04 février 2013

Avis de faux policiers et de pickpockets

Genève est une ville relativement sûre pour l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI). Pensez seulement à d’autres villes du monde comme Lagos, Bagdad ou Bombay.

Un séjour dans notre ville nécessite néanmoins une attention particulière aux yeux des responsables de l’OMPI. Aussi attirent-ils l’attention des participants à la vingt-troisième session du comité intergouvernemental en décrivant deux méthodes les plus fréquemment utilisées pour abuser les victimes :

« Faux policiers. Ils opèrent généralement en groupe de trois, dont l’un aborde la victime pour lui demander quelque chose. Arrivent ensuite deux autres personnes qui se font passer pour des agents de police, présentant de fausses pièces d’identité et posant des questions telles que ″Êtes-vous un touriste?″, ″Présentez vos papiers!″ et ″Avez-vous de l’argent?″. Les victimes présentent leur portefeuille, dont l’argent est subtilisé avant que les voleurs ne prennent la fuite.

Pickpockets. Sous prétexte de demander un renseignement, les pickpockets s’efforcent d’entrer en contact physique avec la victime pour commettre leur forfait. »

16:58 Publié dans Genève, Humeur, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | | |

Commentaires

"Lagos, Bagdad ou Bombay"
Une comparaison qui, même si elle donnée à titre de gag, en dit long sur l'évolution du monde ces quelques dernières décennies. Lorsqu'un organisation internationale donne son avis sur les conditions de vie dans un pays, elle se préoccupe essentiellement du sort de ses fonctionnaires supérieurs, à qui les privilèges de leur fonction et ses avantages financiers assurent une sécurité et un confort hors de la portée de la population locale.

Écrit par : Mère-Grand | 06 février 2013

Les commentaires sont fermés.