30 avril 2013

Oskar Freysinger, Yvan Perrin et bientôt Céline Amaudruz !

Yves Nidegger, Eric Leyvrat ou Céline Amaudruz vont-ils bientôt suivre la voie de leurs amis de parti sur le chemin qui mène au Conseil d’Etat ? En vérité, la même volonté de changement les inspire tout autant que l’envie des Genevois de sortir d’un cadre politique dépassé est forte.

Voici le communiqué de l’UDC Genève après le premier tour de l’élection neuchâteloise :

Valais, Neuchâtel et bientôt Genève !

L’UDC Genève est heureuse du résultat au premier tour d’Yvan Perrin que les membres et sympathisants genevois connaissent bien. Elle le félicite de tout cœur après le récent succès d’Oskar Freysinger en Valais. Ces deux sections cantonales sont particulièrement chères à l’UDC Genève parce que, comme elle, elles ont été récemment créées et partagent les mêmes difficultés pour placer ses représentants à l’Exécutif, défendu becs et ongles par les partis en place depuis trop longtemps.

Certes, réussir une élection au Conseil d'Etat n'est pas seulement une victoire de parti. C'est aussi l'aboutissement d'un parcours personnel et la rencontre avec un électorat. Mais que ce soit Oskar ou Yvan, le discours a été le même – sécurité, mobilité, finances – convainquant leur électorat que le temps du changement était venu et que les élus socialo-bourgeois et leur vieilles recettes politiques étaient passées. Ce sang neuf, cette envie d’empoigner tous les problèmes sans complexe mais aussi sans flagornerie, de travailler sérieusement pour le bien public et pour son pays a animé nos deux amis.

Cet appétit anime également nos trois candidats UDC qui s’attaquent à la citadelle du Conseil d’Etat. Le récent vote d’un budget à nouveau déficitaire par la gauche et par la droite-toupille montre qu’il est grand temps de renouveler à Genève cet exécutif au bilan catastrophique. Comme dans le Valais. Comme à Neuchâtel !

14:25 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : udc |  Facebook | | | |

Commentaires

@Pierre Scherb,en effet un grand coup de chapeau à Yvan Perrin qui a su résister contre vents et marées .L'avantage du parti UDC c'est que pour ce parti comme pour d'autres conservateurs , un chat blanc reste blanc on ne peut en dire autant du parti socialiste qui lui confond sans doute la langue de Molière avec le novlangue.Le mot social n'ayant rien à voir bien loin s'en faut avec les mots Sociable et Tolérant.
Leur seule force aux socialistes c'est de recycler n'importe quoi pourvu que personne ne devine leurs véritables intentions ,conduire tout le monde à la mendicité seule manière de contenter leur besoin de régence et d'ingérance
Ou fusionner mais dans l'espoir que d'autres résolvent les problèmes secondaires à leur propre incapacité de réfléchir* durablement*!
Toute belle journée pour Vous

Écrit par : lovsmeralda | 02 mai 2013

Les commentaires sont fermés.