11 septembre 2013

« La démocratie n’est plus rien qu’une grande entreprise de démagogie qui trompe les peuples… » *

Je suis tombé ce matin sur une note de Pierre Weiss s’insurgeant contre les « docteurs en désinformation et mensonges » Hafid Ouardiri et Hani Ramadan. Intrigué par ces propos, j’ai suivi quelques liens sur le site de la fondation de l’entre-connaissance que dirige le premier de ses Frères musulmans suisses (selon Pierre Weiss, malgré les dénégations des deux protagonistes). J'ai alors trouvé cette allégation de Hafid Ouardiri citée en titre. Elle a de quoi étonner à l’heure où les Frères musulmans, cette secte islamique, réclame le respect de la démocratie en Egypte.

Quant à moi, je suis resté profondément démocrate et je maintiens que l’armée égyptienne n’a pas fait un coup d’état, mais qu’elle a empêché le président élu de parfaire l’instauration de la dictature des Frères musulmans commencée dès son accession à la présidence et de transformer ce pays en un deuxième Afghanistan.

* http://planetephotos.blog.tdg.ch/archive/2011/11/13/5db9ae58884a15845c36c680b893124f.html

10:06 Publié dans Croyances, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook | | | |

Commentaires

"Quant à moi, je suis resté profondément démocrate..."

Affirmation en contradiction avec le titre de votre billet.

Écrit par : JK | 11 septembre 2013

Merci JK. Le titre de ma note est en fait une citation de Hafid Ouardiri trouvée sur le blog de PLANETE PHOTOS (lien en bas de la note). Je l'ai clarifié maintenant en ajoutant les guillemets. Cordiales salutations.

Écrit par : Pierre Scherb | 11 septembre 2013

Et pire encore : " Sauvez l'Europe de la tyrannie des référendums" .....
"les référendums sont des mécanismes destructeurs " de Elisabeth Guigou Ex-ministre socialiste française ! (cf. Circus politicus p. 206) Donc facile à comprendre de qui les socialistes européens sont complices!

Écrit par : Corélande | 11 septembre 2013

On peut être d'accord avec la phrase de Ouardiri (en y ajoutant éventuellement quelque nuance) sans être prêt à se soumettre à une dictature théocratique.
Il semble que les Frères Musulmans pallient certaines défaillances de nos Etats démocratiques, notamment en venant en aide aux plus démunis. Cela a aussi été un des rôles traditionnels de communautés chrétiennes, et l'est encore.
Cela fait une partie du succès de cette confrérie dans les milieux non intégrés et en marge de la société française, par exemple, et explique peut-être l'attitude bienveillante de certains milieux socialistes à leur égard.
Mais quel prix à payer pour l'ensemble d'une société évoluée comme la nôtre.

Écrit par : Mère-Grand | 11 septembre 2013

- « Quant à moi, je suis resté profondément démocrate et je maintiens que l’armée égyptienne n’a pas fait un coup d’état, mais qu’elle a empêché le président élu de parfaire l’instauration de la dictature ... »

On peut dire que l'armée a effectivement défendu la constitution, mais sans injonction du parlement ou d'un juge, l'acte de l'armée constitue bien un coup d'état, soit une prise de force, et non une destitution.

Écrit par : Chuck Jones | 11 septembre 2013

Ces islamistes n'ont rien à faire en Suisse, ce sont de tristes clowns à la solde des saoudiens qui ne veulent qu'une chose, ne pas les avoir sur leur territoire !

En Arabie Saoudite, ils seraient certainement enfermés, par contre cette même dictatures finance ces prosélytes en Suisse !

Combien de temps la Suisse va accueillir de pareils propagandistes de la criminalité islamiste ?

Écrit par : Corto | 12 septembre 2013

Les commentaires sont fermés.