps que tout se renouvelait. Pour l’homme moderne, c’est tout le temps, mais surtout après la fin des vacances d’été.

Une nouvelle équipe a été mise en place avec l’élection du conseil d’Etat Pierre Maudet. La ville de Genève, quant à elle, attend encore son sauveur. Un homme se tient prêt : Eric Bertinat. Notre faiseur de rois, Pascal Décaillet, lui reconnaît la taille de cette charge. Le jeu des alliances joue contre lui, pense-t-il cependant. N’avons-nous pas aussi cru que Pierre Maudet ne pourrait pas l’emporter, à cause de la division de la droite?

Une surprise est donc toujours possible. Restons vigilants!

11:44 Publié dans Humeur, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : genève |  Facebook | | | |