01 février 2013

Le Conseil fédéral trompe-t-il le peuple?

L’acceptation de l’arrêté fédéral sur la politique familiale ne coûtera rien. Que nenni! Pourtant, le Conseil fédéral recommande le Oui, le 3 mars prochain, sans la moindre allusion aux coûts de ce transfert de compétence des cantons à la Confédération.

Un citoyen bernois, Adrian Amstutz, a donc déposé un recours contre cette votation. Il y fait notamment valoir que l’aspect financier d’un vote relève d’une importance capitale pour le citoyen suisse. Il ne comprend pas pourquoi le Conseil fédéral n’a pas au moins énoncé un chiffre approximatif des dépenses attendus.

Selon les particants de l’article sur la famille, 120'000 enfants en Suisse ne trouvent pas de place d’accueil, ce qui nécessitera 50'000 places supplémentaires, soit 1,5 à 2,7 milliards de francs par an. L’UDC a procédé a son propre calcul. Stupeur : le congé de paternité projeté, la garde extrascolaire des enfants de 5 à 15 ans et les crèches pour les enfants de 0 à 4 ans coûterait 12 milliards de francs par an!

Une raison de plus de rejeter cet arrêté fédéral inutile et dangereux.

10:57 Publié dans Droit public, Humeur, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.