05 janvier 2013

Les femmes sont-elles plus courageuses que les hommes ?

Elle se fait voler son sac aux Pâquis par deux hommes dont la provenance n’est pas communiquée, au moment de chercher une place de stationnement. Elle sort de sa voiture, se lance à la poursuite de l’un, le rattrape, hélas sans son sac, poursuit sa course à la recherche de l’autre. Elle le reconnaît dans un magasin et réussit à le retenir jusqu’à l’arrivée de la police. Le sac et le porte-monnaie sont retrouvés. Maigre consolation, car le contenu, l’argent, a disparu.

Jusqu’où faut-il pousser l’exaspération des Genevois et des touristes avant de remédier à cette situation ?

09:25 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | | | |

Commentaires

@Pierre,c'est une pandémie semble-t'il .L'exaspération est à son comble dans d'autres cantons ou des socialistes bien entendu ont a nouveau changé d'avis pour complique la tâche des ménages.Seulement ce qu'ils ne savent pas pour répondre à votre question du jour.
C'est qu'en Suisse je parle pour les anciennes générations les plus jeunes doivent encore faire leurs preuves,oui les femmes sont courageuses plus que les hommes j'en sais rien mais tenaces cela oui et quand c'est trop c'est trop cela dure sur le long terme ,femmes fâchées vaiment plus qu'exaberbées signifie :Socialistes mettez vous à couvert
Notre pays est aussi représenté par le signe solaire du taureau,Suisses Allemandes et Suisses Romandes associées symbolisent admirablement une colère taureau alors vaut mieux pas trop titiller le peuple
Il y a des avantages certains avec l'UDC,les femmes ne sont pas humiliées comme par d'autres partis qui eux n'hésitent pas à les ridiculiser mais il y a un temps pour tout et quand les 70taines se réveillent c'est jamais bon signe
toute belle journée pour Vous

Écrit par : lovsmeralda | 05 janvier 2013

C'est certainement vrai dans de nombreuses circonstances. Il faut cependant reconnaître que dans ce genre de circonstances les femme bénéficient encore d'un ensemble d'avantages liées au rôle traditionnel de leur sexe, qui les met en partie à l'abri de certaines réactions violentes, aussi bien de la part du voleur, dans ce cas, que des témoins: une femme poursuivant un homme sera rarement considérée par la foule comme un agresseur et en cas d'échange de violence elle pourra compter sur le secours des témoins, ce qui n'est pas forcément le cas pour les hommes qui, comme les policiers le savent bien, passent assez facilement, aux yeux de ceux-ci, du rôle d'agresseur à celui de victime.

Écrit par : Mère-Grand | 06 janvier 2013

Les commentaires sont fermés.