22 octobre 2013

L’âme russe visite Genève

Un administrateur de société ne reste pas forcément toujours penché derrière les chiffres. Et encore moins lorsque la « société » est un grand opéra classé parmi les dix meilleurs du monde. C’est ainsi que j’ai pu assister ce soir, en tant que membre du conseil de fondation du Grand Théâtre de Genève, au récital de l’Académie des jeunes chanteurs du Théâtre Mariinski.

Accompagné au piano par la directrice de l’académie Larissa Gergieva, les jeunes chanteuses Maria Bayankina et Irina Shishkova et les jeunes chanteurs Ilya Silivanov et Grigory Chernetsov ont su enthousiasmer le public genevois. Et pourtant, l’écrivain, philosophe et critique musical André Tubeuf avait constaté que le chant russe avait été, au début du 20ème siècle, peu « parisianisable ». Cela n’a pas impressionné outre mesure les Genevois un siècle plus tard. Ils ont ainsi longuement applaudi la pianiste avec ses chanteurs. Gageons que nous aurons l’occasion de les revoir ici à de nombreuses occasions.

09:46 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.