13 septembre 2013

Adeline : Genève est sous le choc !

Un terrible malheur nous a frappé avec l’assassinat d’une jeune mère par un violeur multirécidiviste, un vrai monstre comme sorti tout droit de l’enfer. Et pourtant, il a raté de peu un internement à vie lors de sa condamnation en octobre 2010. Grâce à l’UDC, l’initiative populaire « Internement à vie pour les délinquants sexuels ou violents jugés très dangereux et non amendables » a en effet été acceptée par le peuple le 8 février 2004, soit malheureusement trois ans et demi trop tard pour protéger nos femmes et enfants de ce dangereux criminel Fabrice Anthamatten.

Le gouvernement genevois a présenté les plus profondes condoléances à la famille de la défunte, nous apprend la Tribune de Genève : le strict minimum en pareille situation !

16:48 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (26) |  Facebook | | | |

Commentaires

«... Grâce à l'UDC, l'initiative populaire [...]»

C'est bien, mais c'est insuffisant. Allez-y maintenant, pour une initiative ou quelque chose de CONCRET. Quelque chose qui tient la route et qui répond à la volonté populaire. On attend, c'est votre boulot nom d'une pipe !

Écrit par : petard | 13 septembre 2013

Vous oubliez que cette dame faisait partie du système permettant à de dangereux criminels de gentiment faire du cheval en bonne compagnie. Tout le monde parle de bon sens : si elle en avait eu, elle aurait refusé de se mettre pareillement en danger. Mais de son vivant, elle aurait certainement défendu son idéologie de la réinsertion à n'importe quel prix (sur le dos de la société ou plutôt, des autres femmes!). Pour une fois, ce n'est pas une femme innocente qui paie le prix de la folie des juges et des psys...
Personnellement, les adeptes de base-jumping me laissent parfaitement indifférent quand ils se tuent.

Écrit par : Géo | 13 septembre 2013

Toute ma sympathie aux proches et ma profonde douleur face à cette horreur.

Écrit par : Corto | 13 septembre 2013

Ma colère est incommensurable, et pétard, je vais vous dire!
Hier, oui hier, les UDC VS ont demandé à leur parlement d'accepter un fichier pour toutes les personnes......de ce genre.....! Et bien sachez que cette demande a été rejetée par les .....autres....députés du parlement VS.
Alors les UDC - GE vont avoir du boulot avant de pouvoir faire quelques choses de constructifs et qui ENFIN répondent à la volonté populaire.
Nous, nous sommes battus pour avoir un Conseiller d'Etat comme OF et malheureusement il faut encore avoir une -belle- majorité pour faire passer de vrais changements.
Je n'ose même pas m'excuser envers les parents, l'enfant, la famille de cette jeune dame, tellement j'ai honte de ne pas avoir fait assez pour qu'une chose pareille ne leur arrive.
Il y a dans notre société des gens immondes, ils faut les neutraliser et nous en protéger.

Écrit par : Corélande | 13 septembre 2013

La société occidentale moderne, ayant digéré de travers certaines valeurs "chrétiennes" se caractérise par sa grande charité, pratiquée exclusivement envers les canailles, considérées comme des victimes, au détriment des vraies victimes.

Écrit par : Olivier Chabloz | 13 septembre 2013

Il faut être un malade mental comme Géo pour se satisfaire de la mort de cette femme qui avait pour mission de réinsérer ce type. Elle était en -mission- pas en promenade, à elle seule elle n'est pas médecin, ni la justice.

Donnez votre identité au lieu de vous camoufler sous un pseudo. Qui êtes vous...?

Écrit par : Pierre NOËL | 14 septembre 2013

Avec 3 assassinats perpétrés par des pervers en sortie autorisée ou en phase de réinsertion, pour ainsi dire les uns après les autres, faut quand-même se rendre à l'évidence que c'est la faillite d'un système quand s'agit d'individus ayant commis des crimes à caractère sexuel.

On peut râler tant qu'on veut sur les magistrats, les psy et autres, on se défoule sur eux parce que manifestement ils manquent de discernement dans l'exercice de leur mission. En sachant que le propre d'un fonctionnaire est de respecter à la lettre ce qui est écrit sur le papier, c'est donc au législateur de leur fournir la copie adéquate.

Et comme l'a si bien décrit Corélandre ci-dessus, c'est toujours les mêmes qui mettent leur veto.
Que faire avec ceux qui ont de la merde dans les yeux ? Y'a hélas rien à faire, attendre que cela se reproduise encore et encore, ça fait "travailler" l'industrie policière et judiciaire et les croque-morts.

Écrit par : petard | 14 septembre 2013

Parce que Noël est votre identité ? Et où avez-vous vu que je me satisfais d'une man ière ou d'une autre de la mort de cette femme ? Si vous devenez trop vieux pour piger, abstenez-vous, Noël...

Écrit par : Géo | 14 septembre 2013

Cela dit, de mon point de vue, cette affaire pose aussi la question du rapport à la sécurité de certains travailleurs. Les journalistes jouissent d'une énorme visibilité, et certains vont se mettre dans des situations vraiment dangereuses. Florence Aubenas à Bagdad, et beaucoup d'autres en Syrie. cela met une pression incroyable sur les humanitaires : comment pouvez-vous abandonner ces pauvres victimes à leur triste sort alors que nous, journalistes, nous allons sur place juste pour l'information ? De fil en aiguille, il devient normal de prendre des risques démesurés au nom d'une idéologie de la compassion démesurée...

Écrit par : Géo | 14 septembre 2013

@ Pierre NOEL

Il est exact que cette femme est décédée en étant au service de la République et canton de Genève. Elle oeuvrait pour diminuer le risque de récidive comme elle le faisait avec ses collègues depuis de nombreuses années. Diminuer le risque de récidive par l'augmentation des chances de ré-insertion est la seule méthode dès lors que le criminel va sortir. Peut-être ne devait-il pas sortir ? Je n'en sais rien. Mais Adeline et ses collègues n'avaient pas le choix. Il allait sortir. Ils ne l'ont pas décidé et devait faire avec. Ils interviennent jour après jour pour diminuer le nombre de victimes, pour nous protéger, pour protéger nos enfants.

Adeline, est un héros de la République et son enfant un orphelin de la République.

Monsieur le futur député, veillez à ce que soit diminuées les souffrances dues à ce décès, soyons gentil et prévenant avec cet enfant et sa famille.

Écrit par : CEDH | 14 septembre 2013

C'est un vrai cauchemar pour la famille d'Adeline et ensuite pour nous. Je suis ré.vol.té. Le laxisme de notre justice n'aide pas et il faut encore combien d'exemple, avant que la justice prenne de vrais mesures. Que l'UDC appuie sur ce levier et bien, mais ce ne sont pas les seuls!
Que cet exemple serve pour en tirer des leçons pour tous les concernés de Genève, de Suisse et ailleurs.
A quand un fichier pour tous les délinquants et que les violeurs soient châtrer pour perdre leur chatterie ou bijoux de famille.
Bien à vous Bruno

PS. Je viens de broder ce matin un article qui va du même sens et sera éventuellement publié dans notre Julie. Si vous jugez utile, je peux faire une copie coller que j'ai également proposé à Sandra : La vie en rose ... qui n'est pas toujours rose

Écrit par : Bruno Mathis | 14 septembre 2013

Bonjour Pierre, à toute fin utile, suite à mon commentaire mon URL:
http://etoiledeneige pas des neiges Bruno Mathis

Écrit par : Bruno Mathis | 14 septembre 2013

*Geo, j'ai de la peine de vous suivre. Que cette "dame", mère d'un enfant de 8 mois, ait accompagné le violeur de son plein gré, mais au service commandé, est probable. OK. Elle pensait bien le connaître, l'ayant certainement suivi pas mal de temps. Hélas ... c'était mal jugé. Vous savez, même un animal gentil peut connaître des pulsions néfastes. Des erreurs ont été commises à tous les niveaux et il faut tirer les bonnes conclusions, et à ne pas confondre intelligence avec négligence, et réparer ce qui est réparable !!!
Une fois sous les verrous dont je ne doute pas un instant, avec notre super-organisation judiciaire (à quand le ficher central???)il faut le châtrer, enlever la chatterie ou ses bijoux de famille comme première mesure, ainsi qu'aux autres disciples qui se reposent avec notre complaisance dans nos "Pâquerettes"

Écrit par : Bruno Mathis | 14 septembre 2013

Pierre Noël, ton identité, je la connais, alors arrêtes avec des pseudos aussi ridicules !

Écrit par : Corto | 14 septembre 2013

Adeline obéissait à un choix politique et une volonté de vider les prisons pas assez nombreuses, notamment à causse d'une immigration particulièrement criminelle que tous les partis sous estiment consciemment, en lieu et place de construire des prisons et garder enfermés les monstres comme ce Fabrice, il faut faire de la place et on sacrifie des employés comme Adeline.

Adeline faisait partie d'un système et l'on voit malheureusement aujourd'hui où mène ce système !

Je ne voterais pas pour M. Maudet, c'est tout ce que je retiens de ce drame douloureux, terriblement douloureux !

Écrit par : Corto | 14 septembre 2013

Bruno Mathis@ Vous devez être très, très mal renseigné. Cet individu était condamné à 15 ans de prison en France ET 15 ans de prison en Suisse. Il n'était pas à la moitié de sa peine. Il ne s'agissait pas d'un animal gentil qui aurait eu des pulsions néfastes. (je ne comprends pas très bien ce que vous voulez dire par cette comparaison, à vrai dire. S'il s'agissait d'un animal, il s'agit d'un animal très méchant, si cela existe. Mais à mon avis, les animaux ne sont ni méchants ni gentils). Fabrice Anthamatten s'est vanté du plaisir qu'il avait pris à violer et tuer ses victimes lors de son procès. Une psychologue française trouve effrayant que l'on laisse cet individu hyper-dangereux avec une femme seule et plutôt attirante. Et à quoi sert l'hippothérapie à la moitié de la peine pour un criminel de ce type ? j'en ai entendu parler pour les autistes, mais les violeurs ?

Adeline M. était partie prenante de cette idéologie de la réinsertion, pour ne pas dire de cette mystique de la rédemption, qui sous-tend les activités de la Pâquerette. Rien que le nom, hein...Son viol et son assassinat ne sont pas équivalents à celui d'une personne étrangère à ce processus. Soit elle était sûre d'elle et assumait la situation (c'est ce qu'elle avait dit à ses parents, semble-t-il), et alors, comme Géraldine Fasnacht avec son base-jumping, elle sait ce qui peut lui arriver et l'assume, soit elle craignait cette situation et n'aurait pas dû l'accepter. Personnellement, j'avais accepté un contrat en Algérie au moment où les islamo-fascistes relâchaient cet avocat zurichois qu'ils détenaient depuis pas mal de temps. Tous les journaux algériens titraient : la Suisse a payé 5 millions d'euros de rançon. C'est ce qui aurait été écrit sur mon front en débarquant à Alger. Le premier douanier qui aurait vu mon passeport aurait téléphoné à son cousin pour me kidnapper et me revendre aux islamo-fascistes. J'ai donc refusé le contrat que j'avais signé, en m'appuyant aussi sur le site de la Confédération qui indiquait un risque d'enlèvement élevé sur l'ensemble du territoire algérien. Le patron du bureau m'a menacé de poursuites, mais je n'ai jamais rien vu venir. Je ne travaillerais plus pour eux, mais je suis toujours vivant, et je ne pourris pas dans une tente surchauffée dans le désert...

Écrit par : Géo | 14 septembre 2013

Géo, surtout que ces 5 millions étaient pour calfeutrer le compte d'un écolo connu au national !

Écrit par : Corto | 14 septembre 2013

Geo si vous écrivez n'importe quoi c'est grave, relisez votre commentaire en particulier la dernière phrase.

CEDH nous sommes d'accord. Peut-être aurait-il fallu que ce type soit accompagné par deux ou trois personnes étant donné sa dangerosité. Je connais l'organisation et les précautions à prendre avec ces gens là, puisque j'ai terminé ma carrière dans la réinsertion avec des gens supposés dangereux.
On ne laisse jamais une personne seule dans une telle situation.

Corto, au lieu de raconter n'importe quoi pour essayer de me casser, demande à Pierre SCHERB, je commente avec mon identité et le même ordinateur depuis plus de trois ans. Il semblerait que ce ne soit pas ton cas, d'après certains blogueurs qui t'ont dénoncé en livrant ton adresse, ton nom et prénom il y aurait également une vidéo. Merci de ne pas en rajouter sinon il n'y aura plus aucun échange avec toi.

Écrit par : Pierre NOËL | 15 septembre 2013

Les raccourcis simplistes c'est pas pour moi....MAIS, moi, qui suis Genevois depuis 10 générations, j'ai eu le malheur dans ma vie d'avoir un fils toxicomane (ça peut arriver à chacun)(abstinent maintenant). Il n'a jamais violé, ni tué ni commis de délits grave, à part des stationnements interdits. Il a 39 ans, dépressif grave, il est sous curatelle et logé pour 4000.- par mois dans un hôtel sordide avec une chambre qui ne ferme pas et un lit qui n'a de lit que le nom. Depuis des années nous demandons aux services sociaux de lui trouver un petit studio.."mais vous savez bien Monsieur...c'est impossible, il y a rien sur le marché !
Il voudrais travailler et les services n'entre pas en matière. Son tort: passeport rouge à croix blanche ? pas assez voyou ? pas assez mauvaise façon dans a rue?
Alors pour être aidé faut-il violer, tuer??? Si un candidat aux prochaines élections lit ce mot, il peut me contacter, j'ai un dossier épais....
En tant que citoyen contribuable, je trouve que l'argent est mal dépensé...même dans le cas de mon fils. On pourrais et on devrais l'aider
à trouver un petit travail...il n'en manque pas et il le voudrais bien. Et les parents aussi...!

Écrit par : comte | 15 septembre 2013

noël@ "Geo si vous écrivez n'importe quoi c'est grave"
Voilà un billet probablement mieux écrit que mon commentaire et qui dit la même chose différemment, cela vous aidera, vous qui êtes assez dur à la comprenette...

http://mfmeuron.blog.tdg.ch/archive/2013/09/15/meurtre-d-adeline-quelles-responsabilites-247073.html

Écrit par : Géo | 15 septembre 2013

Rien ne tient dans ce texte de MF, car dans un cas elle fait preuve de logique pour se perdre dans les affres lorsqu'il s'agit de libérer des terroristes, cette fois s'en prenant pas uniquement à des femmes mais à des juifs des deux sexes, alors son agriculteur serait certainement pas de son coté, cela même si elle n'est pas non plus "intellectuelle" !

Le viol est une des plus vielles institution dans le monde "occidental", c'était la rançons accordée officiellement aux mercenaires et autres soldats lors des guerres passées et plus récemment la contrepartie du célibat catholique, cette fois envers des enfants.

...

Écrit par : Corto | 15 septembre 2013

@comte
Je comprends votre réaction devant ce que vous subissez et devant l'inaction de nos autorités dans des cas semblables. Il semble que seuls les cas qui relèvent d'une des catégories qui retient l'intérêt du moment et trouve de ce fait de multiples appuis politiques et médiatiques échappent à la pénurie de moyens avancée expliquer pourquoi on ne peut pas donner une chance à certains.
Et ceux qui n'ont nui qu'à eux-mêmes et à leur famille n'entrent évidemment pas dans cette catégorie.

Écrit par : Mère-Grand | 15 septembre 2013

Qu'elle ait accepté sa tâche ou non, il est évident que cette jeune femme prenait un risque démesuré avec le criminel en question.
Mettre cela en évidence et chercher les moyens d'éviter qu'une telle chose se répète n'a rien d'inconvenant et relève plutôt de la compassion envers elle et sa famille.
Si, pour des raisons que l'on aimerait entendre, il paraissait utile ou nécessaire que l'accompagnant soit une jeune femme, lui adjoindre un homme, éventuellement pour surveiller le déroulement de l'opération à distance, aurait été une précaution raisonnable.
Et si le manque de personnel ne le permettait pas, il ne fallait pas prendre les risque insensé qui a été pris.

Écrit par : Mère-Grand | 15 septembre 2013

Il faut dire que ce jour fatal, la police genevoise était dans tout ses états, ils préparaient l'arrivée des négociateurs pro-régime syrien !

Alors qu'un chef ait dit, "ne nous emmerdés pas avec cette histoire chevaline" est très probable !

Qu'est-ce qu'une petite employée de la "pâquerette" face aux géants internationaux venus pour faire du vent autour d'autres viols et massacres aux portes de l'eurabie, d'autant plus que les milliards liés aux trafiques de drogues et d'armes du hizbollah pro-syrien profitent plutôt à certaines banques dont "Corto" connait bien les noms !

Écrit par : Corto | 15 septembre 2013

Dans cette affaire, l'organisation et la sécurité laissent à désirer, ils ont fait tout et n'importe quoi.

Il y a des procédures à respecter, je doute que celles-ci aient été mises en application. Étaient-elles connues?

Comme dans toutes structures l'employeur à l'obligation de sécurité, les employés ont l'obligation de s'y conformer. Là ils ont fait preuve de légèreté.

Écrit par : Pierre NOËL | 15 septembre 2013

Ne vous attendez pas à ce que l'enquête n'avance d'un millimètre avant le second tours, c'est à dire avant novembre.

Tant la droite aux commandes du département concerné que la gauche-gruyère ne vont pas bouger, sans parler du PDC, qui lui, ne sert qu'à cueillir les récoltes lorsque la saison est prodigue.

Tous aux abris, quelques jets de casseroles, mais pas un mot sur le drame et ses véritables responsables, qui d'une part s'en tapent et d'autre part, ont démonté ce que Zappelli avait malgré tout institué, c'est à dire, le menotage et l'accompagnement par deux policiers tout transfert de détenu, que ce soit pour aller faire du cheval ou autres coquetteries pour violeurs tueurs.

Écrit par : Corto | 16 septembre 2013

Les commentaires sont fermés.