07 juillet 2014

Les Pays-Bas gagnent avec l’aide de l’arbitre ; l’Argentine qualifié

Une fois de plus l’arbitre a largement contribué à la victoire de l’équipe gagnante. Cette fois-ci, il n’a pas sifflé un pénalty inexistant à la dernière minute des arrêts de jeu. Son influence a été plus insidieuse. Ainsi, il a systématiquement sanctionné la moindre petite faute des Costariciens, tout en s’abstenant, à deux exceptions près, de corriger les fautes les plus graves des Néerlandais. Tout au plus s’est-il contenté de les sermonner amicalement.

Lors de la séance des tirs au but, le gardien Tim Krui, venu au terrain uniquement à cette occasion, s’est carrément avancé tout près des joueurs sélectionnés pour le tir apparemment en les menaçant ou en les insultant. L’arbitre, se tenant juste à côté, a laissé faire. Cette action incongrue a même étonné les journalistes de la RTS, qui étaient dans leurs commentaires par ailleurs presque aussi partials que l’arbitre.

Dans le football, le mérite ne comptant pour rien et le résultat pour tout, c’est donc les Pays-Bas et l’Argentine, victorieux contre la Belgique, qui se qualifient pour les demi-finales.

http://blog.pierrescherb.ch/2017/04/les-pays-bas-gagnent-...

09:07 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook | | | |

Commentaires

Bonjour,
Il faudrait peut-être savoir de quoi vous parlez, avant justement d'en parler et d'en parler en français.
"L'arbitre n'a pas sifflé un penalty inexistant"... encore heureux, si ce pénalty n'existe pas, pourquoi le siffler ?
Vous faites preuve dans cet article d'un parti pris, celui de "gueuler avec les loups" sur l'arbitrage sans pour autant en démontrer les raisons par des arguments qui tiennent la route.
Vous focalisez votre article sur une soi-disant influence de l'arbitre sur le match... en notant le poisson par une phrase bateau "... il a sanctionné la moindre petite faute....".
Vous terminez votre article par la séance des Tirs au but, où l'arbitre a réagi "de manière partial (pluriel : partiaux et pas partials)" au comportement du gardien de but batave.
Je vous rappelle qu'il s'agit d'un match de COUPE DU MONDE et pas un match de quartier. On prévient avant de sanctionner (sauf pour une agression corporelle volontaire), ce qu'à fait Monsieur IRMATOV et qu'à très bien compris le gardien, puisqu'il n'a pas recommencé.
Parlez de ce que vous connaissez et maitrisez, bien que chacun ait le droit de dire ou faire n'importe quoi, mais faites le de manière courtoise et non partisane... et surtout renseignez vous avant d'avancer des arguments falacieux.

Écrit par : arbitrez-vous | 07 juillet 2014

Une foi de plus et comme vous le dites si bien la malhonnêteté a joué un rôle déterminent et peut être modifié le résultat des tirs au but. Le gardien hollandais coupable du fait au lieu d'être sanctionné a été encensé par les médias. A croire que même les journalistes ne savent plus trier le bon grain de l'ivraie.

Écrit par : norbertmaendly | 07 juillet 2014

Merci à arbitrez-vous et norbertmaendly. S'il est vrai que l'arbitre a prévenu le gardien, il demeure tout de même qu'il ne l'a pas fait tout de suite, mais seulement après la deuxième agression du gardien, au grand étonnement des journalistes de la RTS. J'ajoute que le public brésilien non plus n'a pas apprécié l'arbitrage et l'a manifesté a plusieurs reprises.

Écrit par : Pierre Scherb | 07 juillet 2014

Les commentaires sont fermés.