03 février 2013

L’importance de la volonté (Koh Lanta)

La finale amena son lot de surprises – et d’enseignements. La première épreuve est la recherche de trois poignards à proximité d'autant d'arbres pour les planter – non pas dans le dos de ses coéquipiers – mais dans un bloc de bois à l’arrivée. Chacun des protagonistes, Bernard, Vanessa, Brice, Ugo et Philippe, part de son côté pour se retrouver un peu plus loin autour des mêmes arbres en train de chercher un morceau de bois marqué d’une couleur et d’un chiffre, la couleur symbolisant une direction et le chiffre le nombre des pas à faire jusqu’au poignard caché.

Vanessa est la première à trouver les précieux renseignements. Sachant que les autres l’observent pour tirer avantage de cette découverte, elle la cache et va jusqu’à mentir à Philippe en disant qu’elle abandonne la recherche à cet endroit. En réalité, elle retourne vite au tableau contenant les indications de directions. Une fois de retour à l’arbre, elle constate son échec à bluffer Philippe qui se trouve toujours sur place.

Commence une recherche fébrile des deux protagonistes. Philippe, sachant que le poignard ne pouvait pas se trouver ailleurs qu’à l’endroit où Vanessa le cherche, finit par le découvrir avant elle. Vanessa l’attaque alors brutalement en l’accusant d’injustice, de lui avoir volé et le poignard et la victoire. Philippe se défend vaillamment en la repoussant.

Les deux rentrent ensuite au point de départ, Vanessa en pleurant tandis que Philippe met en doute la justesse de ses actions et de sa décision. Il finit par remettre le poignard à Vanessa, se condamnant en même temps à la vaine recherche d’un deuxième poignard et à l’abandon de toutes ces ambitions. Acte chevaleresque ou fou et incompréhensible, à chacun de former sa propre opinion.

Philippe voulait-il aider Vanessa à gagner ? Il aurait raté sa cible, car elle fut éliminée au prochain tour, se voyant ainsi exclue de la finale à Paris. Philippe prit sur soi toutes les privations de Koh Lanta durant 39 jours, la faim, les douleurs, l’inconfort, car il voulait gagner. A un pas de la victoire, il laisse tout tomber, subjugué par plus fort que lui.

Et voici l’enseignement que l’on peut tirer de cet événement : Ne pas négliger la fin pour gagner quoi que ce soit.

17:17 Publié dans Humeur, Succès | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.