20 juin 2013

Chicago sur Léman

Ce serait le résultat de l’application de la nouvelle loi 10965 qui impose des densités de constructions plus élevées dans toutes les zones de développement. La loi actuelle permet pourtant déjà de densifier. Pourquoi donc imposer des minima ?

L’UDC défend une fois de plus le citoyen qui ne doit pas subir un si important changement de sa ville, de son canton, sans s’exprimer. Veut-il vraiment une Genève de 600'000 habitants en 2030 avec des problèmes de transport encore plus chaotiques ? Donne-t-il plutôt la préférence à la qualité de vie des habitants de Genève ? Les Genevois ont le droit de le savoir. Signez donc et faites signer le référendum.

Pour voir le communiqué de presse UDC cliquez ici.

17:54 Publié dans Droit public, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.