08 mai 2013

MCG : Fais ce que je dis, pas ce que je fais

Les promesses électorales n’engagent que ceux qui y croient, c’est bien connu. Mais penser que le MCG aille carrément jusqu’à engager des « ennemis », il fallait oser.

Avec leur nouvelle affiche électorale, « Les ennemis des Genevois ! Frontaliers assez ! », le MCG ne fait pas dans la dentelle. L’exhortation d’agir n’est on ne peut plus claire : « Réservons les emplois aux Genevois ! »

Quelle surprise donc de constater que les appels au standard du MCG sont une fois sur trois répondus par une frontalière. A vrai dire, il s’agit seulement d’une demie surprise pour qui se rappelle que le papier souffre de tout et ne rougit de rien.

11:34 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook | | | |

Commentaires

je ne retiens que cette nouvelle variante du MCG, où d'un coup pour eux, les suisses résidents frontaliers RESTENT des suisses, à par entière!

dommage, ou un peu tard! car c'est depuis les bilatérales soit +de 10 ans donc que pour le MCG, seuls comptent les résidents genevois..

à laisser de côté les suisses devenus résidents frontaliers: 10 ans d'erreur de tactique,
ou erreur de fondamentaux?

Écrit par : Pierre à feu | 08 mai 2013

juste un truc à propos du sujet GTE: qui oserait dire du GTE qu'il a agit contre les suisses résidents frontaliers depuis les bilatérales?
qui sont ces suisses qui seraient assez fou pour être suisse non bi mais résident frontalier officiel payant tous impôts, s'adressant et payant tous abos GTE et acceptant de se faire tâcler de suisse profiteur de la France par les conseillers GTE?

ouais. le blême: un français binational déclare n'être que français en France, et n'être que suisse en Suisse (toucher tous droits, AI ou retraite par ex).

tandis que le suisse en France, n'est que suisse en France.
et là, Les jeux sont faits! (vous dit pas comment réagissent les employés des caisses de retraites françaises: qui veulent toucher les pépètes des fonds de retraites suisses) (harcèlement vécu)

Écrit par : Pierre à feu | 08 mai 2013

Le MCG doit s'y faire, et s'y tâcler
le fond du combat reste pour la France qui veut fiscaliser tout ce qui bouge celui des détenteurs de pognon: le suisse frontalier avs et son 2e pilier.

bien trop de retards du MCG comme de la FER

Écrit par : Pierre à feu | 08 mai 2013

correction ortho (mes doigts ne suivent pas): *vous ne dites pas comment réagissent ...*

à savoir: des cadres français responsables de caisses de retraites françaises sont à l'affut des montants qu'ils peuvent bénéficier des suisses résidents sur France

les suisses proches de la retraite et résidents en France peuvent être l'objet de harcèlement de ces mêmes cadres français des caisses de retraites françaises

Le harcèlement vécu (soit plusieurs coups de tél. de responsable de caisse de retraite le soir au domicile) par des suisses résidents en France

devrait faire l'objet de suivi, en Suisse, pour les suisses victimes
mais ne l'est pas.

Rappelons aux lecteurs de ce sujet que les suisses concernés ont comme moi travaillé toute leur vie des 42-55 h/hebdo + standby quand ces soit-disant frontaliers français devenus suisses les ayant remplacés n'ont fait au mieux que des 35h max de toute leur vie en France tout en venant prétendre à leurs droits avs suisse aux mêmes droits que tout suisse, après seulement quelques années d'emploi, en remplacement desquels des suisses furent virés.

Écrit par : Pierre à feu | 08 mai 2013

Les commentaires sont fermés.