De l’esprit des lois (2)

Imprimer

Les bêtes n’ont point les suprêmes avantages que nous avons, elles en ont que nous n’avons pas. Elles n’ont point nos espérances, mais elles n’ont pas nos craintes; elles subissent comme nous la mort, mais c’est sans la connaître: la plupart même se conservent mieux que nous, et ne font pas un aussi mauvais usage de leurs passions.



P.S.: Pensez à visiter le site www.pierrescherb.ch, afin de mieux connaître l’auteur de ce blog qui est par ailleurs membre du conseil de fondation du Grand Théâtre.

Lien permanent Catégories : Littérature 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.